background preloader

La mémorisation

La mémorisation tient une place importante en cours de langues. Selon Antoine de la Galanderie [1] : « je retiens si j’ai le projet de m’en resservir plus tard ». C’est un geste mental qui développe une compétence transversale. La « représentation mentale » et la « mise en projet » sont les clés de la réussite de la mémorisation. Le GEP Langues a fait de la mémorisation son objet d’étude pendant l’année scolaire 2016-2017. Chacun de nous a mené chacun des expérimentations en classe qui font appel à des outils numériques. Notre but n’est pas de présenter ces outils numériques comme un remède miracle contre l’oubli mais plutôt de montrer à l’aide de nos expérimentations, dans quelle mesure le numérique permet de créer des situations d’apprentissage efficace qui peuvent considérablement améliorer la mémorisation chez nombre d’élèves. Comment les élèves apprennent-ils ? Expliquer aux élèves les principes de la mémorisation : Les inviter à s’entraîner dans différents endroits

https://langues.ac-versailles.fr/spip.php?rubrique56

Related:  Apprendre à apprendre NeurosciencesNeuroTablettes en classe

7 films d’animation pour expliquer le cerveau aux enfants Les films d’animation suivants vont permettre aux enfants de mieux comprendre le fonctionnement de leur cerveau. Ces informations sont essentielles car elles vont leur permettre de renforcer leur confiance en eux, mieux réguler leurs émotions et faciliter leur apprentissage (mémoire, concentration). De plus, cela constitue une excellente introduction aux neurosciences ! À quoi sert le cerveau ? LEMON propose une expérimentation à grande échelle sur l’efficacité du numérique comme outil pédagogique pour accompagner l’apprentissage de la lecture et des mathématiques à l’école primaire Le projet : LEMON propose la première expérimentation à grande échelle sur l’efficacité du numérique comme outil pédagogique pour accompagner l’apprentissage de la lecture et des mathématiques à l’école primaire, notamment pour les enfants en difficultés d’apprentissage dans les réseaux d’éducation prioritaires (REP, REP+). Le dispositif consiste à former et accompagner des enseignants à utiliser des entraînements numériques sur tablette au cours du CP.

Le tableau SVA : un outil d'apprentissage centré sur les élèves Le tableau SVA est un outil d’apprentissage centré sur les élèves. Établir un tableau SVA est simple mais peut aider les élèves à comprendre et mémoriser. Un tableau SVA se divise en 3 colonnes : S : ce que l’élève Sait déjà sur le sujetV : ce que l’élève Veut savoirA : ce que l’élève a Appris Ce type de tableau est efficace pour donner une direction aux efforts lors d’un projet en autonomie ou pour s’approprier de nouveaux savoirs. Les tableaux SVA s’appuient sur un des piliers des neurosciences cognitives, à savoir activer des connaissances antérieures et faire des liens avec des éléments déjà en mémoire.

La motivation scolaire au secondaire [Dossier thématique] La bibliothèque virtuelle du RIRE compte plus de 12 000 articles, guides et ressources web qui peuvent être consultés gratuitement par les internautes. Son contenu est mis à jour quotidiennement, ce qui permet à tous ceux qui le désirent de demeurer à l’affut de nouvelles connaissances issues de la recherche en éducation. Cette importante banque de références en ligne permet également de dresser un portrait sommaire de certains thèmes. À noter : Cette sélection ne se veut pas une recension ou une synthèse de la recherche. Les étages du cerveau pour améliorer la gestion des comportements en classe Daniel Siegel est un neuroscientifique spécialisé dans le cerveau des enfants. Il a conçu le modèle des étages du cerveau pour expliquer comment fonctionne le cerveau des enfants et permettre aux adultes de mieux les comprendre et les accompagner. Ce modèle peut être utile pour gérer les comportements des élèves en classe. Ce modèle utilise une métaphore : le cerveau est comme une maison à 3 étages. Le premier étage est la cave qui correspond au cerveau des réflexes ou cerveau dit reptilien (qui contrôle par exemple la pression artérielle, les battements du coeur ou encore la respiration). C’est cette partie du cerveau qui s’active quand on touche quelque chose de brûlant et qui nous commande le retrait de la main de la plaque chauffante.

Usage des tablettes tactiles en arts plastiques - Délégation académique au numérique éducatif Niveau des élèves : Cycle 3 (sixième) Activité : Quand des tablettes vampirisent le collège - Delphine Poirier, Professeure de lettres au collège Pierre Vernier à Ornans Les tablettes numériques favorisent-elles les apprentissages ? Professeure de lettres au collège Pierre Vernier à Ornans, Delphine Poirier livre des éléments concrets de réponse. Ses 4èmes ont ainsi réalisé pas à pas un fort beau livre, numérique et multimédia, autour des vampires. Au point de pousser le collège à prolonger l’expérimentation et à s’équiper vraiment. Au point aussi d’utiliser tablettes et smartphones jusqu’en déplacement.

2017 Entretien avec John Sweller, suite. Ci-dessous le billet 8. 8 / Peut-on enseigner la collaboration ? OL: Okay, la dernière question de Raj est : « Dans votre ouvrage de 2011, avec Paul Ayres et Slava Kalyuga, vous présentez les preuves préliminaires pour l’effet de mémoire de travail collective. Comment s’est développée la recherche sur cet effet depuis ? Que nous suggère cet effet en matière de design pédagogique pour le travail de groupe ? La tablette tactile, un outil au service des sciences - Prim à bord La tablette tactile, un outil au service des sciences ! Si la tablette tactile est souvent perçue comme un outil de consultation, elle reste un bon outil de production, et c’est avant tout dans ce rôle qu’elle a été utilisée au sein de la classe de CM2 pour créer, produire, traiter, exploiter des données, pour produire un document numérique (texte, image, son) et pour présenter son travail. Autant de possibilités de mettre en œuvre et renforcer les compétences dans la maîtrise de la langue ! Par ailleurs, un autre objectif était d’intégrer la tablette tactile et ses nombreuses fonctionnalités dans la démarche d’investigation, en sciences.

Cognition de l’apprenant : quelle place pour le numérique ? Cette conférence s’est tenue le 10 mars 2017 lors du séminaire académique « Numérique et neurosciences », au Salon Eduspot, Palais des Congrès - Porte Maillot - Paris. L’évolution du système scolaire se situe au carrefour de plusieurs axes : quelques dysfonctionnements pointés par les enquêtes internationales, un désir fort des enseignants d’interroger leurs pratiques, un consensus grandissant des chercheurs en neurosciences cognitives sur le fonctionnement du cerveau de l’apprenant, et le développement des outils numériques. Pour chacun, une posture réaliste se situe entre audace et raison. Le changement viendra des praticiens de la formation qui expérimenteront des modalités novatrices, aussi modestes soient-elles dans le cadre d’établissements-apprenants. En s’appuyant sur une connaissance a minima des apports des scientifiques de la cognition. Les outils numériques y trouvent naturellement et nécessairement leur place, dans une claire conscience de leurs possibles et leurs limites.

Related: