background preloader

Atelier du 11 juillet 2015

Facebook Twitter

Documents utilisés

Papier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Papier

Structure microscopique des fibres d'une feuille de papier. L’histoire du papier remonte à l’Antiquité. Le papier porteur d’un message le plus ancien connu à ce jour date de l’an 8 av. J. -C. et a été trouvé en Chine. Histoire[modifier | modifier le code] Antiquité[modifier | modifier le code] Fabrication de papier en Chine (animation). En Chine, les premiers témoignages de l'écriture chinoise sont gravés sur des os oraculaires[2] d'époque Shang et sur des moules servant à couler des objets en bronze. Il a été trouvé en 2006 à Dunhuang, dans la province du Gansu, et a été daté en fonction d’autres documents écrits trouvés au même endroit de la fouille[5]. D’après une tradition chinoise, ce serait Cai Lun, ministre de l’agriculture qui, en 105, sous les Han Orientaux, aurait codifié pour la première fois l’art de fabriquer du papier et en aurait amélioré la technique afin de le produire en masse. Papyrus (papier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Papyrus (papier)

Pour les articles homonymes, voir papyrus. Le papier de papyrus ou simplement papyrus (en grec ancien πάπυρος / papyros, en latin papyrum ou papyrus), est un papier obtenu par superposition de fines tranches tirées des tiges de la plante Cyperus papyrus. Il fut probablement inventé il y a 5 000 ans. Il était abondamment utilisé en Égypte et autour de la Méditerranée[1] dans l'Antiquité pour la réalisation de manuscrits.

En Europe occidentale, il fut, supplanté par le parchemin, peau d'animal, ce dernier étant considéré comme plus précieux, car beaucoup plus onéreux à fabriquer, qui restera le principal support de l'écrit jusqu'à la Renaissance. Gros plan de la texture du papyrus. Ostracon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ostracon

Un ostracon ou ostrakon (du grec ancien ὄστρακον / ostrakon, "coquille"), au pluriel ostraca ou ostraka (ὄστρακα / ostraka), est un tesson de poterie ou un éclat de calcaire utilisé dans l’Antiquité comme support d'écriture. Le terme désigne au départ la coquille d'huître en grec ancien, mais son sens évolue assez rapidement par analogie formelle. Un support d'écriture modeste[modifier | modifier le code] L'utilisation d'ostraca fut le fait de plusieurs civilisations antiques — Égyptiens, Grecs, Romains... — durant de nombreux siècles. Dans chacun de ces cas, elle possédait ses spécificités. Utilisation : l'ostracon témoin de l'écriture au quotidien[modifier | modifier le code] On pouvait écrire de différentes manières sur les ostraca, soit en pratiquant une gravure, par des incisions, soit bien plus souvent en utilisant de l'encre et un calame ou plus rarement une plume, comme si l'on écrivait sur une feuille de notre papier actuel.

Tablette de cire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tablette de cire

Les tablettes de cire (en latin tabulæ, planches) sont des supports d'écriture effaçables et réutilisables, connus depuis la haute Antiquité et qui ont été utilisés jusqu'au milieu du XIXe siècle. Tablette de cire - reproduction Description[modifier | modifier le code] La tablette peut être évidée et couverte de cire sur une ou sur deux faces. Plusieurs tablettes peuvent être reliées entre elles par des lanières pour former de petits livres (en latin codices) pouvant atteindre une vingtaine de tablettes. Parchemin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parchemin

Un parchemin est une peau d'animal, généralement de mouton ou de chèvre, qui est apprêtée spécialement pour servir de support à l'écriture. Par extension, il en est venu à désigner aussi tout document écrit sur ce type de support. Il peut aussi être utilisé en peinture, en reliure, dans la facture instrumentale de certains instruments (tambours, grosses caisses) et dans la gainerie d'ameublement. Anciennement, le terme parchemin s'employait également comme synonyme de diplôme. Histoire[modifier | modifier le code] D'après Pline l'Ancien, le roi de Pergame aurait introduit son emploi au IIe siècle av.

Ainsi, si des peaux préparées avaient déjà été utilisées pendant un ou deux millénaires, le « parchemin » proprement dit (mot dérivé de pergamena, « peau de Pergame ») a été perfectionné vers le IIe siècle av. Préparation[modifier | modifier le code] Le parchemin est découpé en feuilles.