Open City

Facebook Twitter
"L'avis de monsieur Tout-le-Monde ?" Jurys citoyens et urgence écologique Le 23 juin 2008, les membres du premier jury citoyen français d’évaluation remettaient leur avis aux élus [1] du conseil régional du Poitou-Charentes [2]. Les 25 citoyens tirés au sort répondaient dans leur texte aux questions qui leur avaient été posées concernant l’évaluation de l’action de la Région dans la lutte contre le changement climatique. Cette expérience, concrétisation d’une parole de campagne de Ségolène Royal, est passée – contrairement à son annonce en 2006 – presque inaperçue. Les peurs soulevées alors par les élus de tous bords ne seraient-elles que des fantômes ? Les jurys citoyens sont-ils autre chose que des "tribunaux populaires à la Pol-Pot" ? [3] S’il semble que l’on puisse répondre intuitivement à ces deux questions de manière positive, le modèle "jury citoyen" soulève des interrogations réelles : peut-on considérer la démocratie participative comme un instrument efficace de prise de décision ? "L'avis de monsieur Tout-le-Monde ?" Jurys citoyens et urgence écologique
Data Publica : Pour quelles raisons avez-vous rédigé ce guide ? Cédric Favre : L’objet du guide concerne les données publiques mais s’inscrit dans le droit fil du mouvement « Opendata » qui se développe actuellement au niveau mondial. Nous avons cherché à produire un guide qui favorise l’ouverture des données publiques tout en identifiant les enjeux (juridiques et pratiques) qui y sont liés. Dans ce sens, ce guide est un « vade-mecum » des données publiques à destination des acteurs publics et privées. Interview de spécialiste : Cédric Favre, juriste rédacteur du Guide pratique des données publiques Interview de spécialiste : Cédric Favre, juriste rédacteur du Guide pratique des données publiques
Ebook : le cahier de l’OpenData 2010 Ebook : le cahier de l’OpenData 2010 Acteur du datajournalism, Owni suit de près le mouvement open data. Les fortunes sont diverses selon les pays. Retour sur les avancées et les reculs de l'année 2010 en dix articles.
Le Capitalisme contre le droit à la ville - Hors collection - Editions Amsterdam Néolibéralisme, urbanisation, résistances Traduction : Clémence Garrot, Cyril Le Roy, Joséphine Gross, Nicolas Vieillescazes Coll. : Hors collection Que peut bien vouloir dire « droit à la ville » ? Cette interrogation est indissociable d’une multitude d’autres questions. Le Capitalisme contre le droit à la ville - Hors collection - Editions Amsterdam
OpenStreetMap est à Google Maps ce qu’est Linux à Windows : une alternative libre de qualité trop peu connue à ce que la plupart des gens utilisent. OpenStreetMap (abrévié OSM) a pour but de constituer une base de données cartographiques libres de droit. Si des projets comme Google Maps sont gratuits, ils ne sont pas libres et l’on ne peut pas utiliser leur données comme on le veut, cela vaut également pour la plupart des cartes papier. Introduction Comme pour la plupart des projets libres (non Android, tu n’es pas considéré ici), c’est la communauté qui permet la réalisation du projet via ses contributions. Contribuer à OpenStreetMap Contribuer à OpenStreetMap
Augmentons nos démocraties de quelques lignes de code Nous ne vivons pas seulement une crise mais une opportunité sans précédent, celle d'augmenter nos démocraties des valeurs et outils issus des réseaux technologiques. En toute logique, l'information est la première touchée. Retour sur "le cas Wikileaks". Augmentons nos démocraties de quelques lignes de code
Pour Dominique Cardon, le journalisme de données doit apprendre à se dézoomer lui-même: c'est la condition pour que la libération des données publiques soit véritablement pertinente. Afin que tout un chacun puisse se retrouver dans les chiffres. Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs, est l’auteur de “La démocratie Internet” (Seuil/République des idées). Le mouvement qui s’est constitué autour des “données ouvertes” et du “journalisme de données” ouvre un nouveau terrain au dialogue, déjà ancien, entre journalisme et sciences sociales. La promotion du journalisme de données ne cesse en effet de vouloir faire du journaliste un chercheur en sciences sociales, doublé d’un informaticien et d’un infographiste. Certes, la révolution de l’information numérique, ses potentialités interactives, la multiplication des grandes bases de données, la participation du public et les nouveaux outils de visualisation créent un contexte tout à fait nouveau. Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes

Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes

Aujourd'hui, les administrations mènent la danse de l'ouverture des données. Cette politique de l'offre doit être remplacée par une démarche où les usagers demandent directement des comptes à leurs administrations - et où elles leur répondent. Depuis mai 2009 et la mise en ligne de data.gov, l’ouverture des données publiques a avancé à pas de géants.

Pour un opendata des usagers

Pour un opendata des usagers
Allo maman bobo : et si on réparait la ville ? Allo maman bobo : et si on réparait la ville ? Pour trouver une solution aux "plaies" qui abiment nos villes, des applications ont été créées. Si l'idée semble séduisante en apparence, elle peut aussi présenter des contre-effets pervers. Urban After All S01E10
Dis, papa, c’est quoi l’open data?

Dis, papa, c’est quoi l’open data?

Nombreux sont ceux qui estiment que le mouvement "open data" aura, à l'instar de l’apparition de l’alphabet, de l'internet ou encore de l'explosion des réseaux sociaux, des répercussions majeures dans nos sociétés. Connu pour ses logiciels non libres, Microsoft a eu la très bonne idée de demander à Regards sur le numérique (RSLN, animé par Spintank), son “laboratoire d’idées, de réflexions et d’expérimentations en ligne“, de se pencher sur la notion d’open data, et donc le partage de données publiques dans des formats ouverts, afin de libérer les données récoltées, ou produites, par les autorités publiques, et de les rendre, si possible gratuitement, à la société, ses citoyens, associations, entreprises privées et administrations publiques. Au menu, très complet, digeste et instructif : une enquête et une trentaine d’articles, que l’on retrouve sur son site ainsi que dans le n° spécial de leur magazine, suivi d’une conférence, intitulée L’Open data, et nous, et nous, et nous ?
Comment peut-on utiliser les données libérées par Rennes? Quelques exemples sortis du concours de la communauté urbaine comme une appli pour aider les handicapés à se déplacer dans la ville ou une autre pour comparer les points forts des quartiers. Le concours de développement de services et d’applications, initié par Rennes Métropole suite à l’ouverture des données publiques sur le territoire vient de s’achever. Un premier point d’étape s’impose sur les 43 applications et services qui ont participé. Au-delà des exemples de See.Click.Fix et de “Where does my money go?” – deux réalisations des pionniers anglo-saxons de l’open data-, quelles sont les réalisations ici, en France ?

L’open data, made in Rennes

L'opendata est freiné dans le cas des données culturelles en raison d'un article de la loi CADA de 1978 alors qu'il n'a pas lieu d'être, estime Calimaq. Lundi 16 mai, la CNIL a publié une synthèse (Comment concilier la protection de la vie privée et la réutilisation des archives publiques sur Internet ?) qui me paraît importante dans la mesure où elle confirme une intuition que j’ai depuis longtemps : l’exception culturelle prévue par la loi du 17 juillet 1978 (dite loi CADA) en matière de réutilisation des informations publiques est inutile et vide de contenu juridique réel. De quoi s’agit-il exactement et pourquoi est-ce important ? Et si la culture s’ouvrait à l’opendata?
"Open government". Comment et quels États ouvrent d'eux-mêmes leurs données publiques ? Ceux qui combattent la corruption, qui ont une expérience récente de la dictature et ceux qui le font par conviction ou tradition. Le mouvement d’ouverture des données est lancé. L’open data se diffuse après les campagnes lancées par les pionniers, comme Michael Cross, dès 2006. Les États s’ouvrent
Le 13 juillet dernier est sorti un rapport produit par 4 élèves de l'école des Ponts ParisTech, intitulé "Pour une politique ambitieuse des données publiques". Il résume parfaitement une certaine idée de l'Open Data. L’open data est à la mode.

Une certaine idée de l’open data

Data Publica

Data Publica lauréat du Concours Avec C-Radar, l'offre Big Data au service des données entreprises Data Publica lance C-Radar Les ventes prédictives appliquées au B2B débarquent en France Découvrir C-Radar GRANDS GROUPES PME ILS TRAVAILLENT AVEC DATA PUBLICA START UP Découvrez data publica en une animation Les tableaux de bord des territoires : Créez votre tableau de bord personnalisé à partir de données internes et d’open data