background preloader

Environnement biologique

Facebook Twitter

Le_choc_des_continents. Vous n'allez pas y croire, mais c'est pourtant la réalité : ces 22 endroits se trouvent en Bretagne ! OMG... Par Clément P. il y a 1 an Si on écoute tous les clichés sur la Bretagne, on finit par croire qu'il n'y fait jamais beau, qu'il y fait toujours froid, que les gens sont de marins alcoolos qui mangent de galettes tous les jours ! Mais la réalité est bien loin de tout ça. En plus d'être des gens d'une générosité et d'un sens de l'hospitalité sans faille, les Bretons possèdent en leurs terres des paysages à couper le souffle... Attention, vous allez en prendre plein les yeux ! 22 photos qui prouvent que la Bretagne est le plus bel endroit du monde : 1. @wikimedia 2. @MikaëlMilin 3.

@laplacamadre 4. @tournagesbretagne 5. @chateaujosselin 6. @vision-region 7. @bungalow 8. 9. 11. @saint-malo-tourisme 12. @louisbourdon 13. 14. @davidgiralphoto 15. @flickr 16. @mkirste 17. @mabellephoto 18. 19. 20. @brittanytourism 21. @alligator-bay 22. Alors ? Manoj Bharvaga et son vélo démocratisent enfin l'électricité ! Manoj Bhargava a un destin hors du commun. Après avoir engrangé des milliards de dollars en commercialisant une boisson énergisante (la 5-hour), le voici qui invente une sorte de vélo d’appartement révolutionnaire : 1 heure de pédalage sur cet engin hors du commun permettrait de fournir assez d’énergie à une maison pour 24 heures !

Enfin l’électricité partout et pour tous ? Ça se pourrait bien ! Chez nous, l’électricité est une évidence. On n’y fait même plus attention. Ce constat, Manoj Bhargava l’avait bien en tête. C’est pourquoi il a mis au point cet incroyable vélo producteur d’énergie. Cette invention ne s’adresse donc pas qu’aux pays pauvres ou en voie de développement. Vous voulez voir comment ça marche ? Simple, pas cher, et paraît-il très facile à faire fonctionner.

Manoj Bhargava : « N’importe quel réparateur de bicyclette peut le réparer en cas de souci. » Autrement dit, cette solution pourrait s’adapter à toutes les conditions dans chaque coin, même reculé, de notre planète. Ce qu’à fait ce gars est peut-être le projet artistique le plus cool qu’on ait jamais vu mais aussi le plus illégal. Le résultat est juste… GENIAL | TFI DIRECT. Voici un nouvelle façon de faire des graffitis sans aucun effet néfaste sur l’environnement! Vous pouvez donner une nouvelle vie à un vieux mur extérieur en suivant la recette ci-dessous! Les résultats sont vraiment magnifiques! Pour commencer, vous aurez besoin de – 3 tasses de mousse (lavé, propre du sol) – 2 tasses de babeurre ou 2 tasses de yogourt – 2 tasses d’eau ou de bière – 1/2 cuillère à thé de sucre – Sirop de maïs (facultatif) – Un mélangeur Récupérer d’abord environ 3 tasses de mousse. Vous pouvez parfois en acheter dans une pépinière, mais vous pourrez sûrement en trouver aussi dans votre cour.

Une fois la mousse collectée, rincez là autant que possible afin de vous débarrasser de la terre. Séparez-là en petits morceaux et mettez là dans un mixer Rajoutez le yaourt, l’eau (ou la bière) et le sucre. Si le mélange est trop liquide, ajoutez du sirop de maïs, mais pas trop. Versez le mélange dans un seau. Soyez patient! Découvrez quelques-uns de ces dessins ci-dessous: Sophie Marceau vient de faire une des vidéos les plus puissantes jamais réalisée. Attendez de la voir. Tout le monde doit entendre son message. L’organisme de protection de la nature Conservation international (CI) a dévoilé son nouveau film en version française : « Mère Nature », avec la voix de Sophie Marceau. Déjà visionnés plus de 40 millions de fois dans 33 pays, les mini-films de Conservation international racontent des histoires narrées par la nature elle-même, à travers les voix des plus grandes stars mondiales : Pénélope Cruz, Harrison Ford, Edward Norton, Robert Redford, Julia Roberts ou Kevin Spacey. « Mère nature » est le premier film en français de la série.

Il a été projeté en avant-première à la cérémonie d’ouverture de la COP21 au Grand Palais à Paris. Conservation international, dont le siège se trouve à Washington, est une organisation à but non lucratif qui cherche à protéger les espaces sauvages à forte biodiversité dans le monde. En décembre 2005, elle avait exploré avec ses scientifiques une zone encore inconnue des montagnes Foja, en Papouasie (Indonésie). Un village sans routes, ni voitures : Découvrez ce petit paradis sur terre. Si les grandes villes vous étouffent, ce village devrait vous plaire. Pour éviter toute pollution, tout bruit et vivre dans un cadre serein, direction "La Venise du Nord" ! C'est le surnom d'un village des Pays-Bas, Giethoorn, situé en région d'Overjissel.

Pourquoi le village est-il si serein ? Déjà, il n'y a pas de voiture. @dolusozluk.com @flexitreks.com Comment la ville a-t-elle réussi à maintenir un tel cadre de vie au milieu d'une société qui s'industrialise en masse ? @theplaidzebra.com C'est bien cela le secret qui fait que Giethoorn n'a pas perdu de sa splendeur ! Pour couronner le tout, ce petit bout de paradis sait enrichir ses petites économies: bien évidemment, ce mode de vie insolite attire de nombreux touristes, ce qui permet aux habitants de vivre raisonnablement sans avoir recours à un développement d'industrie majeure !

Et rien qu'à voir les photos, on est déjà sous le charme de ce village. Derniers ajouts. Crime environnemental : sur la piste de l'huile de palme. Quel est le point commun entre un résident de Port-la-Nouvelle, petite ville méditerranéenne à proximité de Narbonne (Aude), et un villageois du comté de Grand Cape Mount, au Liberia ? Réponse : une matière première très controversée, l’huile de palme, et une multinationale malaisienne, Sime Darby. D’un côté, des habitants de Port-la-Nouvelle voient d’un mauvais œil la création d’« une usine clés en main de fabrication d’huile de palme » par Sime Darby, en partie financée par le conseil régional du Languedoc-Roussillon. À 6 000 km de là, les paysans libériens s’inquiètent d’une immense opération d’accaparement des terres orchestrée par le conglomérat malaisien, en vue d’exploiter l’huile de palme et de l’exporter vers l’Europe, jusqu’à Port-la-Nouvelle en l’occurrence.

Un accaparement de terres qui pourrait déboucher sur des déplacements forcés de population et mettre en danger leur agriculture de subsistance. Du Languedoc-Roussillon au Liberia Agriculture familiale menacée. Environnement.