background preloader

Croisiere mediterranée

Facebook Twitter

CROISSANCE : Encore une année de disette en 2016 ! Statistics Mauritius revoit à la baisse le taux à 3,6% pour 2015 avec une contraction de 0,5% de l’investissement en dépit d’une relance de 9% du Public Sector Investment Pour passer d’un taux de 3,6% à 5%, l’Investment Rate, qui est de 18% en 2015, doit atteindre un seuil minimal de 25% Dernier trimestre crucial pour dégager des investissements privés nécessaires dans le port en partenariat DP World de Dubayy, le secteur énergétique, le tourisme et les services financiers Un probable « Unlocking of Air Access Policy » pourrait déboucher sur un manque de 1 200 chambres d’hôtel sur une période de 15 mois La publication en fin de semaine des dernières prévisions de croissance économique, révisée à 3,6% pour 2015, a remis en perspective les éventuelles étapes susceptibles de mener à cette relance promise avec en prime « ce deuxième miracle économique » annoncé lors de la campagne électorale et réitéré lors de l’Economic Mission Statement du 22 août.

Le tourisme de croisières en Méditerranée. 1. Le deuxième bassin de croisières mondial 2. Le succès des croisières en Méditerranée : éléments d'explication 3. Vers les lieux les plus touristiques : itinéraires, ports et escales méditerranéens Première région touristique du monde [2], le bassin méditerranéen est, depuis peu, enrichi d'une nouvelle composante particulièrement dynamique du secteur touristique : les croisières (voir l'entrée "croisières et croisiéristes" du glossaire).

Depuis le milieu des années 1990 l'heure est au gigantisme des paquebots qui, avec plus de 3 000 lits et des mensurations en conséquence, ne pouvant plus accoster dans des ports aux infrastructures devenues trop étriquées, sont à l'origine d'investissements colossaux en des points précis du bassin de navigation.

Le deuxième bassin de croisières mondial Du voilier au méga-paquebot : les navires de croisières en Méditerranée Caractéristiques de navires de croisière opérant en Méditerranée Grands groupes américains et compagnies européennes indépendantes Notes. Dp tc2015 v2. Croisière : la France connaît la plus forte croissance des marchés européens. Antoine Lacarrière. Directeur général de Croisières de France, Cédric Rivoire-Perrochat, directeur général de CLIA France et Georges Azouze, président de CLIA France et Président-directeur général de Costa Croisières France. - photo JBH Les Français aiment de plus en plus la croisière.

Selon les chiffres communiqués ce mercredi 18 mars 2015, par CLIA (Cruise Lines International Association) France, qui a pris la suite de l’AFCC depuis décembre 2013, le marché français a atteint en 2014 un total de 593 000 passagers, en forte croissance de 13,7% par rapport à 2013. . « Avec près de 70 000 passagers supplémentaires, cette belle croissance montre que la croisière a pris toute sa place chez les Français comme une destination de vacances à part entière », explique Georges Azouze, président de CLIA France La Méditerranée a représenté l’année dernière 63% Autres articles « Un autre indice de la plus grande maturité du marché français est la tendance à la diversification des destinations.

La France devient le quatrième marché européen de la croisière. Pour tous les professionnels qui se mobilisent depuis de longues années pour promouvoir la croisière dans l’Hexagone, l’évènement est historique. Pour la première fois, en 2013, plus d’un demi-million de Français, 522.000 pour être exact, ont effectué une croisière maritime. Cela représente une nouvelle hausse de 9%, similaire à celle déjà enregistrée entre 2011 et 2012. Elle permet à la France de devenir le quatrième marché européen de la croisière et, avec l’Allemagne, le plus dynamique du continent. Le marché français, qui bénéficie depuis plusieurs années d’une croissance soutenue, a supplanté l’Espagne à la quatrième place, les graves difficultés économiques rencontrées dans la péninsule ibérique ayant entrainé deux chutes consécutives de 18% du nombre de passagers espagnols en 2012 et 2013.

Après l'Horizon, ici à Toulon, CDF va exploiter un second navire (© JEAN-LOUIS VENNE) Les trois leaders totalisent 86% du marché tricolore Paquebot de MSC à Marseille (© VINCENT GROIZELEAU) Croisière : la France est le neuvième marché mondial. 21,3 millions de passagers ont pris la mer dans le monde en 2013, d’après le bilan publié par CLIA. C’est 2% de plus qu’en 2012. La croissance internationale du marché de la croisière est restée faible en 2013, tout comme l’année précédente. Au global, d’après le bilan communiqué par CLIA (Association internationale des compagnies de croisières), 21,3 millions de clients ont embarqué sur un bateau maritime l’an dernier, contre 20,9 millions en 2012. C’est une progression de seulement 2%, identique à celle constatée l’année d’avant. Sur 10 ans, la croissance globale du secteur est en revanche spectaculaire : +77% en nombre de passagers, qui n’avaient été que 12 millions à prendre la mer en 2003.

Le rythme de progression est resté particulièrement soutenu entre 2008 et 2011 (+8% de croissance annuelle moyenne), avant de nettement baisser par la suite. La Chine en huitième position Dans ce panorama, la France se place au neuvième rang des marchés émetteurs, avec 520 000 passagers. Croisières de luxe : Oceania, un nouveau venu sur le marché français.

Filiale de Prestige Cruises Holding et sœur de Regen Seven Seas Cruises, Oceania a repris en 2002 le flambeau de Renaissance Cruises, pour proposer des croisières haut de gamme, d’un luxe élégant et décontracté à la fois, dont la gastronomie et les tarifs tout inclus sont les deux principaux piliers. Peu connue sur le marché français, cette jeune compagnie américaine veut pourtant s’y faire une place en proposant un concept à mi-chemin du « yachting » de ses consœurs, comme Crystal ou Seabourn, et des clubs flottants proposés par les majors du marché international. Alors qu’elle opère sur des bateaux de 625 cabines, pour le Marina et le Riviera, ou de 342 cabines, pour les trois sisterships, le Regatta, l’Insignia et le Nautica, le tonnage de ses navires reste imposant, avec 66 084 pour les plus grands et 30 277 pour les 3 plus modestes.

De grands espace publics et des longues escale Autres articles Norwegian Cruise Line rachète Prestige Cruises 36% d’early bookers et 50% de repeaters. La France devient le quatrième marché européen de la croisière. CLIA : Le marché européen de la croisière atteint un nouveau record en 2014 : 6,39 millions d’Européens ont effectué une croisière malgré un contexte économique difficile. 44% d’augmentation du nombre de passagers depuis le début de la crise économique - Le soutien des acteurs de l‘industrie et des législateurs est vital pour une croissance à long terme- Le marché français de la croisière, en hausse de 14%, consolide sa place de 4 ème marché européen avec près de 600.000 passagers en 2014 Miami, 17 mars, 2015 – Pierfrancesco Vago, Président de Cruise Lines International Association (CLIA) Europe, a annoncé aujourd’hui depuis la 31 ème conférence annuelle Cruise Shipping Miami que les Européens sont plus nombreux que jamais à avoir réservé une croisière en 2014, une augmentation 0,5% comparé aux chiffres 2013.

Depuis le début de la crise économique en 2008, le marché de la croisière en Europe a augmenté de 44%, une preuve de la résilience de l’industrie de la croisière. Selon les derniers chiffres disponibles, le marché de la croisière en Europe a frôlé les 40 milliards en 2013, générant près de 340.000 emplois. CLIA : Le marché européen de la croisière atteint un nouveau record en 2014 : 6,39 millions d’Européens ont effectué une croisière malgré un contexte économique difficile.