background preloader

Le végétarisme et ses variantes

Facebook Twitter

Accros à la viande. Le régime carnivore a fait de nous des créatures sociales aux grands cerveaux.

Accros à la viande

Marta Zaraska raconte l’histoire de notre culture carnée et la manière dont nous allons la dépasser. Au commencement, on vivait d’eau océanique et de lumière solaire. On était un peuple de procaryotes, cellules uniques et sans noyaux, agglutinées en colonies (les scientifiques appellent cela « biofilm »), où l’on se protégeait les uns les autres en secrétant ensemble une « matrice extracellulaire » composée de polymères. On était frugal. Tout le monde jouait le jeu. Le premier « tricheur » — selon l’hypothèse de Gáspár Jékely, chercheur à l’Institut Max-Planck de biologie développementale à Heidelberg — profita de la sécurité du biofilm pour se débarrasser de sa membrane cellulaire en dur. 909 «Big Mac» préhistoriques On peut s’amuser à raconter toute l’histoire de l’évolution sous l’angle de la viande. Croyances carnées On peut s’amuser, donc. Vaudou, protéines et libido Bien sûr, la croyance n’est pas tout.

Le réductarisme : la tendance food moins radicale que le végétarisme ou le végétalisme. Consommer moins de viande, d’œufs, ainsi que de produits laitiers réduit la souffrance animale Consommer moins de viande, d’œufs et de produits laitiers réduit la souffrance animale, l'impact environnemental et améliore également la santé.

Le réductarisme : la tendance food moins radicale que le végétarisme ou le végétalisme

Les légumineuses, substitut idéal à la viande? Même si le Canada est un gros producteur de fèves et de haricots, dont une grande partie est exportée, les consommateurs d’ici sont loin d’être conquis par les légumineuses.

Les légumineuses, substitut idéal à la viande?

Malgré le fait que le pays soit le plus grand exportateur au monde de pois secs et de lentilles, on hésite encore à utiliser les légumineuses en remplacement d’un bon steak. Revue Relations - De l’assiette à la rue. L’auteur, sociologue, a entre autres animé des émissions culinaires à la télévisionLa production liée à l’agriculture industrielle fait des ravages.

Revue Relations - De l’assiette à la rue

Or, les gouvernements encouragent et financent cette fuite en avant. Ce n’est donc pas d’abord « dans notre assiette » que nous devrions réagir, mais plutôt « dans la rue ». Rien ne se passera tant que les citoyens n’exigeront pas des changements politiques. « Les aliments qu’on vous propose sont mauvais pour votre santé; les légumes et les fruits importés de Californie sont pleins de pesticides… » Nous entendons de plus en plus ce type de discours.

En alertant ainsi le consommateur, certains pensent que ce dernier aura le pouvoir – étant mieux informé – de choisir ce qu’il consomme.

À la défense des carnivores

Quand décrier le végétarisme fait patate. Dans un salmigondis de faussetés et d’incohérence, Colin Hélie-Harvey se commettait en ces pages (Le Devoir, le 1er avril) d’une remise en question du végétarisme comme outil de l’arsenal de la lutte contre les changements climatiques et nous abreuvait de la doxa dominante sur l’alimentation d’origine animale.

Quand décrier le végétarisme fait patate

Partisans du pluralisme des idées et du débat éclairé, nous le sommes. Mais quand on lit toute sorte de sornettes, il faut remettre les pendules à l’heure et débrancher la machine à boules à mythes. Des mythes, en voici un florilège de ceux présentés par l’auteur. « La production de viande : responsable de 18 % des gaz à effets de serre. » FAUX. L’auteur souligne que ce chiffre a été révisé à la baisse, c’est vrai. Le discours le plus important de votre vie - Gary Yourofsky. Végétarisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Végétarisme

Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animale pour des motivations diverses. Certains végétariens le sont pour des raisons liées à l'éthique, leur religion, leur culture ou leur santé, mais d'autres facteurs peuvent motiver l'adoption d'un régime végétarien, comme la critique des méthodes de traçabilité, d'élevage et d'abattage, l'accès aux denrées alimentaires, l'impact environnemental des modes de production et de prélèvement de ces dernières ou encore le refus par principe de l'exploitation animale.

Plusieurs études tendent à montrer qu'une alimentation végétarienne aurait un effet bénéfique sur la santé — diminution des risques de maladies cardiovasculaires et de diabète notamment — et sur l'espérance de vie[3],[4],[5]. Pour autant, cet avantage des régimes sans viande est moins important lorsqu'on les compare avec des régimes omnivores sains[6],[7],[8]. Étymologie[modifier | modifier le code] L'histoire du végétarisme, en BD. Salut internet, pose ta fourchette, ton couteau, ta carotte, ton seitan ou ton steak tartare, aujourd'hui on parle végétarisme.

L'histoire du végétarisme, en BD

Pourquoi le végétarisme? Depuis quand? Le végétarisme. Lexique : comprendre la galaxie végétarienne. Alors que les scandales de maltraitance animale dans les abattoirs se succèdent, la question de la consommation de viande resurgit.

Lexique : comprendre la galaxie végétarienne

Pour ne plus cautionner ces actes de cruauté, certains font le choix d’éliminer la viande de leur assiette, sans toujours utiliser la même méthode. Derrière l’étiquette « végétarien » se cachent en réalité différents régimes aux noms parfois un peu barbares. Arrêter de manger des protéines animales, un peu, beaucoup, définitivement ? En France, ils seraient près de 2 millions à avoir fait ce choix – soit 3 % de la population –, mais leur nombre exact est difficile à connaître. Dans un sondage Opinion Way pour le magazine Terra Eco réalisé en janvier, 10 % des Français interrogés envisagent de devenir végétariens. Lire aussi : Un abattoir du Pays basque fermé après la découverte d’actes de cruauté Dans les faits, c’est avant tout pour faire des économies qu’on mange moins de viande. Les végétariens Les flexitariens Les végétaliens. VEGPLANETE - 400 raisons de devenir végétarien -