background preloader

Statistiques pauvreté

Facebook Twitter

Noël 2013 : Appauvrissement et régression sociale historiques dans toute l’Union européenne. Les statistiques qui viennent d'être publiées fin décembre par Eurostat pour le mois d’octobre 2013 sont terribles. Elles le sont d'autant plus qu'elles ne peuvent pas être suspectées de noircir le tableau, bien au contraire ! Elles sont en effet produites par un organisme dépendant de la Commission européenne, et elles se fondent sur les données officielles des États-membres qui sont, tout le monde le sait, souvent enjolivées par des trucages méthodologiques (stages parkings et radiations abusives pour faire descendre artificiellement le nombre de demandeurs d'emploi par exemple).

Ces données Eurostat pour octobre 2013 sont les suivantes : Grèce : 27,3 % de chômage officiel pour l'ensemble de la population. Et 54,8 % de chômage pour les jeunes (de 15 à 24 ans). Espagne : 26,7 % de chômage officiel pour l'ensemble de la population ; 57,4 % de chômage pour les jeunes. Croatie : 17,6 % de chômage officiel pour l'ensemble de la population ; 52,4 % de chômage pour les jeunes. Car enfin ! @comeetie : carte données carroyées.

Cette carte permet de visualiser certaines données issues des revenus fiscaux localisés des ménages de 2010. Ces données sont en effet de nouveau disponibles de manière très fine (aggrégées sur des pixels de 200m x 200m !). J'ai donc essayé de visualiser celles-ci à différentes échelles : aux échelles hautes, les données sont aggrégées sur des pixels de 4km², aux échelles intermédiaires sur des pixels de 1km² et enfin aux échelles fines sur des pixels de 200m par 200m. A ce niveau de détails, les informations associées à chaque pixels sont aussi disponibles par simple survol. N'hésitez donc pas à zoomer pour explorer les détails et à jouer avec les différentes variables : la densité de population (nombre d'habitants / km²); le pourcentage d'habitants de moins de 25 ans; le pourcentage d'habitants de plus de 65 ans; le revenu moyen par unité de consommation; le pourcentage de ménages à bas revenus.

Note sur le secret statistique : La lutte des classes serait mathématiquement prouvée – alors que l’INSEE s’appliquerait à l’effacer. Préliminaires avec des fourmis En 1946, un certain Weber publie un article [1] sur le « dimorphisme chez l’ouvrière africaine Oecophylla ». Très simplement, cet entomologiste mesure 300 fourmis et les répartit selon leur taille. Il obtient le graphique suivant : Fig. 1. Distribution des tailles d’ouvrières mesurées par Weber chez sa nouvelle espèce de fourmi. La première barre indique que Weber a trouvé huit fourmis de 40 mm, la seconde qu’il a trouvé 41 fourmis de 45 mm, la troisième 52 fourmis de 50 mm, etc. Cette distribution est dite bimodale, ce qui signifie que deux cloches sont discernables dans l’histogramme. De cette bimodalité Weber conclut qu’il existe chez sa fourmi deux populations distinctes d’ouvrières, les unes mesurant autour de 50 mm, les autres autour de 80 mm. Un standard La démarche de Weber est standard.

Mais curieusement, s’agissant de la distribution des richesses chez l’humain, c’est rarement cette méthode toute simple que l’on choisit. Décillons sur le décilage 1. 2. Observatoire des inégalités. 23 juillet 2013 - L’OCDE vient de publier une étude qui montre l’impact des premières années de la crise économique (de 2007 à 2010) sur la distribution des revenus des personnes dans les pays de l’OCDE. Quels enseignements peut-on tirer de cette étude en matière d’évolution des inégalités au niveau international ? Il est tout d’abord utile de rappeler le niveau des inégalités et ses tendances avant la crise. La précédente étude de l’OCDE « Toujours plus d’inégalité : pourquoi les écarts de revenus se creusent » publiée en 2011 [1] montrait que l’écart entre les riches et les pauvres s’était accru dans une vaste majorité des pays de l’OCDE au cours des deux décennies avant la crise – c’est-à-dire entre le milieu des années 1980 et 2007 – et l’arrivée de la crise économique.

Les inégalités de revenus avaient donc atteint un niveau record dans la plupart des pays de l’OCDE en 2007. Lors des trois premières années de la crise, entre 2007 et 2010, cet écart est passé de 9 à 9,5. Que faire ? » 0204 Les inégalités dans le monde (3/3) On observe ainsi que les zones les plus inégalitaires sont ainsi dans l’ordre, le Sud de l’Afrique (65), l’Amérique du Sud (55), les États-Unis (45), la Chine (43), puis la Russie (42). Les zones les plus égalitaires sont la Scandinavie (23) et l’Europe centrale (26). Les deux graphiques suivants présentent une estimation de l’évolution historique de l’indice des revenus dans les sept principales zones géographiques, ainsi que celle de l’indice mondial. Précisons tout d’abord qu’il n’est pas anormal que l’indice mondial soit supérieur à tous les autres : si tous les américains gagnaient autant (le salaire moyen américain actuel), et si tous les chinois gagnaient autant (le salaire moyen chinois) actuel, les deux indices seraient nuls, mais pourtant l’indice de la Chinamérique serait très élevé.

On constate ainsi que : Les deux graphiques suivants représentent la proportion du revenu total perçu par le pourcent le plus riche de la population de différents pays. INFOGRAPHIC: Where the world’s poorest will live in 2015. This infographic from the OECD Development Assistance Committee projects which countries will be home to the world’s poorest people by 2015, and compares this to the picture in 2005. Part of their report Fragile states 2013: Resource flows and trends in a shifting world it reveals that by 2015, half of the world’s people living on less than USD 1.25 a day will be in fragile states. And while poverty has decreased globally, progress on Millennium Development Goal (MDG) 1 to halve poverty is slower in fragile states than in other developing countries.

While India will still have the second largest population living in extreme poverty, the reduction from 2005 is incredible. China is also projected to reduce poverty dramatically. In Africa, Nigeria, Democratic Republic of Congo and Tanzania are predicted to have the largest populations living below the poverty line. Les outils de mesure de la pauvreté et la vulnérabilité. ROME – Malgré leurs imperfections, les mesures du revenu sont utiles pour mieux comprendre l’étendue de la pauvreté et de la vulnérabilité dans le monde. Le critère de 1,25 $ par jour établi par la Banque mondiale (en termes de parité de pouvoir d’achat), et utilisé pour mesurer les progrès réalisés dans l’atteinte des objectifs OMD de réduction de la pauvreté, n’est toutefois pas l’unique donnée pertinente.

Lorsque le seuil de pauvreté s’élève à une dépense quotidienne par habitant de 2 $, le taux de pauvreté mondial passe de 18 % à environ 40 %, ce qui laisse croire que de très nombreuses personnes vivent juste au-dessus du seuil de pauvreté établi et qu’elles sont très vulnérables aux chocs externes ou aux changements des circonstances personnelles, comme les augmentations de prix ou les baisses de revenu. La libéralisation et la mondialisation du marché du travail, ainsi que l’influence décroissante des syndicats ont exacerbé ces faibles perspectives d’emploi.

[CARTE] Les inégalités de revenus en Île-de-France. Lire l'article associé : "Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées" L'Île-de-France est la région où les inégalités de revenus sont les plus élevées. Trois indicateurs sur cette carte : le niveau des inégalités des revenus des ménages franciliens ; l'évolution de ces mêmes inégalités dans le temps ; à titre de comparaison, le revenu fiscal médian.

Utilisez le zoom ou le menu à gauche pour naviguer dans la carte. Cliquez sur chaque commune pour avoir + d'info. Map Data Map data ©2014 Google RAPPORT INTERDÉCILE** Entre les revenus des 10 % les + riches et les 10 % les plus pauvres. ÉVOLUTION DES INÉGALITÉS** Rapport interdécile depuis 2001. REVENU FISCAL MÉDIAN** Médiane du montant que chaque ménage francilien a déclaré aux impôts. Au royaume des aveugles... Il faut être aveugle pour ne pas voir que la pauvreté disparaît et que les inégalités s’estompent au fur et à mesure des années. Par Guillaume Nicoulaud. Ce graphique illustre une estimation de l’évolution de la distribution des revenus à l’échelle mondiale depuis 1970.

Les deux verticales rouges indiquent un revenu annuel de $312 (i.e. l’équivalent de $1 par jour en 2006) et de $554 (i.e. l’équivalent d’un dollar par jour aux prix de 1985). Comme vous l’avez sans doute compris, le premier enseignement que nous pouvons tirer de ces distributions, c’est que, depuis 1970, le taux de pauvreté s’est littéralement effondré. Avec un seuil de pauvreté de $1 par jour, cela ressemble à ceci : Autre enseignement : cet enrichissement global s’est accompagné d’une spectaculaire réduction des inégalités. Ces graphiques sont extraits de Maxim Pinkovskiy, Xavier Sala-i-Martin, Parametric estimation of the world distribution of income (2009). Au royaume des aveugles… —Sur le web.

À lire aussi : Etes-vous riche ou pauvre ? En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des mesures d’audience.ContinuerDésactiver les cookies Qui sommes-nous ? | Nos partenaires | Nos publications | Nos formations | Nous soutenir | Contacts | Newsletter Focus Sans vous, l’Observatoire des inégalités n’existe pas. Outil Salaire Notre méthode : voir Où vous situez-vous sur l'échelle des salaires ? © Observatoire des inégalités | Source Insee | Infographie 1delebil.com | Développement Moduloo.net Rechercher sur le site Présentation Thémes Comprendre Nos sites Internet. 18 country data set | Poor Economics. Pauvreté en Allemagne: un rapport embarrassant pour le gouvernement - Allemagne.

Le gouvernement allemand a présenté mercredi 6 mars un rapport très attendu sur la pauvreté dans le pays. Selon ce rapport, l'écart des inégalités sociales s'est accru en Allemagne, et un Allemand sur sept est aujourd'hui menacé de pauvreté. Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux L'économie se porte bien en Allemagne, où le nombre de chômeurs recule. Et pourtant, un Allemand sur sept est aujourd'hui menacé de pauvreté. En République fédérale, l'écart se creuse entre riches et pauvres. Les 10% d'Allemands les plus fortunés se partagent 53% de la richesse nationale. Les 548 pages du rapport présenté mercredi par la ministre du Travail (disponible ici en allemand) publié ce mercredi 6 mars ont de quoi déranger, surtout en cette période pré-électorale. L'Allemagne se porte bien, le chômage recule, insiste ainsi le ministre accusé d'avoir cherché à enjoliver les pages du rapport consacrées à la pauvreté.

« C’est un véritable raz-de-marée de pauvreté qui s’installe sur la France » Seuil de pauvreté : « le gouvernement, coupable de non assistance à personne en danger » (PCF) Selon l'INSEE, la crise touche de plein fouet les plus modestes. Ils étaient 8,2 millions en 2009 à vivre en-dessous du seuil de pauvreté contre 7,8 millions l'année précédente, soit une augmentation de plus de 5% en un an. Cette paupérisation généralisée ressentie par tous les acteurs de terrain est confirmée par les bilans chiffrés. 13,5% des Français luttent chaque jour pour leur survie dans des conditions indignes d'une économie pourtant au 5ème rang mondial. Cette situation n'est pas une fatalité.

Dans le même temps, la droite au gouvernement depuis 2002 a multiplié les cadeaux aux plus riches et s'est acharné sur les plus fragiles en se faisant une spécialité de la chasse aux pauvres souvent accusés de tous les maux. Communiqué du Parti communiste françaisParis, le 30 août 2011. La France n'est pas en voie de paupérisation. Seuil et taux de pauvreté Les analystes européens utilisent alternativement deux conventions pour déterminer le seuil de pauvreté, à savoir soit 50%, soit plus généralement à l’époque récente, et de façon plus exigeante, 60% du revenu médian (celui qui divise la population en deux parties égales en nombre) de chaque pays. Le seuil de pauvreté est donc en Europe une notion relative, raccrochée au revenu médian de chacun des pays.

Ceci signifie que toute augmentation de ce revenu médian provoquera une montée du taux de pauvreté, sauf si le revenu de la population pauvre augmente dans la même proportion. Inversement, toute diminution de ce taux signifie que le revenu de la population pauvre se rapproche du revenu médian. Les tableaux qui suivent présentent sous forme numérique puis sous représentation graphique l’évolution à long terme, d’une part du seuil de pauvreté exprimé en euros constants, et d’autre part du taux de pauvreté à 60%. La France est le pays européen qui compte le plus de millionaires.

La France compte plus de millionnaires que n'importe quel pays européen, selon l'étude annuelle de la banque helvétique Credit Suisse sur l'état de la richesse dans le monde, publiée mercredi. La France compte 2,6 millions de millionnaires en dollars, contre 1,6 million de millionnaires au Royaume-Uni ou seulement 622.000 en Suisse. Le rapport note cependant que l'Allemagne et le Royaume-Uni comptent plus de millionnaires ayant des avoirs supérieur à 100 millions de dollars (72,3 millions d'euros).

L'étude ne publie cependant que les chiffres absolus et ne précise pas le nombre de millionnaires pondéré aux nombre d'habitants. La fortune moyenne (financière, immobilière moins la dette) détenue par les ménages français est de 90.271 dollars. Les Etats-Unis restent le pays le plus riche du monde La Chine devrait devenir le deuxième pays le plus riche du monde en 2016, à la place du Japon, derrière les Etats-Unis, qui garderaient la première place, a indiqué la banque suisse. Julien Lauprêtre: « C’est un véritable ras-de-marrée de pauvreté qui s’installe sur la France » Les statistiques sur la pauvreté : un sujet de controverse. - Mots-clefs : Pauvreté, statistiques La pauvreté a-t-elle baissé ou augmenté ces dernières années ?

Selon un rapport du ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, rendu publique le 19 octobre, le taux de pauvreté est passé de 13,1 % en 2006 à 11,8 % en 2009. Ce qui peut paraître surprenant dans un contexte de crise et d'explosion du chômage. Cette baisse est d’autant plus déroutante qu'en août dernier, l'Insee a fait le constat inverse : selon l'Institut, la pauvreté a augmenté de 13,1 % à 13,5 % de la population entre 2006 et 2009.

Qui croire ? Ces deux sources ne mesurent pas la même chose : le gouvernement s'appuie sur un taux de pauvreté ancré dans le temps tandis que l'Insee privilégie une mesure relative de la pauvreté. Voir le rapport de l’Institut pour le développement de l’information économique et sociale Lien web : www.idies.org/public/Publications/idies_note18_BAT.pdf. IDIES - Les statistiques sur la pauvreté : un sujet de controverse.