background preloader

Océans / eaux

Facebook Twitter

Les propriétés des lacs. Comme il a déjà été mentionné, un lac est un système complexe.

Les propriétés des lacs

Il s’agit en fait d’un système écologique, c’est‑à‑dire d’une communauté d’animaux, de plantes et de microorganismes qui interagissent les uns avec les autres et qui dépendent les uns des autres de même que de l’environnement dans lequel ils vivent. Les propriétés biologiques d’un lac affectent sa santé et les utilisations de l’eau autant que ses caractéristiques physiques et chimiques. La succession et l'eutrophisation des lacs. L’état trophique est une mesure du degré d’eutrophisation d’un lac et de l’ampleur de son enrichissement en nutriments ou de sa productivité primaire.

La succession et l'eutrophisation des lacs

Il est indiqué au moyen d’une échelle de la productivité primaire de faible à élevée : l’état oligotrophe peu productif, l’état mésotrophe moyennement productif et l’état eutrophe hautement productif. On peut déterminer l’état trophique au moyen de mesures des concentrations de nutriments (azote ou phosphore), de la transparence de l’eau ou d’une certaine mesure de la croissance des algues. Les autres mesures pouvant nous aider à déterminer l’état trophique comprennent les profils d’oxygène dissous, la fréquence et l’intensité des fleurs d’eau, les caractéristiques des communautés végétales et animales, et les dimensions physiques du lac (p. ex. forme, profondeur, superficie, etc.).

État oligotrophe : Eaux limpides comportant peu de matières organiques ou de sédiments et une activité biologique minimale. Contre toute attente, l’essor mondial de l’énergie hydroélectrique pourrait participer au changement climatique - Nouvelles de l'environnement. Contre toute attente, l’essor mondial de... - Jean-Marc Jancovici. Quand les plages de sable risquent de disparaître. Atlasocio.com | Publié le 19.10.2015 • Mis à jour le 15.10.2016 © Dave Lonsdale | Flickr Actuellement, 75 à 90% des plages du monde reculent.

Quand les plages de sable risquent de disparaître

Erosion naturelle et activité humaine en pleine croissance menacent le sable dans le monde, au point de le faire disparaître de certains littoraux. Une véritable catastrophe environnementale. Un littoral déjà menacé par la destruction du corail Ces dernières années, l’extraction de sable est telle que dans de nombreux pays les terres du littoral sont menacées de salinisation, les berges des fleuves et les mangroves sont détruites, affectant également les récifs coralliens[1]. ▶ LIRE : Vers une disparition inéluctable des récifs coralliens? Pourquoi utilise-t-on principalement le sable des plages pour la construction? Les granulats (sables, fines, gravillons, cailloux et graves) représentent 70% des composants de fabrication du béton de ciment, faisant du sable la matière première pour tous types de constructions (immeubles, routes, parkings). L'Océan face au défi du changement climatique. C'était le 12 décembre 2015, un final en "Apothéose" à la COP 21 : 195 Nations approuvaient l'Accord de Paris sur le climat avec un objectif clair et ambitieux: contenir le réchauffement climatique « bien en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux pré-industriels » et si possible « poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1 degré 5.

L'Océan face au défi du changement climatique

Engagement aussi en faveur du "désinvestissement des énergies fossiles" aide climatique aux pays en développement beaucoup a été dit beaucoup a été promis mais on a finalement peu parlé d'un acteur pourtant central du climat : les Océans ! L'Océan face au défi du changement climatique. Les aires marines protégées atténuent les effets du changement climatique. Selon cette recherche - une synthèse de plus de 140 études -, publiée lundi dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), ces réserves naturelles peuvent minimiser l'acidification des océans, la montée du niveaux des eaux océaniques, la diminution de l'oxygène et l'intensité accrue des tempêtes et autres phénomènes météorologiques extrêmes ainsi qu'un bouleversement des espèces animales.

Les aires marines protégées atténuent les effets du changement climatique

Ces aires protégées peuvent aussi accroître et préserver les capacités des océans à stocker le dioxyde de carbone (CO2) provenant des activités humaines, surtout dans les régions côtières où se trouvent des mangroves, des herbiers marins, des vasières ou des marais salants. Ces écosystèmes stockent le carbone organique avec la photosynthèse.

En agissant comme un puits de carbone, les océans jouent un rôle clé dans la régulation du climat terrestre, soulignent ces chercheurs. Bienfaits plus grands Stratégie peu coûteuse.

Pèche

Eaux.