background preloader

SECONDE GUERRE MONDIALE

Facebook Twitter

En Mayenne, un Mémorial retrace les destins brisés des déportés. "Destins brisés", c'est le nom de la nouvelle exposition temporaire au Mémorial des Déportés de la Mayenne.

En Mayenne, un Mémorial retrace les destins brisés des déportés

A découvrir jusqu'au 18 décembre 2021. Entre 1939 et 1945, ce sont 540 Mayennais qui ont été déportés et le plus souvent assassinés dans les camps d'extermination nazis. 540 anonymes à qui le Mémorial des Déportés de la Mayenne rend un visage. A travers des photos, des documents mais aussi des objets leur ayant appartenu, le musée retrace le destin brisé de ces disparus. C'est un portefeuille un peu usé, en cuir marron, comme on en voit des milliers. Private Tolkatchev at the Gates of Hell. Biography of Zinovii Tolkatchev Born in the town of Shchedrin in BelorussiaBelorussia.

Private Tolkatchev at the Gates of Hell

L'internement des tsiganes: une histoire de méfiance au Mémorial de la Shoah. La discrimination multiforme des tsiganes et leur internement en France de 1940 à 1946 n’est pas d’abord la conséquence de l’oppression nazie, c’est l’histoire d’une longue méfiance française, montre une exposition poignante au Mémorial de la Shoah.

L'internement des tsiganes: une histoire de méfiance au Mémorial de la Shoah

Entre septembre 1939 et avril 1940, l’interdiction de circulation et l’assignation à résidence des familles nomades sont déjà décrétées. Elles rendent aisé l’internement à partir d’octobre 1940 de plus de 6 500 personnes, dont de nombreux enfants, portant pour la plupart des patronymes français, dans plus de trente camps. Des mesures d’assignation ont donc précédé l’arrivée des occupants allemands, et l’internement se prolongera jusqu’en 1946, bien après la Libération. Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l’info Inscription gratuite ! Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Le peintre René Moreu, Résistant et fondateur du journal Vaillant, ancêtre de Pif Gadget, est mort. Le peintre et acien Résistant René Moreu, fondateur du journal Vaillant, aurait eu cent ans en novembre 2020.

Le peintre René Moreu, Résistant et fondateur du journal Vaillant, ancêtre de Pif Gadget, est mort

Une monographie sur son oeuvre de peintre sortira en juin chez Actes Sud. Le peintre René Moreu, ancien Résistant et fondateur à la Libération du journal Vaillant, ancêtre de Pif Gadget, est mort le 16 mai à quelques mois de son centième anniversaire, a annoncé lundi le journal L'Humanité. Né à Nice le 11 novembre 1920, René Moreu se forme au métier d'imprimeur et entre en Résistance dès 1940. Il poursuit dans le métier bien que malvoyant à la suite d'une grave maladie rétinienne contractée en 1943.

Témoigner

Les jours sans : 1939-1949. Alimentation et pénurie en temps de guerre. La Cliothèque. Ce livre est le catalogue d’une exposition « Alimentation et pénurie en temps de guerre », visible depuis le 13 avril et jusqu’au 29 janvier 2018 au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation à Lyon.

Les jours sans : 1939-1949. Alimentation et pénurie en temps de guerre. La Cliothèque

Un catalogue d’exposition richement illustré qui permet… L’ouvrage est constitué d’une préface, d’un avant-propos, de six grandes parties, d’un épilogue et d’une bibliographie. Il est l’oeuvre d’une quinzaine de contributeurs. Le Chambon-sur-Lignon, village refuge - Ép. 4/4 - Entre œuvre et histoire, les lieux d'écrivains. Entre l’Ardèche et la Haute-Loire, la commune du Chambon-sur-Lignon est mondialement connue pour avoir accueilli et caché de nombreux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le Chambon-sur-Lignon, village refuge - Ép. 4/4 - Entre œuvre et histoire, les lieux d'écrivains

Pour commémorer cette histoire, un Lieu de mémoire a été inauguré en 2013 face au temple du Chambon. La mémoire et l'OSE OSE – Œuvre de Secours aux Enfants. L’histoire pour patrimoine, la mémoire pour mission.

La mémoire et l'OSE OSE – Œuvre de Secours aux Enfants

L’histoire exceptionnelle de l’OSE est un patrimoine dont l’ensemble des équipes en place sont dépositaires. La Maison d'Izieu. La Maison d’Izieu, ouverte par Sabine et Miron Zlatin dans l’Ain, a accueilli plus d’une centaine d’enfants juifs entre 1943 et 1944.

La Maison d'Izieu

Les enfants de la maison d’Izieu, 1943. Mémorial de la Shoah/ Coll. OSE Au matin du 6 avril 1944, les 44 enfants et sept éducateurs qui s’y trouvaient furent raflés et déportés sur ordre de Klaus Barbie, responsable de la Gestapo de Lyon. À l’exception de deux adolescents et de Miron Zlatin, déportés dans le convoi 73 vers les pays Baltes et assassinés à Reval (aujourd’hui Tallinn) en Estonie, le groupe fut déporté au camp d’Auschwitz-Birkenau. Le regard des jeunes sur la Shoah : connaissance, représentations et transmission. A l’occasion de la cérémonie du souvenir en mémoire des déportés et des victimes de la Shoah, l’IFOP a réalisé pour le Journal du Dimanche et l’Union des étudiants juifs de France une grande enquête auprès des jeunes Français âgés de 15 à 24 ans.

Le regard des jeunes sur la Shoah : connaissance, représentations et transmission

Cette étude vise notamment à mieux appréhender le niveau de connaissance des jeunes Français à l’égard des principaux génocides du XXe siècle ainsi que la perception et les représentations associées à la Shoah. En voici les principaux enseignements : 87% des 15-24 ans indiquent connaitre le génocide des juifs. "Beate et Serge Klarsfeld", les mémoires des "chasseurs de nazis" adaptées en BD.

La bande dessinée adaptée du livre "Mémoires de Beate et Serge Klarsfeld", par Pascal Bresson et Sylvain Dorange, est publiée aux éditions La Boite à Bulles.

"Beate et Serge Klarsfeld", les mémoires des "chasseurs de nazis" adaptées en BD

Surnommés Les chasseurs de nazis, Beate et Serge Klarsfeld ont fait de leur vie un combat contre l'oubli. Leur histoire et leur vie ont été racontées dans des films, des documentaires et même à l'opéra, mais c'est la première fois qu'un roman graphique leur est consacré. Adapté par le scénariste Pascal Bresson et l'illustrateur Sylvain Dorange, il relate au plus près les événements..

"Si les Allemands nous arrêtent, moi, je survivrai parce que je suis fort mais pas vous".

Judaïsme

Sélection de sites web. Le Mémorial de la Shoah propose aux visiteurs du site une sélection de liens sur l’histoire de la destruction des Juifs d’Europe, des génocides du XXème siècle et sur la vie des Juifs pendant la période de la Seconde Guerre mondiale. Cette sitographie commentée est régulièrement actualisée. Afin d’améliorer cet outil, nous vous demandons de bien vouloir nous signaler les disfonctionnements – difficultés d’accès aux sites retenus, liens cassés – et nous communiquer les adresses des sites susceptibles d’enrichir notre sélection. Les sites du Mémorial Enseigner l’histoire de la Shoah : L’enseignement de l’histoire de la Shoah nécessite une formation solide et une préparation rigoureuse de la part des enseignants.

Ce site propose des ressources, conseils et outils pour les professeurs du secondaire souhaitant enseigner l’histoire de la Shoah à leurs élèves. Riselaine Chapel : Enseigner la Shoah, leçons de vie. "Travailler de cette façon permet aux élèves de comprendre l'histoire autrement que ce qu'apportent les manuels". Professeure d'histoire-géographie au lycée Aimé Césaire de Clisson (44), Riselaine Chapel a fait travailler ses élèves de 1ère sur deux enfants cachées juives, Fanny et Cécile Rajngewic. Une initiation à l'histoire qui a mené ses élèves à Paris puis à Auschwitz et finalement à la rencontre de Cécile, déclarée disparue. Un vrai travail d'historien qui ancre la Shoah dans le cadre quotidien des élèves. Vous abordez la Shoah sous l'angle de l'histoire personnelle, de la micro-histoire. Pourquoi ce choix ? Personnages clés de la Shoah. Schwetzingen 1903 Langenfeld 1958 ABETZ Otto Homme politique nazi Né en 1903 à Schwetzingen, Otto Abetz poursuit ses études à l’université de Karlsruhe et devient professeur de dessin.

Président du comité central des mouvements de jeunesse de Karlsruhe, il organise de 1930 à 1934 des congrès germano-français pour les jeunes. Cette position lui vaut de rencontrer des Français germanophiles. Sur YouTube, le témoignage bouleversant de l’ancien déporté Pierre Rolinet - Télévision. La vidéaste Aude WTFake a recueilli le témoignage de l’ancien résistant Pierre Rolinet, déporté pendant la Seconde Guerre mondiale. Un récit bouleversant. Les dispositifs vidéo les plus simples sont parfois les plus efficaces. Les visites à Auschwitz ont-elles un effet ? Alors que l'Education nationale commémore, avec le pays, l'anniversaire de la libération d'Auschwitz et avec elle le souvenir de la Shoah, la Fondation Jean Jaurès publie une étude sur l'efficacité des visites d'élèves à Auschwitz. Ce que montre l'étude c'est que visiter Auschwitz améliore les connaissances des élèves.

Mais l'impact sur les valeurs des jeunes est plus difficile à évaluer. D'autant qu'ils ont déjà un haut niveau de tolérance. Educational videos. Juin 1941, en Roumanie, le cauchemar antisémite devenu réalité. Avant qu’il ne soit trop tard, il fallait les faire parler face caméra. Ces rares survivants d’un des épisodes les plus atroces que le sol d’Europe orientale a connus au début des années 1940.

Nonagénaires à la voix parfois tremblante, aux yeux embués mais à la mémoire intacte, ces femmes et ces hommes témoignent de ce qu’ils ont vécu à l’âge de dix, douze ou quinze ans dans les rues de Iasi, grande ville roumaine, fin juin 1941. Leurs témoignages, recueillis par Nellu Cohn, originaire de Iasi, et William Karel, auteur notamment d’une mémorable série documentaire en huit épisodes consacrée à la Shoah (Jusqu’au dernier, la destruction des juifs d’Europe), forment, avec un rappel précis des faits et la présentation de dizaines de clichés, certains insoutenables, pris sur place par des soldats allemands, un documentaire exceptionnel.

Il y est notamment question d’un pogrom réalisé en à peine un peu plus de deux jours dans les faubourgs et le centre-ville de Iasi, fin juin 1941. Mémoires d'Auschwitz. Jouer, discuter et apprendre autour du jeu vidéo. Aujourd’hui, les jeux vidéo s’intéressent aussi à l’histoire. L'Europe et ses mémoires. Autour de Christine Ockrent : David Rieff, Analyste politique, grand reporter, qui a couvert, dans les années 1990, les conflits des Balkans pour le New York Times, le Los Angeles Times et The New Republic. Parcours de dissidents. Mémoires des déportations 1939. Association Varoise de l'Appel du 18 Juin - Promouvoir l’œuvre et la pensée du Général de GaulleAssociation Varoise de l'Appel du 18 Juin. 1939-1945. "Barbarossa, 1941, la guerre absolue" de Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri : l'incroyable récit d'une barbarie inédite.

Barbarossa, 1941 : cinq millions de morts. Comment imaginer une telle tragédie ? Les mots manquent pour décrire une telle bataille. Convoi 77, dernier convoi de déportés Drancy - Auschwitz. Mémoires européennes des camps nazis. Semaine du CNRD - Programme. Expositions CHRD 14 avenue Berthelot, Lyon 7e - Exposition permanente. Serge et Arno Klarsfeld : « Jacques Chirac a eu l’audace de regarder en face les deux France des années 1940 »

Tribune. Jacques Chirac, élu quelques semaines auparavant président de la République, a prononcé, le 16 juillet 1995, un discours qui demeurera dans les annales de l’histoire de notre pays comme l’un des plus importants de la seconde moitié du XXe siècle. Un discours qui fut aussitôt salué dans le monde entier. Mémorial de Caen · Musée sur la Bataille de Normandie et l'histoire du XXe siècle.

L'Affiche rouge - Archives vidéo et radio Ina.fr. Concours National de la Résistance et de la Déportation. La sitographie pour aborder le thème du concours 2018 est organisée en dix-sept catégories. Utilisation recommandée du menu accessible sur le bord droit de la page pour se déplacer confortablement parmi les liens proposés. Généralités (ressources publiques) "La Leçon de Vichy" : Pierre Birnbaum revient sur ses années d'enfant juif caché. Dans son dernier ouvrage, "La leçon de Vichy", l'historien et sociologue Pierre Birnbaum revient sur son passé d'enfant juif caché dans une famille des Hautes-Pyrénées. Historien, sociologue et professeur émérite à la Sorbonne, Pierre Birnbaum raconte pour la première fois son passé d'enfant juif, confié à une famille d'Omex dans les Hautes-Pyrénées, dans un livre intitulé La leçon de Vichy, une histoire personnelle (Seuil).

L'occasion pour lui de revenir dans ce village où il vécut deux années avec sa soeur Yvonne. Centenaire de Primo Levi. Pourquoi il est urgent de lire "Si c'est un homme" : trois questions à l'historienne Annette Wieviorka. Histoire : Réseaux , un jeu sur la Résistance.