Voie Lactée

Facebook Twitter

Direct evidence for a bar at the Galactic center. Le jour où notre galaxie, la Voie lactée, sera avalée par sa voisine la galaxie d'Andromède. Plus les galaxies grandissent et moins elles produisent efficacement de nouvelles étoiles.

Le jour où notre galaxie, la Voie lactée, sera avalée par sa voisine la galaxie d'Andromède

A la place elles cannibalisent leurs voisines plus petites, un sort qui nous attend dans... 5 milliards d'années, d'après les spécialistes. The helical model - our Galaxy is a vortex. The Helical Model part 2 – Our Galaxy is a Vortex. NEW: get the sound track!

The Helical Model part 2 – Our Galaxy is a Vortex

Part II of the Helical video series is finished, after two months of research, designing, editing and rendering… it shows our path through the Milky Way. Get the soundtrack here for free: Here are my notes on this video. It is far from perfect, and I have a lot to say about it. Vortex motion: Viral video showing Sun’s motion through galaxy is wrong.

Image credit: DJ Sadhu, from the video.

Vortex motion: Viral video showing Sun’s motion through galaxy is wrong.

I’ve been getting lots of tweets and email from folks linking to a slick-looking video, a computer animation showing the motion of the planets around the Sun as the Sun orbits around the Milky Way Galaxy. It’s a very pretty video with compelling music and well-done graphics. However, there’s a problem with it: It’s wrong. And not just superficially; it’s deeply wrong, based on a very wrong premise. While there are some useful visualizations in it, I caution people to take it with a galaxy-sized grain of salt. Why? Un pulsar pour sonder le trou noir galactique. Le radiotélescope d’Effelsberg, en Allemagne, a permis de mesurer la polarisation du rayonnement émis par un pulsar proche du trou noir supermassif central.

Un pulsar pour sonder le trou noir galactique

MPIfR/Ralph Eatough Pour en savoir plus L'auteur Sean Bailly est journaliste à Pour la Science Le centre de la Voie lactée ne se dévoile pas facilement. En avril 2013, le satellite Swift a détecté une émission de rayons X périodique provenant du centre de la Galaxie. Les ondes radio émises par le magnétar sont polarisées - le champ électrique de l'onde oscille dans une direction bien définie. Ce champ magnétique joue un rôle important dans l’écoulement de la matière aspirée par le trou noir. 100,000 Stars. La Voie Lactée abriterait au moins 17 milliards de planètes de taille terrestre.

Si l’on en croit une nouvelle estimation, au moins 17 milliards de planètes de taille terrestre se trouveraient dans notre galaxie, la Voie lactée.

La Voie Lactée abriterait au moins 17 milliards de planètes de taille terrestre

Toutes ne seraient pas habitables mais elles pourraient présenter des caractéristiques similaires à celles de notre planète. Si de nouvelles planètes sont régulièrement découvertes par les astronomes, on est encore très loin de les avoir toutes identifiées ! Selon une nouvelle estimation basée sur une analyse des données recueillies par le télescope spatial américain Kepler, plus de 17 milliards de planètes de taille terrestre se trouveraient dans la Voie lactée.

Avec une telle profusion de potentielles proches parentes, la probabilité de découvrir des planètes habitables augmente considérablement. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Néanmoins, certains critères doivent être réunis pour qu’une planète puisse être humainement habitable. 1242a - VISTA gigapixel mosaic of the central parts of the Milky Way. This striking view of the central parts of the Milky Way was obtained with the VISTA survey telescope at ESO’s Paranal Observatory in Chile.

1242a - VISTA gigapixel mosaic of the central parts of the Milky Way

This huge picture is 108 200 by 81 500 pixels and contains nearly nine billion pixels. It was created by combining thousands of individual images from VISTA, taken through three different infrared filters, into a single monumental mosaic. Artist's conception of the Milky Way annotated with arms, and galactic longitude and distances from the Solar System. Skymania News and Guide – How our Milky Way grew after Big Bang. Evolution of the Milky Way. Zooming Into The Center Of The Milky Way [720p] S Hubble Shows Milky Way is Destined for Head-On Collision. La Voie lactée a le bras long. Vue d'artiste de la Voie lactée, qui intègre la découverte du prolongement du bras de l'Écu-Croix. © nasa/jpl-Caltech/R.

La Voie lactée a le bras long

Benjamin (Univ. du Wisconsin) et R. Hurt (ssc-Caltech) Le disque de notre galaxie est plus symétrique qu’on ne le pensait, d’après la découverte de Thomas Dame et Patrick Thaddeus, astrophysiciens à Harvard, aux États-Unis. De l’avis de la plupart des astronomes, la Voie lactée est une galaxie spirale barrée comportant deux bras principaux, celui de Persée et celui de l’Écu-Croix (voir l’illustration ci-contre). Le nouveau bras ou morceau de bras serait long d’environ 60 000 années-lumière, alors que le diamètre de la Voie lactée en fait 100 000.

Les deux astrophysiciens l’ont découvert en tentant de suivre les bords du bras de l’Écu-Croix. Puis ils ont eux-mêmes réalisé des observations dans le domaine millimétrique pour détecter la présence de monoxyde de carbone (CO) à une dizaine d’endroits le long du nouveau bras. ST - 1982 : première carte gamma de la voie lactée. Mise à jour : 26/09/2011 En 1982, le premier satellite scientifique de l’ESA fournit la première carte de l’émission gamma de la Voie Lactée.

ST - 1982 : première carte gamma de la voie lactée

L'instrument gamma de COS-B - Crédit ESA Lors du lancement de COS-B, le 9 août 1975, l’astronomie des hautes énergies en est à ses premiers pas. Alors que dans le domaine visible des cartes du ciel avec des milliers de sources font l’objet d’études depuis l’Antiquité, seule une poignée de sources gamma ont été détectées grâce notamment aux satellites SAS-2 de la NASA et TD-1 de l’ESRO (l’ancêtre de l’ESA), tout deux lancés en... 1972 !

Pendant plus de 6 ans (au lieu des 2 ans prévus), le satellite de 278 kg observe la voûte céleste entre 70 MeV et 5 GeV pour une moisson de résultats scientifiques. Le premier catalogue de sources gamma, répertoriant près de 30 objets, est ainsi publié en 1981.