background preloader

Désobeissance

Facebook Twitter

De la servitude moderne. Thoreau et le devoir de Désobéissance Civile. La désobéissance civile est le refus de se soumettre à une loi jugée inique par ceux qui la contestent.Par Damien Theillier.

Thoreau et le devoir de Désobéissance Civile

Les citoyens doivent-ils obéir à des décisions que tout désigne comme des « lois injustes » ? Nombreux sont les grands penseurs et les mouvements de citoyens à avoir répondu « non ». Ce « non » est à l’origine de la désobéissance civile qui encourage à refuser d’obéir à une loi injuste et à chercher à changer cette loi par des moyens non-violents. Pratiquement tous les philosophes politiques ont proclamé que les lois injustes n’étaient pas contraignantes et ont prôné la résistance et la désobéissance civile. Parmi eux, citons saint Thomas d’Aquin, Francisco Suarez, John Locke, Thomas Jefferson, Edmund Burke, Mahatma Gandhi et Martin Luther King Jr. Le plus précis dans l’exposé de cette doctrine est Henry David Thoreau dans son essai sur Le devoir de Désobéissance Civile : —Sur le web. À voir sur le sujet : The Great Debaters À lire : Milgram du laboratoire à la télévision : enjeux éthiques, politiques et scientifiques.

Psychologie Morale et Philosophie Morale - Florian Cova - Page personnelle. Psychologie Morale et Philosophie MoraleFlorian Cova, Pierre Jacob[Ne pas citer sans permission] « Car désormais la psychologie est redevenue le chemin qui conduit aux problèmes essentiels. »- Nietzsche, Par-delà bien et mal, §23 Le but de cette présentation est double.

Psychologie Morale et Philosophie Morale - Florian Cova - Page personnelle

Il s’agit tout d’abord de présenter quelques grands domaines de la recherche actuelle en psychologie morale (et, en fait, en philosophie expérimentale) qui sont à l’interface entre psychologie et philosophie – des domaines où les recherches actuelles en psychologie puisent dans la littérature philosophique, mais aussi la nourrit. Mais d’abord, quelques mots sur le rôle de la psychologie morale dans le vaste projet de la naturalisation de la morale. Quelle est exactement la place de psychologie ? Prenons donc un premier domaine. Mais prenons un exemple, le célèbre Problème du Trolley.

Un train vide, sans passager ni conducteur, se dirige à vive allure sur une voie de chemin de fer. De la servitude moderne. Théorème du singe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorème du singe

Le théorème du singe est un exemple d'« histoire enseignement », une historiette présentée sur le mode narratif, non nécessairement véridique, dont la morale permet d'enseigner ou d'expliciter un phénomène. Ici, le théorème du singe est utilisé pour mettre en valeur le fonctionnement du conditionnement mental. Cette histoire est présentée comme le récit d'une expérience scientifique comportementale menée sur des chimpanzés. Le récit de l'expérience[modifier | modifier le code] De singes et de bananes. Une vingtaine de chimpanzés sont isolés dans une pièce où est accrochée au plafond une banane, et seule une échelle permet d'y accéder.

Rapidement, les chimpanzés apprennent qu'ils ne doivent pas escalader l'échelle. Un des singes est remplacé par un nouveau. L'expérience est poursuivie jusqu'à ce que la totalité des premiers chimpanzés qui avaient effectivement eu à subir les douches froides soient tous remplacés. (en) G. Faire des choix ? Les fonctionnaires dans l’Europe des dictatures, 1933-1948. Allocution d’ouverture par Jean-Marc Sauvé, vice-président du Conseil d’État, le 21 février 2013 lors du colloque sur le thème "Faire des choix ?

Faire des choix ? Les fonctionnaires dans l’Europe des dictatures, 1933-1948

Les fonctionnaires dans l’Europe des dictatures, 1933-1948" organisé par l’EHESS et le Conseil d’État les 21, 22 et 23 février 2013, en Sorbonne et à l’EHESS. > Télécharger l’intervention au format pdf Faire des choix ? Les fonctionnaires dans l’Europe des dictatures, 1933-1948. La Sorbonne, Jeudi 21 février 2013 Allocution d’ouverture, par Jean-Marc Sauvé[i], vice-président du Conseil d’Etat Monsieur le Président de la République, La résistance dans la pratique judiciaire 1940-1944. Présentation par l'éditeur Entre 1940 et 1944, l'appareil judiciaire français a été mobilisé par le régime de Vichy et mis au service tant de sa politique d'exclusion que de sa politique de répression sans cesse aggravée.

La résistance dans la pratique judiciaire 1940-1944

Le serment de fidélité à la personne du Maréchal Pétain, exigé de l'ensemble du corps judiciaire, est demeuré jusqu'à nos jours le symbole par excellence de l'asservisse-ment de la magistrature française à ce régime honni. La soumission du corps judiciaire apparaît encore bien souvent totale, puisque l'on sait bien que seul un magistrat, Paul Didier, a refusé de prêter ce serment exigé de l'ensemble des agents de l'État.

C'est bien à tort, cependant, que l'on réduirait la résistance judiciaire à cet unique et emblématique acte d'insubordination. SOCIÉTÉ - La désobéissance civile, quand dire non devient un devoir moral. Désobéissants. Le Manifeste des Desobeissants. Education populaire et autodéfense intellectuelle. INDIGNés.. En FRANCE ! Société. "Le problème n'est pas la désobéissance civile. Notre problème, c'est l'obéissance civile.".