background preloader

Vivre pour manger

Facebook Twitter

Les spaghetti alla puttanesca, des pâtes politiques. Quoi de mieux que ce plat bordélique pour aller avec les élections qui se déroulent en ce moment en Italie? Ah, les élections italiennes. Une sorte de gigantesque Commedia dell’Arte mais en version série Z, sans rires ni art, juste avec les mauvais acteurs, la mauvaise intrigue, et le mauvais dénouement. Un exercice démocratique au sujet duquel les Italiens se déchirent pendant des semaines, sans jamais débattre ni avancer une quelconque nouvelle idée ou solution. Ce sera à qui insultera l’autre le plus fort. Ces insultes permanentes par médias interposés, cette démagogie et ce populisme oppressants, ce foutage de gueule quasi-impuni, tous les jours, partout. Si un millième de ce qui se passe ici en Italie survenait en France, la Bastille serait à feu et à sang une seconde fois.

Et attendent, passivement. Tant qu’il y a du pain et la pasta sur la table, tout va bien. D’ailleurs, tout ça me fait penser à un plat énorme de «spaghetti alla puttanesca». Au sens figuré comme au sens propre. La vraie (vraie) recette des penne all’arrabbiata. L'ingrédient principal n'est pas le piment. Non non. Il se trouve que dernièrement, j’ai beaucoup de mal à écrire sur ce pays que d’ordinaire je flagorne avec adoration et exagération, en considérant a priori comme irrecevable toute critique à son encontre, qu’elle soit construite, provocatrice, ou simplement trollesque.

Et j’adore le faire, j’aime déifier l’Italie, je raffole de sa Dolce Vita, je me complais dans ses défaillances et parfois, souvent, contre toute attente, j’en redemande. Comme un amoureux à qui je pardonnerais tous ses défauts, trop aveuglée, j’ai refusé ne serait-ce que l’éventualité qu’elle pourrait me décevoir. Mais voilà, après quelques années en Italie, la colère remue mes sentiments transi-amoureux. Je ne trouve plus à lui pardonner. Je n’ai plus l’énergie de lui pardonner. Je suis vraiment en colère.

En colère contre ce pays qu’on dit ingouvernable. En colère contre nous, les Italiens, qui ne sommes pas capables, en 2013, de voter une loi anti-homophobie. Floriana. Italian birthplace of amatriciana denounces chef's 'secret ingredient' Carlo Cracco has cooked alongside Alain Ducasse and earned two Michelin stars for his restaurant in Milan, where the city’s elite feast on dishes such as lemon risotto with anchovies and cocoa, and marinated salmon with foie gras. But the chef’s professional pedigree did not stop the local council in Amatrice, a town two hours from Rome, from publicly denouncing and ridiculing him. Cracco’s sin?

The chef confessed on national television that he used unpeeled, sautéed garlic as the “secret ingredient” in his amatriciana, one of Rome’s staple pasta dishes. The official Facebook account of the town of Amatrice, where the dish originates, accused Cracco of a lapse in judgment. “We are confident that this was a slip of the tongue by the celebrity chef, given his professional history,” the council said in a statement.

The town’s deputy mayor, Piergiuseppe Monteforte, denied that officials were being too strict. This original dish is now known as white amatriciana. Food52 - Food community, recipes, kitchen & home products, and cooking contests. Fish market. La vraie recette italienne des pâtes à la carbonara. Temps de lecture: 7 min La blogueuse Floriana nous a donné sa bénédiction italienne pour republier la recette de la vraie carbonara, légèrement remaniée pour s'attaquer aux affronts français tel que l'ajout d'olives, cornichons et quenelles (!).

Je me sens investie d’une mission particulière. La sauvegarde du patrimoine gastronomique italien en France. Rien que ça. C’est-à-dire que lorsqu’on aime la cuisine italienne, parce qu’elle est simple, authentique, pleine d’amour, il y a de quoi vouloir commettre des meurtres lorsqu’on voit comme tu la massacres méthodiquement. Oui, toi là. Je te vois, prêt à dégainer ton pot de crème fraîche pour faire ta soi-disant «Carbo».

A bas la Carbo, vive la Carbonara Déjà, tu cesses immédiatement de l’appeler «Carbo», ça nous énerve (moi, et l’Italie). C’est «Carbonara», et tu le dis en chantant, parce que ce plat vient de Roma et il vaut bien que tu lui chantes une sérénade, un genou à terre. Je vais t’étrangler de mes mains, tu m’entends? Les ingrédients. Les meilleurs restaurants de l'année sont... Consacrant les meilleurs restaurants de l’année, les prix Fooding Guide 2015 ont été remis hier soir (24 novembre 2014) par Nora Hamzawi en présence d’Edouard Baer, Romain Duris, les Daft Punk, Keren Ann, Phoenix, Kitsune, Ruppert & Mulot, Louis Bertignac… Fooding de la meilleure table Guide 2015Porte 12, ParisMiles, Bordeaux Fooding du meilleur bistrot Guide 2015Café Sillon, LyonClown Bar, ParisLe Saint-Eutrope, Clermont-FerrandLe Servan, Paris Fooding d’amour Guide 2015Percherons, Céret Les Déserteurs, Paris Fooding de la meilleure table d’hôte Guide 2015Villa Marie-Jeanne, Marseille Prix adidas street food Guide 2015Bob’s Bake Shop, Paris Fooding du meilleur superqualichticathodiquexquismiamdelicious Guide 2015Bloempot, Lille Fooding du meilleur gastronaute Guide 2015 David Toutain Restaurant David Toutain, Paris Fooding du meilleur Œnonaute Guide 2015 Sébastien Perinetti Le Canon, Nice Fooding du meilleur bar à délices Guide 2015 Mandoobar, Paris.

Les Pinces : homard et cocktails dans le Marais. Il court, il court, le homard, il est passé par ici et il repassera par... Le Marais ! Le homard revient en force et cette fois c'est au 29 de la rue Bourg Tibourg dans le 4ème que nous l'avons rencontré. Mais ce n'est pas n'importe quel homard : ses Pinces vont vraiment vous plaire. Derrière le restaurant Les Pinces, se cachent quatre potes.

Le restaurant Les Pinces se situe au 29 rue Bourg-Tibourg dans le 4ème arrondissement de Paris. Where to Eat in Trastevere - Guide to Trastevere Restaurants in Rome. Not going to lie to you. We know Trastevere and we know it well. On our Twilight and Daylight Tours we take you on a food lovers trail to meet the locals and taste the treats that have been served up here for generations. If you’ve visited this part of Rome before or you’ve explored it with us, you’ll know that it can get quite busy and there are a few tourist traps. But there are so many great places to eat in Trastevere.

You are spoilt for choice with everything from cucina romana to regional Italian dining to pizza to even ethnic foods. So just like we do on our tour, we thought we’d share some of our restaurant tips with you here. View Where We Eat in Trastevere in a larger map Italian Food and Roman Classics Osteria der Belli I suggest you start with the carpaccio di spigola (sea bass) then you’ll have trouble deciding on a first course, with so many great options on the menu. Ristorante La Scala All the roman classics are done well here and the menu is really vast.

Da Enzo Da Zi Umberto. Lengue. Restaurant Le Servan à Paris. Restaurant Le Sot-l'y-laisse à Paris. Le Sot-l’y-laisse, modèle de rade anonyme, nourrissait aimablement son quartier Sainte-Marguerite, jusqu’à ce qu’un samouraï s’empara des lieux. Restaurant Le Sot-l'y-laisse 70, rue Alexandre Dumas Paris France. Bangkok's rising chefs tell us their favorite restaurants and dishes in town.

Opposite Mess Hall I admire Chef Barnes’ creativity. His food is simple and created from modest ingredients, but it does actually require a high level of complexity. It’s deep and very thoughtful. My favorite dish is the crab salad—very refreshing and impressive. 27/1 Sukhumvit Soi 51, 02-662-6330. Sra Bua by Kiin Kiin I am one of the Thai people who cannot cook Thai food. Siam Kempinski, 991/9 Rama 1 Rd., 02-162-9000.

Escapade Burgers & Shakes I like everything about it—the food, people, sense of community. 112 Phra Athit Rd. 081-406-3773. Kaguya, The Third Place Building, 137 Thonglor Soi 10, 02-714-9974. Chua Kim Heng I love their braised goose—nice and tender goose slices served with a rich, clear spiced broth. 81, 83 Pattanakarn Rd. Khao Tom Prung For me, this is the best soft-boiled rice with fish in town. 1083 Sukhumvit Soi 55, 02-391-8433. Niyom My favorite late-night meal. Silom Plaza, Silom Rd., 02-234-0149, 02-234-0156. Le Du, 339/3 Silom Soi 7, 081-562-6464. Le Bouchon Le Dalat Nahm. Les 5 meilleurs restaurants japonais de Paris.

SÉLECTION - À l'occasion de la deuxième édition de Japan Eat Good, zoom sur nos adresses du moment pour déguster sushi, donburi, gyoza, udon et izakaya. Jusqu'à fin mars, la deuxième édition de Japan Eat Good, initiative soutenue par le ministère de l'Agriculture, des forêts et de la pêche japonais, bat son plein dans la capitale.

À travers des cours de cuisine, des circuits shopping et des dégustations, l'objectif est de faire connaître au grand public la diversité des produits culinaires japonais (dashi, yuzu, miso, saké ou sauce soja). A ne pas manquer, un parcours auquel participent sept lieux de bouche parisiens renommés. West Country Girl, Pierre-Sang Boyer, Blend, Gontran Cherrier, Popelini, Pink Flamingo et le Galopin de Romain Tischenko, revisiteront leurs recettes à la sauce japonaise. Parcours Japan Eat Good, du 17 février au 23 mars à Paris. Pour des sushi: Isami Isami. 4, quai d'Orléans, IVe. Pour un donburi: Peco Peco Peco Peco. 47, rue Jean-Baptiste Pigalle, IXe.