background preloader

Innovation et expérimentation

Facebook Twitter

« Avec la classe inversée, il faut savoir que l’on risque de perdre des bons élèves » Prof de SVT au lycée Dorian (Paris XI), Vincent Faillet a mesuré pendant un an l'impact de la classe inversée sur les résultats des élèves.

« Avec la classe inversée, il faut savoir que l’on risque de perdre des bons élèves »

Constat : la "flipped classroom" ne convient pas à tout le monde. Vincent Faillet, prof de SVT au lycée Dorian (Paris), a mesuré l’impact de la classe inversée. Pourquoi avoir voulu « mesurer » l’impact de la classe inversée ? En 2014, je m’étais inscris dans un cursus de doctorat, et je cherchais un sujet de thèse. Je me suis intéressé à la classe inversée, mais en me penchant sur la littérature, je me suis rendu compte qu’il y avait peu d’études sur le sujet… et que celles qui existent comportent des biais méthodologiques. Les conférences de France Culture — Enseigner avec le numérique. Les Conférences de France Culture font partie des univers de la chaîne au même titre que les fictions et les documentaires.

Les conférences de France Culture — Enseigner avec le numérique

Elles complètent l'abondante offre de contenus qui se déclinent dans de nombreux domaines directement accessibles depuis le menu : Art et Création, Droit & justice, Économie, Éducation, Environnement, Géographie, Géopolitique, Histoire, Médias, Numérique, Philosophie, Politique, Psychanalyse, Religion et spiritualité, Sciences, Sciences du langage, Société, Sociologie. Les conférences abordent tous les savoirs en s'appuyant sur les multiples contributions des chercheurs et spécialistes dans leurs domaines d'expertise respectifs. Le numérique à travers les conférences Vous trouverez ci-dessous une courte sélection de conférences qui peuvent éclairer les débats actuels autour du numérique, par exemple, autour des différentes formes d' « augmentations de l'homme » comme l'illustre ce débat dédié au mythe littéraire de Frankenstein en lien avec le transhumanisme :

Sydologie : pédagogie & innovation pédagogique. "J'aime bien aider les autres à apprendre" : l'école Freinet. Le samedi 8 octobre, on célébrait les 50 ans de la mort de Célestin Freinet.

"J'aime bien aider les autres à apprendre" : l'école Freinet

Cet instituteur a imaginé une nouvelle façon de faire la classe aux élèves. Aujourd’hui encore, ses méthodes sont utilisées dans certaines écoles publiques. À l’école primaire de Labastide-Clermont, près de Toulouse, les élèves font comme partout des maths et du français, mais leur façon d’apprendre est un peu différente. Leurs maîtresses utilisent la pédagogie Freinet. Cette méthode, inventée il y a plus de 50 ans, laisse les enfants très libres et très autonomes. C’est l’heure du bilan. . « Le “Quoi de neuf ?” Après le « Quoi de neuf ? Sandra Laboucarie Fait de faire quelque chose à plusieurs. 24 juin 2016. Classes inversées, retour sur un phénomène précurseur (1) Ce texte est issu de la journée d’étude, « Apprendre et enseigner à l’ère numérique », qui s’est tenue au Collège des Bernardins le 6 octobre 2016, dans le cadre d’une réflexion partagée de la Chaire du Collège des Bernardins sur « L’humain au défi du numérique », et du séminaire de recherche « École et République ».

Classes inversées, retour sur un phénomène précurseur (1)

La journée d’étude aborde les questions de fond des transformations que le numérique engendre dans l’apprentissage et l’enseignement et s’interroge sur les bénéfices apportés à l’humain. Par Marcel Lebrun, Professeur en technologies de l’éducation, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve (Belgique), et intervenant au Collège des Bernardins. Le concept de « classes inversées », d’origine anglo-saxonne (flipped classroom) et développé depuis 2012, a connu un engouement incomparable en moins d’un an.

Ainsi, les événements CLIC – CLasses Inversées, le Congrès – sont passés d’environ 200 participants en 2015 à plus de 800 participants en 2016. Utilisation de tables interactives avec objets tangibles en école. Par Sébastien KUBICKI - Maître de conférences en informatique à l’Ecole nationale d’ingénieurs de Brest (ENIB).

Utilisation de tables interactives avec objets tangibles en école

Au cours de ces vingt dernières années, l’informatique a peu à peu investi la vie de tous les jours. A ce titre, Mark Weiser définissait en 1999 « l’informatique ubiquitaire » (i.e. une informatique toujours présente, rendant service mais « invisible »). Il est aujourd’hui facile de se rendre compte que le constat effectué à cette époque par Mark Weiser est en phase de devenir une réalité. Les ordinateurs « classiques » laissent place aux tablettes ou téléphones multifonctions dont bon nombre de personnes ne saurait maintenant se passer.

Plaisir de classe : Une matinée dans une classe de CE1. 8h30, un certain vendredi de fin juin 2016, rangés les uns derrière les autres, les enfants de CE1 sont prêts à accomplir le premier exercice du matin.

Plaisir de classe : Une matinée dans une classe de CE1

Deux étages à monter, près de 25 élèves, ce n’est pas rien… Arrivé dans la classe, chacun dispose son cartable à sa place. Une élève s’empare d’un cahier et fait l’appel en se déplaçant auprès des enfants pour cocher d’une croix leur nom alors que d’autres, assis par terre, jouent aux dés, aux cartes ou conçoivent des figures géométriques. Un petit groupe s’est approprié l’espace de la bibliothèque à la recherche de quelques livres. Tranquillement ils s’assoient par terre, les uns à côté des autres. Je fais partager B. récupère les étiquettes des enfants qui, dès le lundi, s’étaient proposés pour faire partager une expérience aux camarades de classe mais qui n’avaient pas encore eu l’occasion de la raconter lors des deux autres « Je fais partager » de la semaine.

Travail individuel Le travail individuel peut alors commencer. Guide pour inverser sa classe. Expérithèque - Carte des académies. Ressources pour innover et expérimenter.