background preloader

Les Listes Royales

Facebook Twitter

Les Listes royales. Les listes royales représentent la mémorisation des Rois et Pharaons qui ont régné sur l'Égypte.

Les Listes royales

Elles permettent aux spécialistes d'établir une chronologie. Malheureusement dans presque tous les cas elles sont incomplètes, volontairement de la part du rédacteur, Rois retirés car bannis, où parce que trop abîmées lorsqu'elles nous sont parvenues. Elles peuvent se trouver sur différents supports. Canon royal de Turin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canon royal de Turin

Champollion, recherchant des sources documentaires pour ses travaux, se rend à Turin où il séjourne de 1824 à 1825. Au Museo Egizio, il retrouve par hasard un papyrus comportant une chronologie pharaonique, abandonné au fond d’une boîte. Examinant les documents de la collection Drovetti, il écrit : « Je fus saisi d’un froid mortel en voyant une table de dix pieds de longueur couverte dans toute son étendue d’une couche de débris de papyrus d’un demi pied d’épaisseur au moins… J’avoue que le plus grand désappointement de ma vie est d’avoir découvert ce papyrus dans un état aussi désespérant. Je ne m’en consolerai jamais. » Il entreprend sa restauration[1], poursuivie ultérieurement par Gustav Seyffarth[2].

Pierre de Palerme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre de Palerme

Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(décembre 2013). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. La pierre de Palerme est un document historique et archéologique conservant une partie des annales royales de l'Ancien Empire égyptien. Liste d'Abydos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste d'Abydos

Vue partielle de la liste d'Abydos Séthi Ier apparaît à gauche de la liste, avec son fils, le futur Ramsès II, portant des encensoirs. Ils sont en chemin pour faire une offrande à Ptah-Seker-Osiris de la part de leurs prédécesseurs, dont les noms sont figurés dans la liste voisine. La mémoire des ancêtres jouant un rôle primordial dans la société, Séthi Ier a fait inscrire cette liste dans un but cultuel, désirant ainsi faire vivre le nom de ses prédécesseurs et s'inscrire dans une continuité dynastique. Il y manque ainsi les souverains considérés comme illégitimes : les rois Hyksôs, la reine-pharaon Hatchepsout, et les souverains liés à la période d'Amarna et au culte du dieu Aton : Akhenaton, Smenkhkarê, Toutânkhamon, Aÿ. Table de Saqqarah. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Table de Saqqarah

Croquis de la table royale de Saqqarah d'après un relevé effectué en 1864 par Auguste Mariette. Liste des pharaons[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Auguste Mariette, « La table de Saqqarah », La Revue Archéologique, Paris, vol. 10,‎ 1864, p. 168-186, planche 17 (lire en ligne [archive])Auguste Mariette, Monuments divers recueillis en Égypte et en Nubie (Tables), Paris 1872, Vol. II, Pl. 58(de) Eduard Meyer, Ägyptische Chronologie, Pl. 1, Berlin, 1904 Sources[modifier | modifier le code] (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Saqqarah Tablet » (voir la liste des auteurs). Chambre des ancêtres. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chambre des ancêtres

La « chapelle des ancêtres » provenant du temple d'Amon-Rê de Karnak - Règne de Thoutmôsis III - XVIIIe dynastie - Louvre La chambre des ancêtres est une dépendance de salle des fêtes du temple jubilaire édifié par le roi Thoutmôsis III pour célébrer sa première Fête-Sed. Archives d'Abousir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Archives d'Abousir

Ces documents sont uniques en leur genre en raison de leur antiquité et de leur contenu qui apportent des éléments essentiels à la compréhension du fonctionnement de la société de l'Égypte antique sous l'Ancien Empire Découverte[modifier | modifier le code] Ptahchepsès Ier : définition de Ptahchepsès Ier et synonymes de Ptahchepsès Ier. À ce titre il portait également le titre de chef des secrets de tous les travaux qu'il plaisait au roi de faire[1], sorte d'architecte en chef, assistant son souverain et le vizir dans la réalisation des grands travaux du règne comme notamment l'édification de la tombe royale.

Ptahchepsès Ier : définition de Ptahchepsès Ier et synonymes de Ptahchepsès Ier

Carrière La vie et la carrière de Ptahchepsès nous sont connues grâce à la grande stèle fausse-porte retrouvée dans son mastaba à Saqqarah. Il est probablement issu d'une famille de noble ascendance car dès son enfance, Ptahchepsès est élevé à la cour parmi les enfants royaux. Manéthon de Sebennytos. Manéthon de Sebennytos (en grec ancien Μανέθων, Μανέθως) (IIIe siècle avant notre ère) est un prêtre égyptien qui a écrit une Histoire de l'Égypte (Ægyptiaca) en trois volumes en grec sous le règne de Ptolémée II, mais sans doute à la demande de son prédécesseur Ptolémée Ier Sôter.

Manéthon de Sebennytos

Manéthon était un Égyptien originaire de Sebennytos, ville du delta du Nil et dernière capitale pharaonique des Nectanébo. En tant que prêtre, il avait sans doute accès aux listes royales des bibliothèques de temples, mais aussi aux contes populaires à propos de divers pharaons mythiques. C'est à Manéthon que l'on doit la division en trente dynasties des souverains d'Égypte, toujours utilisée par les égyptologues avec quelques modifications (dynastie égyptienne zéro par exemple), car elle rend l'analyse de l'histoire égyptienne plus commode. C'est également à lui que l'on doit l'usage d'appeler Aménophis les Amenhotep, Thoutmôsis les Djéhoutimès ou Sésostris les Sénousert.

Fragments in F. Papyrus égyptiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Papyrus égyptiens

La description du contenu est précédée d'une lettre indiquant le genre littéraire auquel le papyrus appartient. Dans le cas de textes de diverses natures, la première lettre se réfère au texte le plus important sur le papyrus. B : biographieD : dessins : bandes dessinées, cartesE : enseignements, instructionsF : funéraire : livres des mortsL : textes littéraires : contes, poèmesM : listes de motsO : documents officielsP : papyrus privé : correspondance, contratsR : religieux, mythesS : scientifique : mathématiques, médecine. Papyrus Jumilhac. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Description[modifier | modifier le code] Contenu[modifier | modifier le code] Ce document explique longuement les différentes légendes ayant cours dans le XVIIIe nome (nome du Faucon aux ailes déployées) de Haute-Égypte et dans une moindre mesure de celles du XVIIe (nome du Chacal) situé en face, de l'autre côté du Nil.

Cette compilation a été rédigée durant la période ptolémaïque, à une époque où les prêtres, dans un mouvement de recherche du passé, ont décidé d'en préserver les traditions. À cette fin, ils ont copié des documents datant de l’Ancien Empire égyptien qui avaient été en partie mangés par les vers ou les souris, ce qui est révélé par les textes eux-mêmes. Notes[modifier | modifier le code] Papyrus de Milan.

Papyrus Hood. Papyrus Greenfield. Papyrus Chester Beatty. Le terme « papyrus Chester Beatty » fait référence à l'ensemble de la collection de manuscrits acquis par Alfred Chester Beatty au cours de son existence et qui comprend des papyrus bibliques ainsi que des non bibliques comme les papyrus médicaux Chester Beatty. Papyrus bibliques[modifier | modifier le code] Le papyrus biblique Chester Beatty I, (P45) folio 13-14, contenant des morceaux de l'Évangile selon Luc. Papyrus Amherst. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Amherst. Histoire[modifier | modifier le code] Cette collection de papyrus appartenait autrefois à William Tyssen-Amherst, 1er baron Amherst de Hackney. La création de cette collection commença en 1865, quand un ensemble de cinq papyrus furent achetés, cette collection étant dès lors régulièrement agrandie jusqu'à contenir environ deux cents écrits différents que William Tyssen-Amherst conservait dans sa bibliothèque à Didlington Hall, dans le Norfolk, collection qu'il avait ouverte au public. Vers la fin de sa vie, William Tyssen-Amherst dût vendre sa collection pour des raisons financières. Papyrus Abbott. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le papyrus Abbott[1] détaille des enquêtes menées par des fonctionnaires d'Égypte antique, concernant des vols commis dans des tombes, qui ont eu lieu pendant le règne du pharaon Ramsès IX. Le document, qui a été nommé d'après son propriétaire d'origine, est désormais au British Museum.

Papyrus judiciaire de Turin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Papyrus judiciaire de Turin. Le papyrus judiciaire de Turin est un enregistrement du procès tenus contre les conspirateurs du complot visant à prendre le pouvoir à la mort de Ramsès III dans ce qui est dénommé la conspiration du harem. Le papyrus contient principalement des résumés des accusations, les condamnations et les peines prononcées[1].

Deux autres papyrus portent sur les aspects magiques de cette affaire : les papyrus Lee et Rollin décrivent la magie utilisée et les peines infligées, ce qui dans tous les cas était une condamnation à mort. Grève des ouvriers de Deir-el-Medineh. Papyrus d'Ani. Papyrus érotique de Turin. Papyrus Ebers. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une page du papyrus Ebers. Le papyrus Ebers est l'un des plus anciens traités médicaux qui nous soit parvenu : il aurait été rédigé au XVIe siècle avant notre ère, pendant le règne d'Amenhotep Ier[1],[2],[3]. Mais certains égyptologues donnent des dates plus récentes et citent plutôt le règne d'Amenhotep III au XIVe ou XVe siècle avant notre ère (date variable selon les égyptologues)[4],[5].

Papyrus Edwin Smith. Papyrus d'Ipou-Our. Papyrus dramatique du Ramesséum. Papyrus d'El-Lahoun. Papyrus Rhind. Papyrus Hearst. Papyrus Prisse. Papyrus Westcar. Papyrus de Berlin. Papyrus de Moscou. Archives d'Abousir.