background preloader

NEUROBIOLOGIE DES COMPORTEMENTS

Facebook Twitter

Apprivoiser ses peurs. Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Sommaire Le mécanisme de la peur Une lumière qui se tamise peu à peu, une pénombre qui s'installe, des formes inquiétantes qui apparaissent...

Apprivoiser ses peurs

Vient alors un sentiment étrange qui nous envahit. Avec la colère, la surprise, le dégoût, la tristesse, la joie, la peur fait partie des émotions primaires, que nous exprimons sans aucun apprentissage. Les amygdales vont statuer sur cette menace et demander si besoin à l'hypothalamus, d'activer notre système d'alerte. Mais cet état n'est pas pour autant permanent. Cet ensemble de réactions permet de faire face au danger. La peur du vide Certains sont accros aux sensations fortes et ont besoin de cette adrénaline dans leur quotidien.

Si la peur est un moyen de survie, elle peut également nous échapper. La forme des émotions - Université de Bordeaux - SAM. Description du fonctionnement du système hormonal masculin de reproduction. Description du fonctionnement du système hormonal féminin de reproduction. Système de référence en anatomie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Système de référence en anatomie

Plans et axes de référence[modifier | modifier le code] Plan médian et plans sagittaux[modifier | modifier le code] Le plan médian est le seul plan qui sépare la moitié gauche de la moitié droite du corps. C'est l'un des innombrables plans sagittaux, qui sont tous parallèles à lui. Le terme « para-sagittal » doit être remplacé par celui de paramédian; celui de « médio-sagittal » prête à confusion et n'est donc plus officiel. Pour indiquer la distance, on dira qu'on est situé en position médiale si on est proche du plan ou au contraire latérale quand on en est plus éloigné. Lorsque l'on décrit la position de plusieurs entités par rapport au plan médian, on dira qu'elles sont ipsilatérales ou homolatérales si elles sont toutes situées du même côté, soit à droite soit à gauche.

Plan transverse ou transversal[modifier | modifier le code] LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Insomnies : dormir, j'en rêve ! Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Sommaire Qu'est-ce que les insomnies ?

Insomnies : dormir, j'en rêve !

Sommeil, mode d'emploi Version longue. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images Site Web pour cette image Image.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Les rythmes circadiens (du latin circa dies, pour « environ une journée ») que l’on observe tant chez les animaux que chez les plantes sont produits par une horloge moléculaire qui fonctionne comme une boucle de rétroaction négative.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Ce type de boucle est très commun en biologie. Ce qui l’est beaucoup moins, c’est la longue durée de celle-ci. D’habitude, les boucles de rétroaction sont de l’ordre de la minute, de la seconde ou même de la milliseconde dans les organismes vivants. Les différentes composantes de cette boucle très spéciale de 24 heures ont d’abord été isolées chez la mouche drosophile au début des années 1970 (voir capsule histoire à gauche). À la fin des années 1990, les gènes de souris et les gènes humains équivalents aux gènes de la mouche furent isolés. Chez l’humain, on peut décrire le rôle des principaux acteurs de l’horloge moléculaire, même si chacun possède souvent . Source : Howard Hughes Medical Institute. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Tous les organismes vivant sur la Terre, y compris l’être humain, sont le fruit d’une longue évolution.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Or cette évolution est depuis toujours soumise au rythme du jour et de la nuit causé par la rotation de la Terre sur elle-même. Il était donc prévisible que quelque chose ait évolué dans notre organisme pour coordonner ses grandes fonctions avec les différents moments de la journée. La vigilance, la température corporelle ou la sécrétion de certaines hormones gagne en effet à être ajustée selon qu'il fait jour ou qu'il fait nuit. Les premiers indices d’une telle « horloge biologique » sont venues des études de volontaires qui sont restés plusieurs semaines coupés de tout indicateur du jour et de la nuit (souvent ). Or dans ces conditions, un rythme d’environ 24 heures persiste tant dans les comportements que dans les paramètres physiologiques de ces individus.

Horloge biologique : métronome du corps. Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Sommaire Qu’est-ce que l’horloge biologique ?

Horloge biologique : métronome du corps

Chaque être vivant possède une horloge interne qui contrôle la succession des périodes d'activité et de sommeil. Elle régule ainsi le rythme biologique sur environ vingt-quatre heures. Au cours d'une journée, nous avons faim, généralement toutes les quatre heures. La libération des hormones se fait également à des heures précises. Cette fameuse horloge biologique se trouve dans notre cerveau, au niveau des noyaux supra chiasmatiques de l'hypothalamus. À la découverte de la chronobiologie L'étude des rythmes biologiques permet ainsi de connaître avec précision à quel moment il faut administrer un médicament.

Anatomie du cerveau : Diencéphale , thalamus et hypothalamus. Doc'Café - Horloges biologiques : remettons les pendules à l'heure !