background preloader

Antho82

Facebook Twitter

FIDELISATION : Définition et exemple de fidélisation. La fidélisation consiste, pour une marque, une entreprise à créer et à gérer une relation durable avec chacune de ses parties prenantes (clients) dans le but de maximiser ses profits et sa valeur client tout en maintenant sa part de marché et sa rentabilité. Plus largement, la fidélisation consiste, pour une entreprise, à développer son activité en travaillant sa clientèle actuelle tout en permettant un meilleur contrôle de l'activité.

La fidélisation repose aujourd'hui sur une véritable gestion de la relation client GRC ou CRM (Customer Relationship Management). Sur des marchés de plus en plus saturé, l’intensité de la concurrence rend les consommateurs infidèles. La fidélisation devient une arme concurrentielle qui permet à l’entreprise de rentabiliser la relation client, les coûts de prospection de nouveaux clients étant supérieur aux couts de conservation des clients actuels de l’entreprise. Mais attention, cela doit se faire en cohérence avec le marketing mix de l’entreprise.

De la satisfaction à la fidélisation client. Dans la majorité des cas, un client fidélisé est un client satisfait. Le contraire n'est pas vrai. "La fidélisation est un attachement, une constance de la relation dans le temps. Le client souscrit au produit et service par l'instauration d'une confiance souvent clairement exprimée car il devient prescripteur en recommandant à son entourage, notre entreprise", Jacoby et Kyner (1973).

Lien entre satisfaction et fidélisation Pourquoi l'utiliser ? Objectif Conserver des consommateurs de plus en plus " zappeurs ".Faire face à la concurrence (mondiale) de plus en plus forte.Générer le taux de réachat et la fréquence d'achat. Contexte À travailler en permanence dans un environnement concurrentiel.Important en période de crise où le consommateur est plus frileux et zappeur.Un atout pour la rentabilité : fidéliser un client coûte moins cher que conquérir un nouveau client.Valable pour tout domaine d'activité. Comment l'utiliser ? Étapes Méthodologie et conseils Avantages Précautions à prendre. Organisation du travail : Définition simple et facile du dictionnaire. Dictionnaire français organisation du travail participe présent organisation du travail , participe présent Sens 1 Ensemble d'éléments qui interagissent afin d'améliorer l'efficacité du personnel et de remplir les objectifs d'une entreprise.

En savoir plus Améliorez votre orthographe grâce à notre partenaire Orthodidacte.com Les Synonymes Les thèmes Les usages Types de mots Abécédaire Top recherche 21 avril 1927 La charte du Travail Mussolini met en place une charte du Travail (carta del Lavoro), qui organise le travail en corporations. Événements avec organisation du travail Voir aussi : 11 événements avec organisation du travail Mots proches recherchés organe nom masculin organigramme organique adjectif organisation nom féminin organisation spatiale locution organisé adjectif, participe passé organiser verbe transitif organisme organisme public orgasme Mots du jour orienté orchestre philharmonique organisation sportive cupide macrelle rigoureux exhaustif subjectif atypique végan adjectif, nom.

Organisation du travail : agilité, souplesse... les nouveaux standards. Organisation du travail ? De quoi parle-t-on ? Il s'agit de définir qui fait quoi et comment dans une entreprise . Et ce aussi bien pour une activité de production que de services. L'organisation confit un rôle à chaque collaborateur parmi l'ensemble des tâches à accomplir. Le système taylorien (organisation scientifique du travail - OST ) est encore de mise dans de nombreuses entreprises.

A lire : les modèles théoriques d'organisation En réponse à ces défis, de nouveaux modèles organisationnels reposant sur l'humain émergent. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder l'évolution de la norme ISO 900. Les leviers de l'organisation du travail Voici les principaux domaines pour rendre une organisation performante : le découpage et la répartition des tâches, la coordination des tâches, les relations d'autorité et de pouvoir avec le rôle de la hiérarchie, le système de décision Articles Dormir au bureau, est-ce travailler ?

Un collaborateur peut-il faire plusieurs choses à la fois ? Verel. Organisation du travail. L’organisation du travail taylorienne ne fait plus recette et depuis la seconde moitié du XX° siècle, différents concepts ont surgi, ont été adoptés par les entreprises puis remplacés peu à peu par d’autres, considérés comme « plus efficaces » ou possédant moins d’effets pervers. Ces nouveaux modèles d’organisation apparaissent parfois comme une « recette miracle » pour améliorer la performance des entreprises : toyotisme, lean management, réingéniering, entreprise libérée, holacratie,… Alors, lequel est le mieux ? Lequel mettre en œuvre ? Comment ? Organisation du travail, hiérarchie et management. Tout d’abord, soyons clair, il ne s’agit pas ici de parler des manières dont un manager peut gérer son équipe (nous y viendrons dans un prochain article), il s’agit de parler du management des organisations, c’est-à-dire des modèles d’organisation du travail. . « Une entreprise sans ordre est incapable de survivre ; mais une entreprise sans désordre est incapable d’évoluer.»

WordPress: Motivation au travail et implication, l'essentiel à connaître. Cette thématique importante de la gestion du capital humain , devient un thème central pour tout dirigeant ou manager. En effet, les enjeux dictés par la recomposition de l'environnement économique que nous connaissons nécessitent des équipes de plus en plus impliquées pour fournir le plus de valeur possible au client. Il devient alors stratégique de savoir retenir ses meilleurs éléments et compter sur l'adaptabilité de l'ensemble de ses collaborateurs. Les enjeux sont là : 1 - Savoir conserver ses talents au-delà même des considérations salariales en proposant un climat et des conditions de travail propices à l'investissement et à l'épanouissement personnel. 2 - Impliquer ses collaborateurs dans leurs missions et leurs tâches pour tirer le meilleur d'eux-mêmes quelles que soient les circonstances.

Motiver ne signifie pas forcement rémunérer plus, c'est aussi et surtout (dans bien des cas) reconnaître le travail de tous. Téléchargez notre fiche pratique en pdf Articles. La motivation et l'implication des salariés - La motivation des salariés est devenue une préoccupation centrale dans le management des entreprises et des organisations en général. En effet, les enquêtes menées auprès des salariés ont montré que la motivation au travail a un effet sur la qualité du travail et sur l’efficacité des salariés.

Qu'est-ce que la motivation ? Être motivé, c'est avoir un objectif, faire un effort pour l'atteindre et persévérer jusqu'à ce que l'objectif soit atteint. Quels sont les facteurs de motivation des salariés ? Les travaux de nombreux chercheurs ont montré que le processus motivationnel est complexe et que ses déterminants sont nombreux.

Frederick Taylor considère que la motivation est fondée sur le gain. Elton Mayo considère que la motivation est fondée sur des facteurs psychologiques. Abraham Maslow considère que la motivation est fondée sur la satisfaction de besoins hiérarchisés. Frederick Herzberg analyse la motivation selon deux axes : les facteurs d'hygiène et les facteurs de motivation. L'implication organisationnelle et la satisfaction au travail sont-ils des concepts pertinents pour les experts-comptables stagiaires ? 2.1 - Une confirmation partielle de la structure factorielle de l’échelle d’implication organisationnelle Tout d’abord, une analyse de factorisation en composantes principales sur les variables définissant l’implication organisationnelle avec une rotation orthogonale Varimax a permis de dégager trois axes factoriels.

Ces derniers représentent 66 % de l’information avec un Kmo de 0,79. Dans le tableau 1, les contributions factorielles (L) de chaque item de l’échelle de mesure de l’implication organisationnelle sont présentées. Tableau 1 - Tableau d’analyse des composantes de l’implication organisationnelle Méthode d’extraction : Analyse en composantes principales.

Méthode de rotation : Varimax avec normalisation de Kaiser. La rotation a convergé en 5 itérations. L’analyse en composantes principales met en évidence trois facteurs principaux (composantes 1, 2, 3 du tableau). Tableau 2 - Indices d’ajustement du modèle Figure 1 - Analyse factorielle confirmatoire. Discussion. Recrutement externe - Dossier spécial : Recrutement externe | Éditions Weka. Recrutement externe. Conditions de travail et satisfaction au travail. Conditions de travail dans les entreprises et développement durable. Dans tous les pays, qu'ils soient en voie de développement ou développés, les entreprises ont la responsabilité des conditions de travail de leurs salariés.

Elles ont l'obligation de procurer à leurs employés des conditions de travail décentes et propices à un bien-être physique et mental, ainsi qu'à une meilleure productivité qui bénéficiera au final à l'entreprise. Les conditions de travail regroupent beaucoup de paramètres : matériels, physiques, moraux, en termes de risques... De nombreux critères doivent être pris en compte : la pénibilité du travail, les risques et accidents au travail, les pathologies relevant du travail, l’hygiène et la sécurité, le bruit, la chaleur ou le froid, l’exposition à des produits toxiques, le harcèlement moral, le harcèlement sexuel, le type de contrat de travail, la rémunération, l’accès à la formation, la possibilité d'expression et d'initiative, etc. Les enjeux et l'amélioration des conditions de travail, Soutien scolaire, Cours Communication et gestion des ressources humaines, Maxicours.

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Communication et gestion des ressources humaines. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Communication et gestion des ressources humaines, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale. Objectif : déterminer les enjeux liés aux conditions de travail des salariés et à leur amélioration. Dans toute situation professionnelle, les conditions de travail ont un impact sur les salariés d’une part, et sur l’efficacité de l’organisation d’autre part. 1.

Les composantes des conditions de travail Le terme « conditions de travail » recouvre un contenu plus ou moins large. A. Il s’agit de l’implantation et de la conception du poste de travail, ainsi que son environnement physique et technique. Exemples : travail sur écran, climatisation, niveau sonore, espace. b. C. D. 2. L’environnement de travail, un facteur de bien-être | JLL.

Longtemps considéré comme peu important, l’environnement de travail a souvent été négligé au profit de la réduction des coûts des entreprises. Pourtant, un environnement de travail agréable et sain est propice au bien-être et à la productivité de ses salariés.Que recouvre précisément la notion d’environnement de travail ? Comment créer un espace de bien-être au travail ?

Quels sont les avantages d’un environnement de travail de qualité ? L’environnement de travail : qu’est-ce que c’est ? Un environnement de travail désigne l’ensemble des éléments matériels et humains qui sont susceptibles d’influencer un travailleur dans ses tâches quotidiennes.Par ailleurs, l’environnement d’un lieu de travail désigne également les conditions de sécurité et d’hygiène des locaux. Une source d’enjeu pour les salariés Un environnement de travail sain est indissociable du bien-être des salariés. L’environnement de travail en faveur de la productivité Comment créer un environnement de travail attractif ? Efficacité des employés et bien-être au travail - Revolution-RH. Selon une étude récente, sachez que 87% des employés pensent qu’une bonne qualité de vie au travail profite à la fois aux salariés et à l’entreprise. Loin des types de managements révolus basés essentiellement sur la productivité des salariés à leur poste, la tendance actuelle est à repenser l’organisation du travail en intégrant davantage le coté humain en plein cœur du monde professionnel.

Un défi majeur à relever par les entreprises : préserver le bien-être de ses salariés tout en assurant leur efficacité. Pour cela, quelques réformes sont à prévoir… Le lien social : la base du bien-être professionnel Bien entendu, les simples formules de politesse tels que « merci » ou « bonjour » constituent des expressions trop communes voire banalisées. Matérialiser le bien-être Bien au-delà de tout étalage superficiel, travailler dans de bonnes conditions matérielles est nécessaire au bien-être professionnel. Mobiliser bien-être et efficacité : tout le monde y gagne ! Conditions de travail dans le secteur privé. CERFRANCE - Conseil expertise comptable pour les créateurs d'entreprise.