background preloader

Etude de gestion

Facebook Twitter

T'as vu: info en continu, insolite, buzz, records, fait divers… Les enfants forçats : Introduction. Publié le: 12. 12. 2011 Esclavage, exploitation sexuelle, enfants soldats, implication dans des activités illégales ou dangereuses sont les pires formes du travail des enfants que la majorité des Etats du monde se sont engagés à éradiquer d'ici 2016.

Les enfants forçats : Introduction

Où en sommes-nous? Et toutes les activités économiques exercées par des enfants sont-elles condamnables au même titre que ces réalités inacceptables? Le travail des enfants existe depuis la nuit des temps. A l’Antiquité déjà, les jeunes enfants participaient aux tâches domestiques et aux travaux des champs, contribuant ainsi à l’économie familiale. En Europe et aux Etats Unis, la révolution industrielle qui survient au XIXème siècle génère dans un premier temps un accroissement du recrutement parmi les enfants, parfois même dès l’âge de 4 ans. Les enfants forçats © RTS Dans les pays du Sud, c’est à la mondialisation plus récente que l’on doit une attention accrue au travail des enfants. La fiche complète en format pdf (pdf, 1.00 Mo) Travail des enfants: Malgré ses efforts, l’Inde est toujours confrontée à ce fléau. DECRYPTAGE Alors que le pays a ratifié la Convention Internationale des Droits de l’Enfant en 1989 et que la législation a encore été revue en mai, il reste en tête du classement mondial du travail des enfants...

Travail des enfants: Malgré ses efforts, l’Inde est toujours confrontée à ce fléau

Lancer le diaporama Bérénice Dubuc Twitter. Sweatshops : comment Nike s'est refait une virginité. Le géant de la basket a longtemps été le symbole des mauvaises conditions de travail.

Sweatshops : comment Nike s'est refait une virginité

Il n'y a pas si longtemps, Nike était encore dénoncée publiquement pour ses pratiques de travail, à tel point que l'image de la société et les ventes en avaient grandement souffert. L'effondrement d'une usine au Bangladesh en avril dernier a servi de rappel : si Nike a réussi à redorer son blason, ses techniques de production n'ont pas vraiment évolué. Malgré les drames et scandales, l'industrie a la mémoire courte. FOCUS - L'effondrement meurtrier du Rana Plaza au Bangladesh a contraint les géants de la mode à s'engager à améliorer la sécurité des usines du pays.

Malgré les drames et scandales, l'industrie a la mémoire courte

Sur fond de course à la productivité, le risque d'accidents persiste malgré les promesses des industriels. «Sur le front des conditions humaines du travail, on refait toujours les mêmes erreurs», juge Michel Llory*, ingénieur spécialiste de la sécurité et de la prévention des accidents. Derrière chaque catastrophe industrielle ou drame de la sous-traitance, selon lui , «le même scénario se répète: l'industrie s'excuse et puis oublie.» Un constat sévère qui jette un froid suite à la signature par 31 géants du textile d'un accord visant à améliorer la sécurité des usines au Bangladesh.

Humanium – Ensemble pour les droits de l'enfant. Aujourd’hui, près de 250 millions d’enfants travaillent dans le monde, dont plus de 150 millions dans des conditions dangereuses.

Humanium – Ensemble pour les droits de l'enfant

Par ailleurs, chaque année, plus d’1 million de ces enfants seraient victimes de la traite d’êtres humains. Comment%20lutter%20contre%20le%20travail%20des%20enfants. Nike publie un nouveau rapport sur la responsabilité sociale. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Prudhomme Le géant des chaussures de sport, Nike, veut devenir un modèle d'entreprise éthique.

Nike publie un nouveau rapport sur la responsabilité sociale

Après avoir été placé sous les feux des projecteurs pour de mauvaises conditions de travail chez ses fournisseurs à la fin des années 1990, Nike a décidé de s'engager dans le domaine de la responsabilité sociale. Mercredi 13 avril, l'entreprise a publié un rapport d'une centaine de pages sur ce thème, dans lequel elle détaille les conditions de travail dans ses usines et ses initiatives pour identifier les bons fournisseurs qui respectent leurs salariés et les normes environnementales. C'est le deuxième du genre — le dernier date de 2001 — et Nike compte l'actualiser chaque année. Le groupe espère aussi pousser ses concurrents, qui utilisent les mêmes réseaux de fournisseurs en Asie et en Amérique Latine, à faire preuve, à leur tour, de transparence sur les conditions de travail de leurs sous-traitants.

Nike encore critiquée pour ses conditions de travail à l'étranger. Des dizaines de travailleurs interrogés par l'Associated Press (AP) et un document publié par Nike laissent croire que le géant des espadrilles et des vêtements de sport a encore un long chemin à parcourir avant de respecter les normes qu'il a lui-même établis il y a une décennie afin de faire cesser sa dépendance à la main-d'oeuvre de misère.

Nike encore critiquée pour ses conditions de travail à l'étranger

Cela ne semble pas avoir empêché les agressions supposément subies par des travailleurs de l'usine du Pou Chen Group à Sukabumi, à plus de 100 kilomètres de Jakarta. L'entreprise n'a pas commencé à fabriquer des produits Converse avant que quatre ans ne se soient écoulés depuis l'achat de Converse par Nike. Une employée a soutenu avoir reçu un coup de pied d'un superviseur l'an dernier, après avoir fait une erreur en coupant du caoutchouc pour les semelles. «Nous sommes impuissants», a déclaré la femme. Elle a d'ailleurs tenu à garder l'anonymat, comme de nombreux autres interrogés par AP, par crainte de représailles.

La lutte contre le travail des enfants Malavaux Jean Guillaume 1. Le travail des enfants : l'ampleur du problème. Aujourd’hui, plus de 200 millions d’enfants travaillent dans le monde, exerçant des activités qui nuisent à leur développement mental, physique et émotionnel.

Le travail des enfants : l'ampleur du problème

Les enfants sont contraints de travailler parce que leur survie et celle de leur famille en dépendent. Le travail des enfants perdure, même là où il a été déclaré illégal, et il est souvent entouré d’un mur de silence, d’apathie et d’indifférence. Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques. Cette information dont le Guardian(1) anglais s’est fait écho l’année dernière devrait convaincre même les plus sceptiques : oui, le travail et l’activisme des associations peut donner des résultats concrets !

Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques

Cela se produit même lorsqu’on s’attaque à des « Goliath » : Nike, qu’on ne présente pas, a plié sous la pression des activistes qui l’exhortent depuis des années à employer des méthodes plus éthiques. Le géant américain n’a eu d’autre choix que de changer sa politique et ses pratiques. Cela fait 20 ans que Nike est régulièrement attaqué pour des pratiques plus que douteuses dans le meilleur des cas, inadmissibles voire inhumaines dans d’autres. Le spécialiste américain des vêtements, accessoires et matériel de sport s’est fait épinglé plus d’une fois sur le terrain des conditions de travail déplorables pour les ouvriers des usines sous-traitantes.

Ces méthodes répréhensibles sont très bien illustrées dans le documentaire de Michael Moore The Big One sorti en 1997. Nike. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. le Swoosh, le logo de Nike Le nom Nike est inspiré de la déesse grecque de la victoire Niké, déesse ailée capable de se déplacer à grande vitesse, dont la représentation la plus connue, une statue exposée au Louvre, est la Victoire de Samothrace.

Nike

La marque a assuré sa notoriété par un logo simple et rapidement reconnaissable : le Swoosh, une virgule posée à l'envers et à l'horizontale ; il a été créé par Carolyn Davidson en 1971[4] comme une représentation stylisée de l'aile de la déesse. En 2005, Nike réalise 55 % de ses ventes à l'étranger[5]. L'entreprise est actuellement le plus grand équipementier sportif dans le monde, avec un chiffre d'affaires pour 2013 de 25,29 milliards de dollars[6]. Nike. Nike joue la transparencesur ses usines- 23 avril 2005. Nike veut redorer son blason social. 4 2 0 Le CNB diaporama.

Le management stratégique et le management opérationnel. Qu'est-ce que le management ? Le management est un processus qui consiste à définir des objectifs et coordonner les efforts des membres d'un groupe pour pouvoir atteindre ces objectifs. Quelle que soit la forme de l'entreprise (privée ou publique, mutuelle ou coopérative), le management est un processus qui peut être décrit au moyen de 3 verbes : Diriger : consiste à fixer des objectifs et choisir les voies pour les atteindre Mobiliser : consiste à mettre en œuvre des ressources humaines, financières et matérielles de manière optimale Contrôler : consiste à vérifier si les objectifs ont été atteints et décider, si nécessaire, de prendre des mesures correctives appropriées Le management se décline selon l'horizon temporel : à court terme, on parle de management opérationnel, à long terme, on parle de management stratégique.

Définition de la performance des entreprises. La notion de performance au sein d’une entreprise intrigue et soulève pas mal de questionnements tout en générant des définitions diverses. La conception de la performance ayant évolué avec le temps, on peut plus ou moins dire que la performance se fonde sur le rapport valeur-coût que l’entreprise tend à optimiser. Comment peut-on définir la performance et comment l’améliorer ? Qu’est ce que la performance ? Les decisions et parties prenantes. Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? - Réviser le cours - Sciences de gestion.

Les décisions de gestion peuvent être orientées vers l'amélioration de la performance de l'organisation. Cependant, dans un contexte de ressources limitées, l'amélioration de certains indicateurs pourra signifier que d'autres se dégradent. Les décisions prises illustrent la nécessité de réaliser des arbitrages. 1.