background preloader

Sexisme ordinaire

Facebook Twitter

Il ne comprend pas pourquoi il n’a pas été félicité pour ne pas avoir été sexiste aujourd’hui. Comment s'excuser après des propos discriminatoires ? 16 Questions For Men That Reveal The Casual Sexism Women Experience Every Day.

Slut-shaming

Men really need to stop calling women crazy. By Harris O'MalleyJuly 9, 2014 Harris O’Malley is a dating coach who provides geek dating advice at his blog Paging Dr.

Men really need to stop calling women crazy

NerdLove, the Dr. NerdLove podcast and The Good Men Project. Taylor Swift performs at Madison Square Garden, in New York. (AP Photo/Charles Sykes) A thought experiment: Imagine how people might react if Taylor Swift released an album made up entirely of songs about wishing she could get back together with one of her exes. We’d hear things like: “She can’t let go. Yet when Robin Thicke released “Paula” – a plea for reconciliation with his ex-wife Paula Patton disguised as an LP — he was called incoherent, obsessed, heartfelt and, in particular, creepy. But you didn’t hear men calling him “crazy” — even though he used it as the title of one of tracks. No, “crazy” is typically held in reserve for women’s behavior.

13 Awkward Moments For Feminists. Femme, méfie-toi : un mec cool peut cacher un électeur du FN. C’est l’histoire d’une Parisienne qui cherche un mec mais qui veut coucher raccord avec ses opinions politiques.

Femme, méfie-toi : un mec cool peut cacher un électeur du FN

On voit dégager un premier candidat : ils auraient pourtant formé un joli couple Benetton, mais lui, le pote, il préfère le foot à la politique. Le second, belle gueule, qui a l’air de s’intéresser à l’actualité, qui dérape doucement mais sûrement et... qui s’apprête à voter FN. Elle lui envoie pratiquement sa tasse de café à la figure. (Quelques heures après la publication de cet article, la vidéo était retirée « par son propriétaire ». Nous l’avons récupérée sur le site du Nouvel Observateur qui raconte la petite histoire de la disparition du spot.) Les yeux grand ouverts. Je vous propose de relire le résumé des femmes de droite avant de lire cet article-ci.

Les yeux grand ouverts

J'ai été assez étonnée au cours de cet été, du nombre de réactions au tumblr "women against feminism". Ce n'étaient que protestations outrées à peu près partout, et ce micro évènement a pris une importance démesurée. Cette année il y aura eu, comme chaque année me direz-vous, 50 000 viols en France. En 2008, il y aurait eu plus de 200 000 viols ou tentatives de viol aux Etats-Unis. On pourrait également parler des femmes tuées par leur conjoint, des femmes harcelées dans la rue ou des femmes battues. Des féministes françaises qui avaient souhaité dénoncer le harcèlement de rue se sont vus harcelées et moquées ; là encore sur des sites parfaitement visibles et consultables par tout le monde où des dizaines de topics et messages ont mis en doute la véracité de leurs propos, les ont moquées et tournées en ridicule.

Et voilà que des gens s'étonnent que des femmes ne soient pas féministes ? Je pense à ces femmes. Le texte comporte des références explicites au viol et à la violence.

Je pense à ces femmes

Je pense à ces femmes qui sont rentrées le soir et ont nettoyé leur manteau plein du sperme d'un frotteur. How to know that you hate women. Everyday Sexism In Just 9 Illustrations. From "leaning in" to "having it all," it can sometimes be hard to keep track of where we have and haven't made progress when it comes to gender roles.

Everyday Sexism In Just 9 Illustrations

A new project however, simplifies everyday gender stereotypes, making it impossible to ignore their negative implications. A new book from Taschen titled Man Meets Woman, features simple green and pink pictograms by Beijing-born, Berlin-based designer Yang Liu that examine modern gender roles.

Sexisme bienveillant - Galanterie

Poirisme - "Nice Guy". Injonctions contradictoires, schizophrénie, double standard. Se cacher derrière le lol. La colère. Mansplaining. FEMENisme. Je n'avais pas d'intérêt réel pour FEMEN.

FEMENisme

Jusqu'il y a peu, j'aurais souscrit à 200% au texte de Mona Chollet FEMEN partout féminisme nulle part. Mais cela c'était avant. Avant de lire l'article rédigé par Ovidie et qui a été retwité par beaucoup de féministes ; à croire que ni les unes ni les autres n'ont relu ou lu les propos profondément misogynes qui parsèment cet article. Ce que les femmes pensent en vrai. Je plaisante.

Ce que les femmes pensent en vrai

Les femmes ne pensent rien en général, parce qu'elles sont des individues. Alors comment se fait-il qu'on trouve encore partout des conseils relevant de la pensée magique : les femmes viennent de Vénus, non, de Pluton, elles veulent de l'amour, non mais en fait elles veulent de la baise sauvage, elles sont ceci, cela, elles veulent ceci, cela ?

Omniprésence de la parole masculine, toujours. L'injure sexiste, simple vue de l'esprit. Charlie-Hebdo ; analyse critique (n°2) La première est ici.

Charlie-Hebdo ; analyse critique (n°2)

Comme la question m'a été sérieusement posée, je préfère préciser à celles et ceux qui l'ignoreraient, que je n'ai pas le pouvoir ni l'envie de censurer un journal, je me contente donc de pointer ce que je trouve problématique, entre autres en matière de sexisme, dans Charlie-Hebdo. La critique porte aujourd'hui sur le n° 1130. Dans la fin d'un article consacré aux ABC de l'égalité, le chroniqueur s'adresse à NVB, avec comme toujours, la totale familiarité qu'on a face à une femme politique.

Vous remarquerez que Peillon n'est pas appelé Vincent par exemple. Et bien evidemment (mais c'est de l'humour évidemment que vais je penser ?) Le Dico des filles 2014 : une publication criminelle. Why are women so 'unhappy'? One of the strangest anti-feminist stereotypes to me – among the Birkenstock-wearing and bra-burning – is the idea that we're unhappy.

Why are women so 'unhappy'?

Angry. Bitter. Both because the foundation of the insult is the assumption that women should be perpetually happy, and because the truth is that the culture doesn't actually mind if women are unhappy – so long as we keep it to ourselves. Culture doesn’t actually mind if women are unhappy. The New York Times thinks mothers are idiots. When I was growing up in the '90s, “yo mama” jokes—wherein amateur comedians competed to call one another’s mothers ugly, fat, and stupid—were the scourge of my middle school.

The New York Times thinks mothers are idiots

(A mild example: “Yo mama so dumb, she thought a quarterback was a refund.”) Quand les vautours se repaissent du suicide d'une jeune femme harcelée. Vous en avez peut-être déjà entendu parler dans la presse, le 16 avril dernier, Alyssa Funke, une étudiante américaine de 19 ans s’est suicidée après avoir été victime de harcèlements de la part d’anciens camarades de classe. Motif ? La jeune fille avait tourné dans une vignette pornographique quelques mois auparavant. Cela fait plusieurs jours que j’observe le traitement accordé sur internet à ce drame. Si on s’en réfère aux divers articles et, surtout, aux réactions abjectes sur les réseaux sociaux, on se rend compte que pour beaucoup, au fond, c’est elle la grande coupable.