background preloader

5 - Management

Facebook Twitter

Théorème du singe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorème du singe

Le théorème du singe est un exemple d'« histoire enseignement », une historiette présentée sur le mode narratif, non nécessairement véridique, dont la morale permet d'enseigner ou d'expliciter un phénomène. Ici, le théorème du singe est utilisé pour mettre en valeur le fonctionnement du conditionnement mental. Cette histoire est présentée comme le récit d'une expérience scientifique comportementale menée sur des chimpanzés. Le récit de l'expérience[modifier | modifier le code] De singes et de bananes. Une vingtaine de chimpanzés sont isolés dans une pièce où est accrochée au plafond une banane, et seule une échelle permet d'y accéder. Rapidement, les chimpanzés apprennent qu'ils ne doivent pas escalader l'échelle. Un des singes est remplacé par un nouveau. L'expérience est poursuivie jusqu'à ce que la totalité des premiers chimpanzés qui avaient effectivement eu à subir les douches froides soient tous remplacés.

Qui seront les leaders de demain ? Bien que cette question puisse paraître complexe, voire ambiguë, elle demeure cruciale pour toute organisation.

Qui seront les leaders de demain ?

La vie des entreprises s’inscrit dans un contexte économique et financier qui évolue à grande vitesse, tant par l’évolution des technologies de l’information et de la communication que par une concurrence de plus en plus aiguisée et mondiale. Quasiment chaque jour apparaissent de nouvelles exigences, auxquelles les futurs leaders devront s’adapter.Les bonnes méthodes et pratiques d’aujourd’hui peuvent être frappées d’obsolescence en un temps record. L’important, pour le futur dirigeant n’est pas simplement d’avoir des compétences mais surtout d’être en capacité de s’adapter à son environnement, aux innovations de l’écosystème dans lequel s’inscrit son activité, et à le maîtriser.

Quatre capacités nous apparaissent comme cruciales pour les leaders de demain 1) Une capacité d’apprentissage : tout évolue, le savoir aussi ! 2) Une capacité à s’ouvrir au changement. Management : la conduite du changement en 5 étapes clés. Crédits photo : Shutterstock.com Étape n°1 : Anticiper les résistances « Il faut penser à la conduite du changement dès même la réflexion stratégique du projet.

Management : la conduite du changement en 5 étapes clés

Cela passe par une cartographie précise de tous les acteurs (actifs et passifs) de l'entreprise, puis par l'étude de chaque sous-population et de leurs caractéristiques, afin de définir à quel moment, et qui en particulier sera le plus fragile face au bouleversement de l'organisation » Étape n°2 : Anticiper les ressources et les charges Florence Géraud, manager chez ConvictionsRH « Former deux ou trois groupes d'utilisateurs, au sein de l'entreprise, c'est un strict minimum.

Étape n°3 : Communiquer en interne « Aucune population de l'entreprise ne doit être oubliée. Étape n°4 : Adopter une méthodologie « La conduite du changement répond à différentes étapes à définir en amont : la phase de cadrage ; l'analyse des impacts ; la définition de la stratégie ; puis enfin la mise en place. Motiver un collaborateur ? Permettez-lui d'être fier de lui-même ! Argaiv1181 Article de Charalambos Vlachoutsicos.

Motiver un collaborateur ? Permettez-lui d'être fier de lui-même !

Ancien dirigeant d'entreprises et consultant, Charalambos Vlachoutsicos est désormais professeur d'économie et de gestion à l'université d'Athènes en Grèce. Source : Harvard Business Review L'argent ne fait pas tout, mais... Alors que les salariés attendent une juste rétribution de leurs services, nous savons tous que l’argent ne fait pas tout. Néanmoins, en matière d’affaires, nous nous comportons trop souvent comme si c’était le nerf de la guerre. Quelle étrange manière de considérer le genre humain !

Il était une fois… en Russie Laissez-moi vous raconter une histoire dont j’ai personnellement été témoin et acteur en tant que consultant pour une société occidentale d’investissement en fonds propres. Ivan...le Terrible Ivan était le pire de ces fauteurs de troubles. La scierie avait alors entrepris d’installer une nouvelle découpeuse qui devait grandement améliorer la productivité et la qualité. Rencontre avec Ivan La Métamorphose d’un rebelle. Etre un bon chef : essai de définition. Le leader est celui ou celle qui marche en tête.

Etre un bon chef : essai de définition

Ce terme anglo-saxon dérive du radical " laed ", qui signifie " chemin " ou " route ". Les opinions divergent sur le rôle exact des leaders. Ce que nous pourrions appeler l'" école du timonier " se divise en deux sous-groupes : le premier voit dans les leaders des joueurs d'échecs qui déplacent les pions sur le gigantesque échiquier de la vie, alors que le second les considère comme des individus qui en appellent à l'imagination collective de leurs subordonnés pour les convaincre de se joindre au voyage. Les leaders de la première catégorie guident les hommes, ceux du deuxième groupe les motivent pour les inciter à s'engager et à se dépasser.

Une troisième conception a vu le jour. Le rôle dual du leader Etant fermement convaincu du pouvoir de la volonté et de l'action humaines, je rejette absolument cette vision du leadership considéré comme une simple illusion. Formuler la vision Déléguer du pouvoir Motiver les subordonnés 1. 2.