background preloader

For a better world

Facebook Twitter

L'Homme: "La seule espèce dont les mâles tuent les femelles"- 24 janvier 2012. Françoise Héritier est anthropologue, professeure émérite au Collège de France. elle travaille notamment sur la parenté, les systèmes d'alliances et la question du genre. elle est l'auteure de Masculin/Féminin: dissoudre la hiérarchie. (Photo Xavier Romeder pour Sciences et Avenir) Que dit-on de l’Homme ? On répond spontanément à cette question qu’il est à la fois un animal comme les autres et unique en son genre. Le seul à se tenir debout, capacité considérée par la philosophie comme le point d’ancrage de la conscience. Le seul à avoir développé des mains préhensiles, un grand cerveau, un gosier apte au langage. Le seul capable de transmettre de l’information sous forme de représentations. On objectera qu’il arrive que des animaux tuent des bébés au sein. Douce, acceptante et soumise. Pourquoi, alors qu’il y a toujours deux sexes dans chaque espèce, seul le sexe féminin est-il capable de reproduire charnellement l’un et l’autre ?

UN Global Goals. A quoi sert l’école si Google nous dit tout ? Vous ne vous rappelez pas le nom des deux éléments que Marie Curie a découvert ? Ou qui a remporté les élections au Royaume-Uni en 1945 ? Ou encore à combien d’années-lumière le soleil se trouve de la terre ? C’est simple, demandez-le à Google. Il suffit aujourd’hui de faire un clic sur sa souris ou de tapoter sur son smartphone pour avoir un accès permanent aux informations de toutes sortes. Certains théoriciens de l’éducation britanniques ont fait valoir qu’on pourrait supprimer les enseignants, les salles de classe, les manuels scolaires et autres conférences et laisser simplement les étudiants chercher eux-mêmes leurs informations sur internet.

Ce débat sur la place à donner à la recherche en ligne dans l’éducation n’est pas nouveau. Curateurs de contenu numérique Grâce à la connectivité omniprésente, la curation a en fait déjà trouvé sa place au sein des environnements éducatifs. Comment évaluer ces nouvelles compétences. Les attributs du pouvoir et leur confiscation aux femmes. Le genre et l’espace. Partie 1 : l’occupation de l’espace Partie 2 : le temps de parole et le choix des sujets de conversation Partie 3 : l’expression de la colère Dans cette nouvelle série d’articles, nous nous intéresserons à différents comportements qui sont typiques des dominants (occuper beaucoup d’espace, avoir beaucoup de temps de parole et parler fort, exprimer certaines émotions comme la colère…). Nous verrons également qu’il est considéré comme peu convenable pour une femme de les arborer.

Brigitte Laloupe aborde ce thème dans son livre « Pourquoi les femmes gagnent-elles moins que les hommes ». Occuper beaucoup d’espace : un attribut du dominant Les dominants ont droit à plus d’espace1. Plus précisément, l’espace personnel des dominants est plus grand2. En corrélation avec un plus grand espace personnel, les dominants ont tendance à occuper plus d’espace avec leur corps. L’utilisation de l’espace est donc un très bon indicateur de statut social. Les espaces privés des hommes public. En conclusion 1. 2.

Et si ces enfoirés de vegans avaient raison ? | NorthGate. LETTRE OUVERTE À NADINE MORANO. L'histoire d'amour sordide qui a inspiré «Le Petit Prince» Pour Saint-Exupéry, Nous faisons tous des bêtises, mais l'amour le vaut, malgré la façon dont il se termine. Je sortais d'une overdose d'autobiographies de divorces quand j'ai décidé de relire Le Petit Prince. Sous le coup d'une histoire sentimentale qui s'était terminée au moment même de mon mariage (au lieu de commencer avec lui), j'avais un besoin maladif de récits d'échecs sentimentaux. J'ai dévoré Mange, Prie, Aime: la quête spirituelle d'une femme à travers l'Italie, l'Inde et l'Indonésie et d'autres livres de ce genre, j'ai avalé les archives de «Modern Love» (une colonne publiée dans le New York Times, ndlr) et je me suis empiffrée de récits autobiographiques.

Rien ne satisfaisait ma faim. Je voulais que la vérité sur les relations aux autres soit mise à nue, sans doute dans l'espoir d'apprendre qui était responsable de l'échec de ma propre relation. Mais ces écrivains me décevaient toujours quand il s'agissait de donner des détails. Evidemment, j'ai pris le parti de Consuelo. L'humour est une chose trop sérieuse... - Une heure de peine... Lui : Wah, hé, faut que je te montre un truc, tu vas trop te marrer. C'est un test dans le dernier Consoles +, c'est trop bon. Moi : ... Lui : Tu ris pas ? Moi : Désolé, le sexisme, ça me fait pas franchement rire. Lui : Wah, c'est bon, c'est de l'humour quoi. C'est pas sérieux. Moi : C'est de l'humour, et alors ? Note : ce dialogue est évidemment fictif, bien qu'inspiré de nombreuses discussions réelles : personne n'est capable de m'écouter aussi longtemps.

Why I Am a Black Male Feminist. When I was a little boy, my mother and father used to argue a lot. Some mornings, I would wake up to the alarming sound of my parents arguing loudly. The disagreement would continue until my father would yell with finality, "That is it! I'm not talking about this anymore!

" The dispute would end right there. My mother never got the last word. My dad's yelling made me shrink in fear; I wanted to do something to make him stop raging against my mother. My father didn't always mistreat my mother, but when he did, I identified with her pain, not his bullying. One morning, after my father yelled at my mom during an argument, she and I stood in the bathroom together, alone, getting ready for the day ahead of us. I so badly wanted my mother to stand up for herself.

I grew to resent my father's dominance in the household, even though I loved him as dearly as I loved my mother. As I grew older and got into my own relationships with girls and women, I sometimes behaved as I saw my father behave. Les filles sont drôles comme l'éclair. (RAH ! Je ne sais pas pourquoi Blogger me diminue légèrement la taille de mes images à chaque fois, j'espère que c'est lisible malgré tout) J'ai fait cet article après avoir lu une énième interview, entendu une énième blague ou remarque qui disaient que les filles n'étaient pas drôles, et où cette petite idée sournoise était tranquillement, bien à l'aise, accueillie par des rires et des approbations.

Et j'en ai eu marre, marre d'entendre ça sans cesse par des gens qui croient que c'est un peu rebelle cool trop politiquement incorrect de dire ça, sans réaliser que c'était relayé par 90% des gros nuls. Oui, il y a des filles qui ne sont pas drôles tout simplement parce qu'elles n'y arrivent pas, qu'elles n'ont pas le talent, et des filles pathétiques à l'humour gênant. Mais il y a aussi celles qui n'osent pas parce qu'on ne les encourage pas et celles qui sont drôles comme huit baleines (c'est pour dire). Des petites vidéos avant de se quitter : big bisous belles prunes. Infographie-allor-v2+(1).png (JPEG Image, 3333 × 7108 pixels) - Scaled (14%)

Stranger Danger. New Comic! TRANSLATIONS:Spanish (Credit: Taller de Teoría Queer) All of the experiences in this comic are either directly from my own life or related to me by people I know and care for. I don’t know, I’m all mad today. In the elevator in my building a woman decided she had an opinion about something I was wearing around my neck and grabbed it so she could tell me what she thought, and got mad when I told her to fuck off. I’m tired of my body and my life being public property, of my identity and choices being used by others for leverage, at that entitled hurt or anger in their eyes when I don’t want to play along. Main-qimg-c9a6a3073c1b926dd65f125b9086eff0 (JPEG Image, 283 × 1920 pixels) - Scaled (52%) Ces 7 choses vous paraissent absurdes, et pourtant lorsqu'on le fait pour le sexe, certains les trouvent tout à fait banales... À voir absolument !

Il y a quelques temps, une petite vidéo très bien faite nous expliquait ce qu'est le consentement sexuel... avec des tasses de thé. L'excellent site Everydayfeminism (en anglais) a réalisé ces petites bandes dessinées très simples, qui montrent à quel point il est absurde d'ignorer le consentement d'une personne lorsqu'il s'agit de sexe — en transposant les situations avec des choses du quotidien. Vous pouvez également lire leurs autres articles, qui sont aussi très intéressants : on y parle de culture du viol et des différents stéréotypes liés au genre, sans jamais diaboliser les hommes et toujours de manière très intelligente... Ces situations sont tellement entrées dans les mœurs, tellement banalisées, que certains s'y livrent sans même s'en rendre compte, et parfois sans penser à mal.

C'est bien cela, le pire ! Voilà pourquoi il y a encore un gros travail d'éducation à faire, et qu'il reste encore bien du chemin à parcourir... @Everydayfeminism / Alli Kerkham. 11 Ways To Avoid Sounding Like a Sexist Jerk–Even If You’re a Woman. Whatever your opinion of the campaign by Sheryl Sandberg’s Lean In foundation to ban the word bossy — which, for the record, I advised on — one thing is indisputable: the power of words is stark. Call a little girl “bossy” and she starts to avoid leadership roles because she’s afraid of being seen as unlikeable. People are already wary of assertive women at work, but call a woman “aggressive” out loud and they will probably like her less. Call a female politician a ballbuster enough times, and people may actually be less likely to vote for her. Words tell us something about the way our culture perceives women in power, and whether we believe they’re supposed to be there. So, in an attempt to save you — writers, speakers, humans, journalists — from falling into the gender bias trap unintentionally, we’ve put together this handy guide: Don’t Call Girls Bossy.

Or Grown Women Aggressive. Seriously, don’t do it. Please Avoid the ‘Crazy Woman’ Trope. Women! Leave Looks Out Of It. A Note On Shoes. 60 ans que l'agriculture a tout faux. PARADIGME. "C’est un nouveau paradigme" s’enthousiasme Cyrille Violle, chercheur au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE-CNRS/université de Montpellier). Dans le cadre du projet PRAISE sur l’amélioration génétique des prairies semées (financé par l’Agence nationale de la recherche), le CEFE et l’Inra de Lusignan dans la Vienne ont mené une expérimentation originale par sa démarche et totalement nouvelle pour la science.

"Pendant un an, nous avons cultivé sur 120 mini-parcelles de 1,2 m sur 1,3 cinq espèces fourragères (luzerne, trèfle blanc, ray-grass, dactyle, fétuque), explique Cyrille Violle. Des parcelles ont accueilli une seule plante en monoculture, d’autres les 5 en polyculture, et nous avons également fait varier la diversité génétique, certaines parcelles n’abritant qu’un seul type, d’autres cinq ou dix génotypes". Certaines parcelles ont été irriguées d’autres pas, pour vérifier le comportement des plantes en situation de sécheresse. CLONES. La revue lesbienne Well Well Well a été entièrement rédigée selon des règles de grammaire égalitaires. FÉMINISME - Souvenez-vous, quand vous étiez sur les bancs de l'école, de la première règle de grammaire qu'on vous a apprise: "Le masculin l'emporte sur le féminin".

Depuis, vous avez pris le réflexe de gommer dans vos phrases la forme féminine quand elle se mêle à la forme masculine. N'est-ce qu'un détail de la grammaire française ou s'y cache-t-il un enjeu plus important, celui, tout simplement, de l'égalité entre les hommes et les femmes? C'est la question que s'est posé le magazine Well Well Well, un mook (mi-magazine, mi-book) lesbien lancé en septembre dernier, financé par crowdfunding, dont le deuxième numéro sort ce samedi 6 juin avec la chanteuse Soko en couverture.

L'an dernier, la revue avait déjà bien fait parler d'elle, et pour cause: après les disparitions successives de têtue.com, de la Dixième Muse, de Lesbia Magazine, les lesbiennes se sont retrouvées sans média qui leur était destiné. "Si on ne le fait pas, qui le fait? " "Si on ne le fait pas, qui le fait? " Contactez-nous. The Angelica Doll: A natural hair doll for young girls by Angelica Sweeting. Risks and challenges We've spent most of the last year working with our suppliers to mitigate as many risks as possible, yet we know there will still be hurdles along the way. We will always be transparent with our community about challenges, including these: Ship date: We have built in extra time for the manufacturing process and are confident we will ship by the projected dates, but there is always a chance that things will take longer than planned.

Product changes: As we refine the doll based on additional community feedback and more product testing, slight changes may be made. Supplier coordination: We work with a variety of suppliers to source the best materials and ensure the doll is developed correctly. Learn about accountability on Kickstarter. La méditation soigne le corps et l’esprit (et c’est la science qui le dit) Longtemps regardée avec méfiance par le monde de la recherche, cette pratique commence à être réhabilitée au fil des études scientifiques. Don’t worry. Be happy... Et pour cela, rien ne vaut 25 petites minutes de méditation pratiquées pendant seulement trois jours, assurait une étude du département de psychologie de l’université Carnegie Mellon, publiée en juillet 2014. Pour démontrer les bienfaits de cette technique ancestrale, les scientifiques ont mené leur expérimentation sur 66 volontaires: après s’être concentrés sur le moment présent tout en travaillant leur respiration, ces derniers ont été soumis à des tests de stress où, par exemple, ils devaient résoudre des problèmes de maths sous le regard sévère d’examinateurs.

Le groupe entraîné à la méditation a affirmé ressentir moins de stress que le groupe témoin. Autant dire que méditer n’est pas forcément la panacée largement vantée ici et ailleurs, pour arrêter de fumer, soulager le mal de dos, être plus créatif... Aline Richard. Photos de la publication de Osez le... - Osez le féminisme ! What This Guy Did Was The Coolest, But Possibly Most Illegal, DIY Project Ever. The End Result? Genius. Life DIY NEXT PAGE What This Guy Did Was The Coolest, But Possibly Most Illegal, DIY Project Ever. The End Result? Genius. by MichaelaSleeth from Aunty Acid 9.4k Page 1 of 4 It might be cold and dreary out right now, but soon spring will arrive and bring greenery and warm weather. First, you will need these ingredients: 1. 2. 2 cups of buttermilk or plain yogurt 3. 2 cups of water 4. 1/2 tsp. sugar 5. Step One: Find the moss You can find moss outside on damp surfaces, or you can buy it at a garden centre. via wikiHow Step Two: Prepare the most by washing as much soil out of the roots.

Step Two: Break the moss and place it in a blender Did you remember to share this with your friends? Share on Facebook Share on Twitter Trending on the Web Report Post Never miss a post! See More by MichaelaSleeth Media and technology student. You Can Blame Science For These 8 Things That Make You Hate Yourself Recommended Posts Lights Announces New US Tour In Support Of Little Machines, Win A Trip To See And Meet Her! Food. Bryan konietzko. Ma fille n'est pas une quiche | Muriel Douru. Ingénieurs, ils refusent la prédominance du modèle technicien.

Ne nous taisons plus ! | La bave du Krapo. George R. R. Martin on writing women. Chimamanda Ngozi Adichie: The danger of a single story.