background preloader

Comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Facebook Twitter

Institut Fédératif des Addictions Comportementales. Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines. Dépendance aux écrans : qui va payer l'addiction ? - Nouvelles technos. Les pratiques de consommation de jeux video des Français. Un ado sur huit a un usage problématique des jeux vidéo. Le Monde | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Un élève sur huit aurait un usage « problématique » du jeu vidéo. C’est ce qu’indique une enquête menée auprès de 2 000 élèves de la 4e à la 1e inscrits dans 15 établissements d’Ile-de-France, rendue publique mercredi 17 décembre et réalisée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et la consultation jeunes consommateurs (CJC) du centre Pierre Nicole de la Croix Rouge*.

Avec plus de 11 écrans à domicile, les adolescents franciliens de cet échantillon sont suréquipés. 84 % d’entre eux ont une console de jeux, et 74 % une tablette. Les trois quarts des lycéens (60 % des collégiens) ont un ordinateur dans leur chambre. De Candy Crush à World of Warcraft en passant par les Sim’s ou GTA V...le jeu vidéo est pratiqué au moins une fois par semaine par 86 % des élèves interrogés, les garçons étant nettement plus nombreux que les filles. . « Négliger d’autres activités pour jouer » Www.lavoixdelenfant.org/docs/accueil/Barometre2010.pdf. CatherineRichard.pdf. La mécanique parfaite. J’étais tenté d’appeler ça « la mécanique de Dieu » ou « la mécanique-Dieu », en rapport avec la particule-Dieu (le boson de Higgs), celle que l’on a toujours cherché et qui nous a toujours échappé, jusqu’à ce qu’on la trouve… car il se trouve que c’est pareil pour le jeu vidéo, cette mécanique ultime, elle existe.

La mécanique parfaite

Au final, plutôt que de mêler quelqu’un en qui certains croient et d’autres pas, j’ai préféré intituler ça « la mécanique parfaite », parce que je trouve que c’est aussi incitant au clic. (Non ?) Jeu compulsif: Thérapies d'orientation psychodynamique. Exploiting the Neuroscience of Internet Addiction - Bill Davidow. Much of what we do online releases dopamine into the brain's pleasure centers, resulting in obsessive pleasure-seeking behavior.

Exploiting the Neuroscience of Internet Addiction - Bill Davidow

Technology companies face the option to exploit our addictions for profit. Reuters/Beck Diefenbach The leaders of Internet companies face an interesting, if also morally questionable, imperative: either they hijack neuroscience to gain market share and make large profits, or they let competitors do that and run away with the market. In the Industrial Age, Thomas Edison famously said, "I find out what the world needs. Then I go ahead and try to invent. " It's not quite that simple. The release of dopamine forms the basis for nicotine, cocaine, and gambling addictions. In the past, companies used customer surveys, focus groups, interviews, and psychological tests to figure out how to make products more appealing to customers. Packard, who questioned the morality of exploiting emotions in order to sell products, died in 1996.

Addictions. Dossier réalisé en collaboration avec Bertrand Nalpas, Directeur de recherche à l’Inserm et chargé de mission Addiction – Décembre 2014 Les addictions les plus répandues concernent le tabac (nicotine) et l’alcool.

Addictions

Viennent ensuite le cannabis et, loin derrière, les opiacés (héroïne, morphine), la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse. Travail collaboratif. La cyberaddiction existe-t-elle ? L’addiction dépasse en effet dans les discours les plus divers la simple préoccupation, certes légitime, de soignants ou de responsables de santé publique envers des sujets en souffrance.

La cyberaddiction existe-t-elle ?

Elle représente aujourd’hui une forme dominante de représentation du mal-être, voire de la condition de l’individu dans la société. Avec par exemple Alain Ehrenberg [1, 2], le constat peut être fait que l’addiction est devenue, avec la dépression, « la » pathologie emblématique de la société actuelle, au même titre que l’hystérie, ou plus généralement la névrose, l’avaient été au temps de l’invention de la psychanalyse par Freud.

Addiction aux jeux - Addictions - Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Publié le11.06.10 mise à jour12.01.16 La loi n° 2010-476 du 12 mai 2010 permet l’ouverture à la concurrence du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne et en organise sa régulation.

Addiction aux jeux - Addictions - Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Ce texte prévoit également un dispositif de prévention et de prise en charge des addictions de type jeux pathologiques. Ce dispositif s’intègre dans l’ensemble du dispositif de prévention et de prise en charge des addictions, mis en place dans le cadre du plan national de prévention et de prise en charge des addictions 2007-2011. Le dispositif général de prévention et de prise en charge des addictions. Hyperconnectivite positiongrea. Position du GREA sur l’hyperconnectivité. Introduction Le présent document présente la vision du GREA sur l’hyperconnectitivé (usage excessif des médias électroniques).

Position du GREA sur l’hyperconnectivité

Il fait suite à de nombreux échanges professionnels et s’appuie sur les résultats de la recherche en la matière. Collaboration autour de la dépendance aux écrans.