background preloader

De la servitude moderne

De la servitude moderne
Related:  Vidéos, documentaires

"Devenir agriculteur aujourd'hui est un acte plus que suicidaire" Les bulldozers venus abattre les 13 hectares de poiriers de Pierre Priolet ont mis en lumière tout le dysfonctionnement du système agricole hexagonal. Cet arboriculteur du Vaucluse avait, grâce à son site Consommer-juste.fr, tenté d’apporter des réponses à l’hémorragie rurale. Mais dans un monde de consommation de masse contrôlé par les grandes surfaces et où l’on privilégie le visuel au goût, les moulins à vent ont eu raison de la pugnacité de notre Don Quichotte paysan. Face à un Etat léthargique qui laisse mourir les hommes de la terre, l’utopie de Pierre Priolet est un rayon de soleil sur le sol tari d’une agriculture moribonde. Notre homme de courage n’a heureusement pas dit son dernier mot et compte bien repartir au combat. Qu’on se le dise ! Agents d’entretiens : Les bulldozers à l’assaut de votre verger, plus que ces arbres abattus, est-ce pour vous le symbole d’une petite mort de l’agriculture hexagonale et de son système de fonctionnement ? C’est la logique économique actuelle.

2101 - Accueil Grève et "défilé de mode" à l’Hôtel Hyatt Vendôme - CNT-Solidarité Ouvrière Toujours en grève, les salariés, équipiers, femmes de chambre, gouvernantes de la société de nettoyage Française de services ainsi que des salariés de l’hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris, soutenus par le syndicat CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage, le Syndicat CGT des HPE et l’US Commerce et Services CGT, appelaient à un rassemblement de soutien, mardi 24 septembre à 12h. En écho à la "fashion week" qui se tient à Paris, ce défilé tenait à montrer la détermination des salariés…

Les économistes éthérés sont aveugles Des économistes qui se situent dans le spectre de la gauche viennent de publier un Manifeste «Crise et dette en Europe: 10 fausses évidences, 22 mesures en débat pour sortir de l’impasse». C’est un document étoffé qui a deux cibles, les marchés financiers et l’Europe, rendus responsables de l’enlisement dans la crise. Les marchés financiers continuent à faire la loi et obligent les autres acteurs économiques, privés ou publics, à passer sous les fourches Caudines des normes de rentabilité financière; la théorie, en fait l’idéologie néolibérale dont la crise a montré son inanité, règne plus que jamais, au moins dans la tête des dirigeants économiques ou politiques; l’Europe, par ses règles libérales, notamment en matière de finances publiques, est au bord de la déflation. Ce diagnostic alarmant, on peut très largement le partager sur beaucoup de points et en même temps il y a quelque chose qui gêne. publicité Première cible de la critique rageuse, les marchés financiers. Jacques Bass

La Tronche en Biais - La Menace Théoriste Esprit critique, scepticisme, zététique… La chaîne aborde sur un ton décalé dans la forme mais sérieux sur le fond les raisons qui font que notre lecture du monde est souvent bancale : les biais cognitifs, les mauvaises intuitions, le poids des traditions, le manque de méthode… Si la méthode scientifique est notre seule source de connaissance objective, c’est précisément parce que notre entendement, notre raisonnement n’est pas au top niveau. Ensemble, nous allons essayer d’apprendre quelques petites choses sur ce qui est rationnel et ce qui ne l’est pas. Au programme : 1- Introduction à la zététique. 2- La méthode hypercritique (les limites du doute raisonnable) 3- La dissonance cognitive (et le douloureux besoin de cohérence) 4- La rationalisation (les petites histoires qu’on se raconte) 5- Les biais de confirmation 6- L’essentialisme (les petites boites dans le cerveau) 7- L’appel à la Nature (le sophisme naturaliste). La chaine est membre des collectifs : — La Vidéothèque d’Alexandrie

Travail, salaire, profit - Emploi Le travail et l’emploi apparaissent souvent comme deux termes interchangeables. De façon ordinaire, aujourd’hui, c’est l’emploi qui est le plus souvent utilisé pour désigner le travail… Seraient-ils de faux jumeaux ? Étude des incroyables transformations du management contemporain, ainsi que de l’invention de l’autoentrepreneuriat comme forme moderne de l’emploi. Crise néolibérale La série documentaire Travail, salaire, profit nous entraîne dans les arcanes de l'économie mondiale, jugée bien souvent trop opaque pour en saisir tous les tenants et les aboutissants.

La fin de la mondialisation commence par l'Argentine Une récente dépêche AFP qui est passée relativement inaperçu montre les changements qui commencent à s'opérer un peu partout sur la planète. Les effets de la crise commencée en 2008 semble être de pousser les nations à s'affranchir, chaque jour un peu plus, du marché mondiale et cela dans le but d'éviter d'importer ses effets de plus en plus nombreux et délétères. Petit à petit certains pays redécouvrent l'intérêt d'être relativement auto-suffisant en matière de politique intérieur. Être plus auto-suffisant permet d'avoir une bonne politique de l'emploi, bien adaptée aux besoins démographiques de la population, d'indépendance économique permet aussi une plus grande liberté dans les relations internationales. En effet pas besoin de faire des génuflexions à des dictateurs lorsque votre nation peut se nourrir toute seule. Le secteur du jouet n'est bien entendu pas le seul concerné, on peut citer le secteur textile ou la production d'électroménager. Le redressement argentin après 2001

Anne Sophie Novel, la semaine des alternatives 2012, terminus, tout le monde descend ! Les crises sont là, l'austérité nous guette, l'eau monte, les ours crèvent, les abeilles disparaissent, l'autre devient un ennemi... bref, nous n'aurons bientôt pas d'autre choix que de modifier nos modes de vie pour survivre. Inutile pour cela d'avaler des graines, de bouffer des insectes, de faire du vélo sans déo et de cultiver le look cheveux gras. Cette perception biaisée des alternatives est aussi dépassée que le monde qui s'écroule devant nous. Laissons donc tomber les idées trop XXe ! Car moi, je ne veux pas avoir trop mal. Qui suis-je ? En 2006, je tombe dans la marmite des blogs en ouvrant mon premier journal en ligne, A l'évidence, ici-même sur la plateforme du Monde.fr (jusqu'en 2010) sous le pseudo SoAnn pour ne pas mélanger opinions personnelles et recherches académiques. En 2007, je fonde Ecolo-Info: une barre d'outil collaborative qui donne accès aux sites d'informations sur l'écologie et le développement durable.

Travailler c’est trop dur ? Parmi les mesures prévues par le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement, l'instauration d'un "âge pivot" a cristallisé de nombreux mécontentements. Travailler plus longtemps suscite un rejet net dans une partie de l'opinion. De nombreux facteurs justifient cette hâte du moment de la retraite : la pénibilité du travail ou encore une espérance de vie en bonne santé qui stagne. Qui s'épanouit encore au travail ? Pour en parler, nous recevons Danièle Linhart, sociologue du travail, directrice de recherche émérite au CNRS, auteure notamment de La Comédie humaine du travail publié aux éditions Erès en 2015. Le travail, lieu de la parodie du bonheur Face à l'émergence des chief happiness officers, qui veillent à l'épanouissement des salariés au travail, Danièle Linhart porte un regard très pessimiste : Procès France Télécom, une souffrance au travail enfin reconnue

Toute la vérité sur le capitalisme A l'école, à la télévision on ne cesse de nous répéter que le capitalisme est la moins pire des solutions. Que de toute façon, le communisme, ça ne peut pas marcher. Autant vous le dire tout de suite, s'il n'y avait que le communisme et le capitalisme comme choix pour notre économie, la nature serait vraiment bizarrement faîte ! En effet, alors que le capitalisme est dirigé par la recherche de profit et la possibilité de spéculer grâce à un capital existant, le communisme lui est une conception de société sans classe, une organisation sociale sans État fondée sur la possession commune des moyens de production. Ainsi, l'orientation économique serait une sorte de choix cornélien entre le tout profit et le bénévolat ? Notre choix actuel C'est là que c'est particulièrement fort ! Pourquoi tant de capitalistes ? Parmi les raisons que j'ai pu identifier, il en existe trois que je souhaite développer : d'une part, la classe dirigeante de notre pays possède pour au moins 90% des cas un capital.

Observatoire des inégalités 20 décembre 2016 - La France compte entre 5 et 8,8 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2004 et 2014, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million, principalement sous l’effet de la progression du chômage. Un changement majeur dans notre histoire sociale. La France compte cinq millions de pauvres si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian [1] et 8,8 millions si l’on utilise le seuil à 60 %, selon les données 2014 de l’Insee (dernière année disponible). Dans le premier cas, le taux de pauvreté est de 8,1 % et dans le second de 14,1 %. Au cours des dix dernières années (2004-2014), le nombre de pauvres a augmenté [2] de 950 000 au seuil à 50 % et de 1,2 million au seuil à 60 %. La pauvreté a fortement progressé à partir de 2008, avec l’accentuation des difficultés économiques liées à la crise financière. Un tournant de notre histoire sociale Les années 2000 et 2010 constituent un tournant de notre histoire sociale. Graphe plein écran

Une intellectuelle à l’usine - Ép. 1/4 - Simone Weil, philosophe sur tous les fronts Simone Weil est née en 1909 à Paris dans une famille juive. Elle devient plus tard l’élève du philosophe Alain qui la surnomme la martienne. Elle entre à l’Ecole Normale Supérieure et devient agrégée en 1931. En 1934 et 1935 elle décide de travailler en usine comme manoeuvre sur machine à l’entreprise Alstom puis chez Renault. Avant son entrée en usine elle rédige ce qu’elle appelle son premier grand oeuvre : Réflexions sur les causes de la liberté de l’oppresion sociale. L'invité du jour : Robert Chenavier, agrégé de philosophie, président de l’Association pour l’étude de la pensée de Simone Weil, directeur de la publication des Cahiers Simone Weil, responsable de l’établissement des Œuvres complètes de Simone Weil aux éditions Gallimard Auteur de Simone Weil : une philosophie du travail aux éditions du Cerf et Simone Weil : l’attention au réel aux éditions Michalon. L'attente de la vérité La nécessité intérieure de Simone Weil La pensée du désarroi dans notre contemporanéité

Related: