background preloader

FACKCHECKING #ENQUÊTE #OUTILS

Facebook Twitter

InformacamGuide. InformaCam is a system that uses the built-in sensors in modern smartphones for tracking movement, light and other environmental inputs, along with Wi-Fi, Bluetooth, and cellular network information to capture a snapshot of the environment around you, while you are taking a photo or video. This extra metadata (the data about the data!) Helps verify and validate the date, time and location of capture, and provides an entirely new layer of context and meaning out of “invisible” energy for use in any way you choose.

Finally digital signatures and encryption ensure that your media hasn’t been tampered with since capture and that it can only be seen by the people you choose. Currently, you can use InformaCam by installing the CameraV app for Android smartphones. CameraV uses V for Verification, Veritas (Truth!) Easy To Use CameraV is the easiest way to capture and share secure photos and videos on a smartphone or tablet. Sensor Smart Crypto-Power Open and Free Enable Sensors Sharing Options. Be Known For What You Love.

SCRAPPING

4 façons de crawler des données - web scrapping & data mining. Au cours de mes nombreux projets, j’ai été confronté à beaucoup de problématiques de crawl / traitement de données. Du crawl de page web à l’exploitation de csv / xml, j’ai eu l’occasion d’essayer de nombreuses technologies permettant d’acquérir une base de donnée complète et exploitable. Aujourd’hui, le web en est à l’ère du big data. Des masses énormes de données sont disponibles, provenant de différentes sources, et donc dans différents formats. Si certaines données sont structurées, et donc facilement utilisables, d’autres le sont beaucoup moins. Voici un petit tour d’horizon de mes technologies préférées pour le crawl de données / web scraping / data-mining, dans différents formats.

Chacune des ces techniques a la même finalité : transformer des données non structurées en une base de donnée exploitable. À vous de sélectionner le SGBD le plus approprié (pour moi MySQL ou MongoDB), de créer la structure de votre base, et d’y enregistrer les informations crawlées. Liens / ressources. Facebook, Twitter et les médias se mettent en marche pour couvrir la primaire de droite. Un peu comme ils l'ont fait pour la présidentielle américaine, Facebook et Twitter veulent jouer un rôle médiatique dans les élections qui attendent la France ces prochains mois.

Des initiatives qui se mettent en place à l'occasion des primaires de la droite et du centre, qui mobilisent aussi les médias. Alors que les inscriptions pour les primaires de l'écologie sont fermées depuis la fin du mois, et que le vote se tient jusqu'au 17 octobre prochain, un prochain cycle se prépare à ouvrir : celui de la primaire de la droite et du centre. Si le vote aura lieu les 20 et 27 novembre prochains, c'est demain soir à 21h que sera diffusé le premier débat.

Plusieurs médias sont partenaires dont Le Figaro, LCI et RTL. Il s'agira du premier d'une série de trois, chacun ayant droit à une couverture médiatique différente : 3 novembre : BFMTV, CNews (ex-iTélé) et leurs partenaires17 novembre : Europe 1, France Télévisions et leurs partenaires Twitter veut affimer son rôle dans le débat. Verification Handbook: homepage. Anthony De Rosa est rédacteur en chef chez Circa, une média d’information mobile.

Il était auparavant responsable des réseaux sociaux chez Reuters et possède plus de 15 ans d’expérience en tant que spécialiste de technologies pour des sociétés comme Newmark Knight Frank-, Merrill Lynch, Bristol-Myers Squibb et Reuters Media. En 2011, il a remporté le prix de la couverture la plus innovante de Reuters pour la couverture en direct des événements en utilisant les blogs et les réseaux sociaux, et a récemment remporté un prix de journalisme d'El Mundo . Il tweet sous le pseudo: @AntDeRosa. Le moyen par lequel nous recueillons de l'information peut changer, mais les principes de vérification s’appliquent dans tous les cas. Remettre en cause ce que vous voyez et entendez, rechercher et verifier la source, et parler à des sources officielles et primaires restent les meilleures méthodes pour couvrir les évènements de manière précise.

L’utilisation de TweetDeck pour le suivi de mises à jour. An Error Occurred Setting Your User Cookie. LA VÉRIFICATION JOURNALISTIQUE (5/5)Le fact-checking en débat | L'exemplaire – Média-école des étudiants en journalisme. LA VÉRIFICATION JOURNALISTIQUE (4/5)Nouvelles ressources en politique | L'exemplaire – Média-école des étudiants en journalisme. 17 septembre 2014 - 01:33 Rabéa Kabbaj Au sommaire de ce dossier Si ce phénomène s’est d’abord répandu aux États-Unis, où plusieurs blogues et sites à cet effet existent déjà, l’initiative s’est déjà exportée dans bien d’autres pays. Quelques exemples de ces nouveaux garants de l’exactitude factuelle.

Politifact.com (États-Unis). | Lancé en 2007 par le Tampa Bay Times, Politifact.com s’est donné pour mandat de déceler le vrai du faux dans les discours de la classe politique américaine. Désintox, le blogue de Libération (France). | Créé en 2008, ce blogue se définit comme un «observatoire des mensonges et des mots du discours politique». Africa Check (Afrique du Sud). Sur le même thème Clap de fin pour l'oléoduc Keystone XL L'administration Obama a rejeté le projet d'oléoduc Keystone XL, plus de six ans après le début de l'examen du projet. 9 novembre 2015 Dans "Élément de dossier" Crise des réfugiés : Quand la Hongrie d'Orban fait bande à part 10 octobre 2016 Dans "Dossiers" Interview exclusive. LA VÉRIFICATION JOURNALISTIQUE (2/5)Quels usages pour les médias sociaux ? | L'exemplaire – Média-école des étudiants en journalisme.

LA VÉRIFICATION JOURNALISTIQUE (3/5)Recouper les sources | L'exemplaire – Média-école des étudiants en journalisme. Info ou intox : comment vérifier l’information sur Internet ? - Action innocence. Rumeurs, désinformation ou manipulations d’images : la vérité ne sort pas toujours de la bouche d’Internet… Garder un esprit critique face à ce qu’on lit sur la toile est donc nécessaire et vérifier l’information doit être un réflexe à acquérir. Pour y parvenir, Action Innocence vous donne quelques pistes. De plus en plus d’internautes, surtout parmi les adolescents, utilisent Facebook ou Twitter comme principaux outils pour se tenir informé, notamment de l’actualité. Or ces plateformes sont particulièrement propices à la diffusion de fausses informations et la facilité de partage rend leur prolifération difficile à contrôler.

Si la propagation d’informations fallacieuses est parfois le résultat d’erreurs ou d’incompréhensions, elle est aussi souvent faite de manière intentionnelle, dans le but de nuire à des individus, de faire le « buzz » ou de promouvoir un agenda politique particulier. La prolifération des « théories du complot » Sites parodiques Manipulation par l’image Liens utiles. Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. La bonne, c’est qu’il existe aujourd’hui tout un panel d’outils et de techniques qui permettent d’enquêter sur ces hoax. 1- Peut-on être sûr à 100 % ?

2- Analyse technique et enquête 3- Première vérification : la date de l’image 4- Google image 5- Les données Exif 6- La géolocalisation c’est fantastique, mais… 7- L’analyse d’image 8- Google Maps, Earth, et Street View 9- Qui est l’auteur ? 10- Utilisez les réseaux pour vérifier les réseaux 11- Créez votre propre réseau 12- Et l’instinct dans tout ça ? 13- La manip’ ne vient pas toujours d’où on l’attend 14- Quelques personnes à suivre 15- Quelques lectures (en anglais) Google image. Le fact checking : une tendance qui se vérifie. Table ronde "fact checking" (Crédit photo: journalisme.com) Devant la masse d’informations qui nous parvient chaque jour, devant la possibilité pour chacun de partager avec le monde des affirmations, des faits, sans qu’il soit possible de les confronter, devant la surmédiatisation de politiques devenus docteurs es mise en scène de leurs actions, devant les dérives sensationnalistes de certains médias, devant enfin la montée des populismes et des démagogies, experts en approximations, en contre vérités et en désinformation, la recherche de la vérité est peut être plus nécessaire que jamais.

Depuis quelques années, des cellules, des individus au sein des médias, des sites, des émissions se spécialisent dans la vérification des faits, le fact checking pour reprendre la terminologie anglosaxone. Bien entendu, les fact checkers existent depuis que le journalisme est un métier, c’est une fonction consubstantielle à la production d’informations. “Nous devenons les arbitres de la vérité” Fact-checking: les meilleurs outils et méthodes de vérification | Médiacadémie. Trooclick, les Français qui misent sur le fact-checking automatisé.

Aux Assises du journalisme 2013 organisées à Metz en collaboration avec l’Obsweb, on a vu des choses formidables. Des tables rondes vraiment enrichissantes. Vous le savez, je vous ai inondé de tweets. Je n’aurai pas pu interroger à chaud Edwy Plenel sur le fonds Google. Et je n’aurai pas pu rencontrer les gens de TrooClick, nouvel acteur du fact-checking, une équipe française. Le matin du grand débat des Assises, avec comme « Grand témoin », Cory Haik, rédactrice en chef de l’actualité numérique et responsable du projet « Truth Teller » au Washington Post. Voici comment les Assises présentaient cette table ronde : Depuis plusieurs années, le fact checking se développe comme un genre journalistique à part entière. Les gens de Trooclick présents aux Assises, Pierre-Albert Ruquier et Pierre Leibovici, m’ont donc informé que l’animateur de cette table ronde, Pierre Haski, le cofondateur de RUE89, allait donner la parole aux gens de Trooclick, en les présentant officiellement.

Les fondateurs. Profilr, un outil gratuit qui facilite votre sourcing. Le sourcing est devenu une activité prépondérante chez les recruteurs. Ce phénomène s’est accru avec internet. En quelques clics et opérateurs boléens, vous pouvez trouver LE candidat. Et si en plus on rajoute les réseaux sociaux, le champ des possibilités est encore plus grand et la quantité de données encore plus importante. Mais d’ailleurs, qu’est ce que le sourcing? Sylvain Arrière le résume très bien dans l’article « 2015, enfin l’année du sourcing? Dans cette optique, tous les outils qui peuvent vous faciliter la vie en matière de sourcing sont les bienvenus. Comment fonctionne Profilr? Profilr est en anglais mais vous ne devriez pas avoir trop de mal à utiliser l’outil. Page d’accueil de Profilr.co Ensuite, c’est très simple. Ma recherche de community manager avec Profilr « Aujourd’hui, les recruteurs qui maîtrisent parfaitement les réseaux sociaux et moteurs de recherche ont un avantage considérable. » Bonjour François!

Comment vous est venue l’idée de créer cet outil? Pheme, le fact-checking pour réseaux sociaux | La REM. L’Union européenne finance la création d’un outil de détection des rumeurs circulant sur le web social :Pheme. Du nom de la déesse grecque de la renommée, le programme de recherche Pheme rassemble cinq universités européennes (University of Sheffield, Universitaet des Saarlandes, MODUL University Vienna, Kings College London, University of Warwick) et quatre entreprises privées (Ontotext AD, ATOS Spain SA, iHub Ltd, SwissInfo.ch).

Combinant le big data avec des technologies de pointe de visualisation et de traitement du langage, il a pour objet de modéliser, d’identifier et de vérifier les fausses nouvelles qui se répandent sur les réseaux sociaux. L’idée d’un tel outil de vérification des faits en temps réel est née après les émeutes qui ont eu lieu à Londres en 2011, à la suite desquelles s’étaient répandues sur les réseaux sociaux toutes sortes de fausses nouvelles. Sources :