background preloader

Une origine naturelle ?

Facebook Twitter

Coronavirus : ce qu’il faut savoir sur les origines de la pandémie... Le coronavirus actuel, plus précisément Covid-19, se répand dans le monde entier depuis plus de trois mois.

Coronavirus : ce qu’il faut savoir sur les origines de la pandémie...

Après un premier mort mi-février, la France a pris en mars des mesures de confinement pour faire face à l'avancer du virus. Mais d'où vient la maladie? Qui l'a contractée en premier? Et pourquoi porte-t-elle plusieurs noms? Voici ce qu'il faut savoir sur les origines de la pandémie. Le coronavirus actuel, plus précisément Covid-19, se répand dans le monde entier depuis plus de trois mois. La possible origine du virus... De l'animal à l'homme... Covid-19 : des souches similaires de coronavirus découvertes chez des pangolins en Chine...

En analysant des tissus de pangolins saisis en Chine, des chercheurs ont identifié deux souches de coronavirus similaires à celui du Covid-19.

Covid-19 : des souches similaires de coronavirus découvertes chez des pangolins en Chine...

Une découverte qui suggère que les mammifères pourraient bien avoir joué un rôle dans l'apparition du virus responsable de la pandémie actuelle mais le flou demeure. Alors que la France a récemment décrété l'état d'urgence sanitaire, la pandémie de coronavirus continue de progresser à travers le monde. Le dernier bilan fait état de plus de 530.000 cas dont 24.000 morts et les Etats-Unis sont désormais passés en tête des pays les plus touchés avec plus de 85.000 cas, dépassant la Chine et l'Italie qui comptent respectivement 81.000 et 80.000 cas.

Si une course contre la montre a été lancée pour trouver un traitement et tenter d'enrayer la pandémie, des recherches sont également menées pour éclairer une autre zone d'ombre : l'origine du virus du Covid-19, appelé SARS-CoV-2. Toutefois, le scénario exact demeure mystérieux. A lire aussi : France Culture - La chauve-souris : à l'origine d'un animal "diabolique"...

Coronavirus : Pourquoi faire de la chauve-souris un bouc émissaire serait une erreur. La chauve-souris serait bien le réservoir naturel de l’épidémie Covid-19, analyse un virologue.

Coronavirus : Pourquoi faire de la chauve-souris un bouc émissaire serait une erreur

Elle aurait pu transmettre le virus directement, ou par l’intermédiaire d’un hôte intermédiaire, peut-être le pangolin. Cela ne doit toutefois pas ternir l’image de la chauve-souris, qui n’est pas plus porteuse de virus transmissibles à l'homme que d’autres espèces animales. Les cas de transmission de virus de la chauve-souris à l’Homme, en France, sont de surcroît quasiment impossibles. Responsable, mais pas coupable… La chauve-souris est vraisemblablement à l’origine de l'épidémie de Covid-19, confirme le virologue de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) Eric Leroy. Si on trouve effectivement beaucoup de coronavirus chez les chauves-souris, toutes les espèces animales ont cependant été à l’origine de maladies et d’épidémies chez l’Homme dans les mêmes proportions, insiste le scientifique. Mammifère le plus braconné au monde et coupable idéal dans la crise du Covid-19, le pangolin est-il en train de sauver sa peau ?...

Une étude montre l'influence du réchauffement climatique dans l'apparition du covid... Le réchauffement climatique pourrait avoir joué un rôle dans le passage à l'homme du coronavirus responsable du Covid-19, en offrant de nouveaux habitats aux chauve-souris, espèce d'origine présumée du virus, selon une étude publiée vendredi.

Une étude montre l'influence du réchauffement climatique dans l'apparition du covid...

Des chercheurs de l'université de Cambridge ont modélisé la présence de populations de différents types de chauve-souris, en utilisant des données de température et de pluviométrie pour déterminer la localisation du type de végétation constituant leur habitat, pour cette étude publiée dans la revue Science of the Total Environment. Selon ces modèles, sur les 100 dernières années, 40 espèces de chauve-souris ont ainsi vu s'étendre les conditions favorables à leur présence dans une zone à cheval sur le sud de la Chine, la Birmanie et le Laos. Covid-19 : des causes multiples pour expliquer l'apparition de la pandémie Plusieurs scientifiques qui n'ont pas participé à l'étude ont souligné que l'apparition de la pandémie avait des ressorts multiples. Coronavirus : pourquoi le pangolin n'est plus le suspect numéro 1... Dans une étude parue en août dans la revue médecine/sciences (m/s), des scientifiques français appellent à la prudence : bien que le pangolin ait pu apparaître comme le coupable idéal, les origines du SARS-CoV-2 restent inconnues et toutes les pistes sont encore ouvertes.

Coronavirus : pourquoi le pangolin n'est plus le suspect numéro 1...

Dans le rôle du coupable idéal : le pangolin, singulier mammifère à écailles vendu jadis sur le marché chinois de Wuhan. Dans celui de l'enquêteur méthodique : le virologue Etienne Decroly, directeur de recherche au CNRS et co-auteur d'une étude parue en août dans la revue médecine/sciences (m/s) sur les origines du SARS-CoV-2. Tuons immédiatement le suspens de ce coronapolar : l'animal le plus braconné au monde n'a probablement rien à voir dans cette affaire. Le pangolin disculpé, d'autres animaux suspects "Le génome de SARS-CoV-2 est un puzzle et les mécanismes de recombinaison des virus animaux ayant permis une telle émergence demeurent énigmatiques, reconnaît le virologue. Un virus échappé d'un laboratoire ?