background preloader

COMPORTEMENTS D' ADDICTION AU NUMÉRIQUE : Sites de référence

Facebook Twitter

Comportements d'addiction au numérique

La cyberdépendance. Ces chiffres sont plutôt révélateurs du profil des cyberdépendants.

La cyberdépendance

Nous voyons que l’âge moyen est de 30 ans : soit la tranche entre l’adolescence et la véritable vie d’adulte. 80% sont cyberdépendants aux jeux vidéos : ce qui montre l’influence et la part de plus en plus importante des jeux vidéos « en ligne » et « en réseau » dans la société. Source : gettyimages Alors qu’auparavant, le profil des cyberdépendants était plutôt commun, avec des hommes entre 25 et 30 ans, les pratiques ont évolué, les utilisateurs aussi. Désormais, les cyberdépendants ont un profil beaucoup plus large. Une approche de l\'effet du passage sur Internet d\'une enquête en population générale. Une approche de l'effet du passage sur Internet d'une enquête en population générale P.

Une approche de l\'effet du passage sur Internet d\'une enquête en population générale

Croutte - E. Plaquette crje. Loi numérique, l’addiction à portée de clic ? La loi de santé signée Marisol Touraine avait libéralisé la publicité pour l’alcool, à la grande joie du lobby viticole ; celle sur le numérique, défendue par Axelle Lemaire, en fera-t-elle de même avec les compétitions de jeux vidéo ?

Loi numérique, l’addiction à portée de clic ?

Attendu en commission ce mardi à l’Assemblée nationale, le projet de loi Pour une République numérique inquiète en tout cas certains médecins spécialistes des comportements addictifs. Des craintes infondées ? Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique. Numérique / Internet. Addiction aux numériques : Presse & article web. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique.

Tout savoir sur l'addiction au numérique - Le Parisien. L'addiction au numérique entre à la faculté avec le lancement d'un cours... en ligne.

Tout savoir sur l'addiction au numérique - Le Parisien

Pouvons-nous nous passer des écrans ? Comment bien vivre avec Internet ? L'université de Nantes s'empare de ces questions de société en créant son premier MOOC, un e-enseignement collaboratif ouvert à tous et gratuit, sobrement intitulé @ddict. Une première en France. Ces cours démarrent aujourd'hui avec une semaine de découverte du sujet et d'apprentissage du fonctionnement de la plate-forme France université numérique (FUN) qui abrite cet enseignement.

Institut Fédératif des Addictions Comportementales. Institut Fédératif des Addictions Comportementales. Accro au jeu vidéo ? Les jeux vidéo ont connu, ces dernières années, un développement considérable.

Accro au jeu vidéo ?

Leur pratique peut comporter des risques liés en particulier à un usage excessif des jeux en ligne comme les MMORPG qui peut mener à une addiction aux jeux vidéo. L'addiction aux jeux vidéo Le caractère addictif et addictogène de l'usage des jeux vidéo concernent essentiellement les jeux en réseau sur Internet et plus particulièrement les MMORPG (Massevely Multiplayer Online Role Playing Game – Jeux de rôle massivement multi-joueurs).Des études ont montré que des joueurs excessifs de jeux vidéo (plus de 30 heures par semaine) pouvaient en être « addict ». Cette véritable addiction aux jeux vidéo ne concerne qu'une faible proportion de joueurs. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?