background preloader

Corps féminin et transformations iatrogènes

Facebook Twitter

Toutes les modifications du corps féminin connues plus ou moins délétères.

Maquillage, l'histoire de l'interdiction au diktat. Aujourd’hui, on parle rouge à lèvres, fond de teint et khôl. Le maquillage fait partie de notre environnement. Les femmes (surtout)(mais pas uniquement) se maquillent tous les jours. Ou presque. En fait, 86% des françaises se maquillent au moins une fois par semaine. L’Egypte antique Les Égyptiens, hommes et femmes, prennent grand soin de leurs corps et de leur image. On appelle aussi le khôl, la « mesdemet » qui signifie « qui rend les yeux parlants ».

Astuce, on utilise l’huile aromatique de graines de fenugrec pour faire disparaître les taches de rousseur et rendre le teint parfait. Enfin, pour ressembler aux Egyptiennes, du célèbre papyrus érotique de Turin, voici une petite recette de rouge à lèvres. Pour un rouge à lèvre égyptien, il vous faut de la cire d’abeilleun colorant rouge composé de minium, hématite et cinabre Tu mélanges et afin d’avoir une consistance parfaite, il faut mâcher le tout. La Grèce antique La Rome antique Au Moyen-Age, la mode est au teint clair. Previous Next. Produits cosmétiques - Téléchargez notre carte-repère des molécules toxiques - Décryptage - UFC Que Choisir.

[À lire en +] "J'ai subi une nymphoplastie : ça paraît ridicule, mais ça a changé ma vie" Une jeune femme en sous-vêtements (Daniel Buxton / Rex Fea/REX/SIPA) Vu sur le site XoJane La labioplastie (ou nymphoplastie) est de plus en plus populaire chez les Américaines de moins de 25 ans. Il s’agit d’une réduction des lèvres vaginales pour des raisons médicales (rarement), esthétiques ou de confort. Monstrueux et disgracieux Si cette opération est risquée car elle peut faire perdre des sensations, une jeune femme raconte sur le site de XoJane en quoi, pour elle, cette procédure était on ne peut plus nécessaire. “Depuis que j’ai 11 ou 12 ans, mes lèvres sont, comment dire, énormes. Monstrueuses, excessives. Une remarque qui plombe sa confiance en elle. La jeune femme, qui n'est ni obsédée par la chirurgie esthétique, ni par la pornographie, veut simplement être plus à l’aise avec son corps et pense donc à la labioplastie.

Pour la première fois, elle se sent féminine La procédure se déroule bien. "Je suis un peu marquée et c’est un peu moche pour le moment. "J'aime mon corps" A la racine des extensions. Après les fringues à bas prix qui s’entassent dans nos armoires, confectionnées par des armées de travailleuses exploitées et sous-payées, voici les extensions de cheveux, prisées par des stars comme Céline Dion ou Beyoncé, en passe de devenir la nouvelle tendance de masse. Pour répondre à cette demande, la production de cheveux naturels suit un circuit où s’enchevêtrent mafias, entreprises sans éthique et camps de travail forcé.

Les femmes en Asie du Sud-Est ou en Europe de l’Est qui vendent leurs cheveux le font, elles, pour survivre. Chaque année, les collecteurs de l’entreprise leader du secteur, Rebecca Hair Product, étendent un peu plus leur champ d’exploration : du Vietnam, ils passent aux pays d’Afrique et d’Amérique latine avec la conviction que là où règne la pauvreté et où l’économie vacille, les femmes vont vendre leurs cheveux avant de vendre leur corps. En Chine, l’histoire est tout autre. Photo, publicité d'extensions sur le site d'une entreprise chinoise. Mobile.lesoir. La chirurgie esthétique propose depuis une dizaine d’années une opération surprenante qui vise à réduire la taille des petites lèvres : la nymphoplastie. Si cette pratique n’est pas encore connue de tous, elle est pourtant en constante augmentation. Selon l’INAMI, le nombre de réductions des petites lèvres a augmenté de 70 % en sept ans.

En 2014, 321 nymphoplasties ont été réalisées en Belgique. Ces données sont d’ailleurs bien plus importantes en réalité car elles ne reprennent que les opérations à but réparateur (par exemple, en cas d’hypertrophie des lèvres) et donc remboursées par la mutuelle. Qui sont-elles ? © The great wall of vagina - Jamie Mc Cartney Ce sont des femmes souvent âgées entre 20 et 40 ans qui décident de donner une nouvelle apparence à leurs parties intimes.

Marie, opérée à 17 ans raconte : « On avait beau me montrer n’importe quelle image avec des femmes telles qu’elles sont réellement, je trouvais ça dégoûtant et j’avais décidé de ne pas avoir ça sur mon corps ». SolangeTeParle codes de la féminité, et ça fait débat. Une pilule pour doper la libido féminine ? Les sociétés pharmaceutiques rivalisent d'ardeur pour mettre sur le marché une pilule qui stimulerait le désir sexuel chez les femmes. Sprout Pharmaceuticals a déjà obtenu le feu vert pour la commercialisation de sa molécule, le flibanserin. De quoi se réjouir… ou plutôt s'inquiéter ? C'est la question que s'est posée la rédaction d'Axelle que nous reproduisons ici. Le 18 août dernier, la Food and Drug Authority (ou "FDA", l’agence américaine en charge de la sécurité de la chaîne alimentaire, des médicaments et des produits de santé), a approuvé la commercialisation du flibanserin.

L'entreprise Sprout Pharmaceuticals, qui a développé le soi-disant médicament, sera la première à vendre un tel produit. Un argument "féministe" ? Le flibanserin a déjà été rejeté deux fois par le régulateur américain – en 2010 et 2013 – parce que ses effets secondaires étaient considérés trop importants par rapport à ses bénéfices. La-france-sinterroge-sur-la-greffe-duterus_761341#sthash.gmRVmZnw. Quand la chirurgie vient au secours de l’orgasme. Pour accéder plus souvent au plaisir, certaines femmes n’hésitent pas à se faire injecter de l’acide hyaluronique dans la zone supposée du point G. Un business juteux récupéré par les chirurgiens esthétiques. Au téléphone, la secrétaire de cette très chic clinique parisienne se veut rassurante: “Les chirurgiens ont l’habitude, c’est simplement une injection, ça dure dix minutes.” Voilà ce que peuvent entendre les femmes qui appellent pour se renseigner sur l’amplification du point G. L’ampli… Quoi? L’amplification du point G est une pratique chirurgicale de plus en plus courante -impossible, cependant, de récupérer des chiffres car ces injections ont lieu en cabinet et échappent aux statistiques.

Elle consiste en l’injection d’acide hyaluronique -un produit utilisé également ces dernières années pour le comblement des rides- dans la zone supposée être le point G. Baisse de plaisir et de libido Un chirurgien esthétique: “Franchement, je ne sais pas si ça marche. Un business juteux. Le « savon de virginité », un produit dangereux qui fait des ravages. Sans titre. Quand la chirurgie vient au secours de l’orgasme. Savon "de virginité" : une forme de mutilation. La domination masculine fait des ravages. Le "savon de virginité" permettrait d’offrir des rapports sexuels plus satisfaisants au partenaire masculin (Flickr/mrhayata/CC). "Il ne coûte pas cher et promet des merveilles", nous rapporte le site Jeune Afrique. Le "savon de virginité", la nouvelle mode en vogue sur le continent africain. Il est ainsi nommé parce que ses propriétés astreignantes permettraient de resserrer les muqueuses et donc d’offrir des rapports sexuels plus satisfaisants au partenaire masculin.

En provenance de Dubaï ou de la Chine, vendu entre 2 et 14 euros, il arriverait même jusque sur le continent, où les femmes de la diaspora s’en passeraient le secret. Mais comme souvent pour ces astuces, destinées à optimiser les organes génitaux des femmes dans le but de maximiser le plaisir masculin, ce savon magique est nocif pour ses utilisatrices. Des conséquences graves sur la santé La domination masculine comme habitus Parvenir à la pleine autonomie des femmes.

Prix Sakharov 2014. Le « Dr Miracle » des Congolaises violées honoré. « Depuis quinze ans, je suis témoin d'atrocités de masse commises sur le corps des femmes et contre les femmes et je ne peux pas rester les bras croisés, car notre humanité commune nous invite à prendre soin les uns des autres. » C'est avec ces mots simples que le gynécologue congolais Denis Mukwege, récompensé mardi par le prix Sakharov, expliquait en décembre 2013 son engagement au service de dizaines de milliers de femmes de son pays, victimes d'une violence indicible et qu'il aide à se reconstruire. Agé de 59 ans, le Dr Mukwege aurait pu rester vivre et travailler en France après ses études. Il a fait le choix de retourner dans son pays, la République démocratique du Congo (RDC), et d'y rester aux heures les plus sombres. Un combat pour la dignité de femmes Son combat pour la dignité des femmes, premières victimes des conflits qui ravagent l'est de la RDC depuis plus de vingt ans, l'expose au danger.

Une bourse pour étudier en France Sauver des femmes victimes de barbarie. Chirurgie sexuelle : une innovation mondiale au service des femmes dans les P.-O. La reconstitution du clitoris pour redevenir: « Femmes, entièrement femmes » | 50 / 50 | "les péripéties de l'égalité femmes/hommes" Pouvez-vous nous préciser comment est né le projet de ce documentaire sur la reconstitution du clitoris ? Comme tous mes travaux, ce documentaire est basé au départ sur des rencontres.

En 2007, j’étais au Burkina Faso pour finir un film sur le commerce équitable. J’ai alors rencontré Emmanuelle Barbaras, une photographe qui faisait un travail sur l’excision en Afrique. A l’époque, j’avais déjà entendu parler de la reconstitution du clitoris mise au point par le Docteur Pierre Foldès et c’était une thématique qui m’intéressait beaucoup. Quand Emmanuelle Barbaras m’a annoncé que le Docteur Sébastien Madzou, premier médecin à pratiquer cette opération en Afrique, était présent au Burkina Faso, j’ai sauté sur l’occasion.

Je l’ai rencontré, et cela m’a poussé à prendre contact avec des femmes qui avaient été opérées pour une reconstitution du clitoris ou qui souhaitaient le faire. Si l’idée de ce film est née en 2007, le tournage, lui, a commencé en 2009, pour s’achever en 2013. Santé: une étude sur 100.000 femmes porteuses de prothèses mammaires - La Parisienne. 100 000 femmes porteuses d’implants mammaires suivies pendant 10 ans. 11.07.2014 - Communiqué Santé publique En 2013 en France, on estimait à 346 000 le nombre de femmes porteuses d’implants mammaires. On évalue à environ 30 000 celles qui ont porté une prothèse fabriquée par la société PIP (dont une partie a été retirée depuis). Au-delà du caractère défectueux de ces prothèses mammaires, seule une vaste étude épidémiologique permettrait de documenter leurs effets indésirables potentiels.

A la demande de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), un groupe de chercheurs de l’Inserm dirigé par Florent de Vathaire au sein de l’Unité Inserm 1018 “Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations” basé à Gustave Roussy lance une étude baptisée LUCIE. ©BePatient En 2013, l’ANSM a estimé à 346 000 le nombre de femmes porteuses d’implants mammaires en silicone en France (que ce soit pour des raisons esthétiques ou médicales) dont 30 000 de marque PIP.

Pas de gold standard pour la vulve ! Gynéco. Les autologues du vagin, une première. Soummission : chirurgie du sexe des femmes. Chirurgie esthétique sexuelle des femmes, jusqu'où ira-t-on ? (Catherine Solano. Les femmes des pays développés sont-elles prêtes à payer pour faire mutiler leur sexe ? On peut se le demander quand on lit les alertes du NHS, service de santé anglais, l'équivalent de notre fameuse Sécurité Sociale en France. Allons-nous imiter les pays pratiquant l'excision pour des raisons aberrantes ? Au Royaume-Uni, la chirurgie des petites lèvres appelée nymphoplastie ou labioplastie, visant à diminuer la taille de cet organe, a été multipliée par 5 en 10 ans dans le secteur public, avec une importante demande de la part des jeunes filles de moins de 18 ans.

C'est certainement très en dessous de la réalité, puisque la majeure partie de ces interventions sont réalisées dans les cliniques privées. En Australie, on observe le même phénomène, avec 7 à 8 fois plus d'interventions qu'il y a quelques années. La pornographie devient un modèle ! Les opérations aux conséquences très négatives Je vois souvent, en consultation, des vulves de femmes où les petites lèvres ont été coupées. Tissue-engineered autologous vaginal organs in patients: a pilot cohort study. Copyright © 2014 Elsevier Ltd All rights reserved. Background Several disorders might require vaginal reconstruction, such as congenital abnormalities, injury, or cancer.

Reconstructive techniques for which non-vaginal tissue is used can be associated with complications. We assessed the use of engineered vaginal organs in four patients with vaginal aplasia caused by Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser syndrome (MRKHS). Methods We invited to participate four consecutive patients who presented over a 3-year period with congenital vaginal aplasia due to MRKHS. Patients were aged 13—18 years. Findings We noted no long-term postoperative surgical complications. Interpretation Vaginal organs, engineered from the patient's own cells and implanted, showed normal structural and functional variables with a follow-up of up to 8 years.

Funding Wake Forest University and Hospital Infantil de México Federico Gómez. This article is made available free of charge, as a service to our users. Le Face Slimmer — WTF beauté. Pondu par Virginie le 30 décembre 2013 Le Face Slimmer est un accessoire permettant de retendre les traits du visage. Et aussi un gros (et moche) WTF beauté. Comme si le soutif pour le visage n’était pas suffisant, nos amis nippons sont de retour avec un nouveau gadget beauté directement inspiré par le mérou de Méditerranée (ou Jocelyne Wildenstein), le Face Slimmer.

Cet accessoire très élégant façon gavage d’oie promet de retarder l’apparition des rides et de retendre les traits du visage, à raison de quelques exercices de diction quotidiens, grâce à la résistance que ce gros donut en silicone exerce sur les mouvements buccaux. Pour un résultat optimal, le fabricant conseille, une fois le Face Slimmer correctement placé dans la bouche, de réciter les voyelles à voix haute, chaque jour pendant trois minutes, en exagérant un peu l’articulation des sons. Ça vous a plu ? Partagez ! Cet article a été pondu par Virginie - Tous ses articles. Belle toute nue: quand la chirurgie esthétique promet le sexe parfait. Aucune partie de notre corps ne semble être épargnée par les diktats de l’apparence. Après le ventre à liposucer, le nez à raboter ou les seins à regonfler, les «sex designers» s’attaquent désormais à un terrain jusque là épargné par les normes esthétiques: le sexe féminin.

Le business florissant de la labioplastie Alors que la chirurgie génitale se cantonnait jusqu’à quelques années à de la reconstruction (recréer un hymen, ou rétrécir un vagin distendu après un accouchement), elle s’attaque désormais au créneau très porteur de l’esthétique. L’opération qui connaît ainsi la plus forte croissance exponentielle, la labioplastie, consiste à diminuer la taille des petites lèvres et à améliorer l’apparence des organes génitaux. publicité D’après l’«American Society for Aesthetic Plastic Surgery», les femmes américaines ont ainsi dépensé 6,8 millions de dollars en 2009 pour ce type d’opération.

Ce que veulent les femmes Le film X, nouvel étalon de la beauté Le sexe, cet inconnu Sophie Rouiller. Vaginal douching by women with vulvovagini... [BMC Womens Health. 2013. Au Cameroun, le calvaire du « repassage des seins » des ados. Christelle Ensi et sa fille (AMK/Info Sud) (De Douala) « Mon calvaire a commencé à 12 ans », se souvient Christelle Ensi, une coiffeuse de 27 ans résidant à Douala, la capitale économique du Cameroun : « Chaque soir, ma mère me faisait asseoir près d’elle dans la cuisine. Elle dénudait alors ma poitrine pour presser avec force une spatule chaude sur mes seins naissants. Pendant que je hurlais de douleur, mes deux tantes me maintenaient.

Au bout de trois mois, ma mère a été forcée d’arrêter en raison de mes brûlures. » Supprimer les signes extérieurs de féminité Tradition ancestrale moins connue que l’excision, le « repassage des seins » vise à freiner la poussée mammaire en écrasant la chair avec des pierres chaudes, des pilons, voire des épluchures de bananes plantains passées au préalable sur le feu… Le but recherché ? Le Cameroun est le pays le plus touché. Le taux de prévalence varie cependant d’une région à l’autre, et avoisine les 20% dans la région du nord-ouest.

On fait quoi pour avoir de jolis bras ? - Minceur. Le marketing du vagin: quand le marché de la beauté s’attaque à l’intime. Porter des talons aiguilles. Vaginisme (traitement du) - La Clinique Elysée Pétrarque. Réparation du clitoris - La Clinique Elysée Pétrarque. Rajeunissement vulvo-vaginal - La Clinique Elysée Pétrarque. Nymphoplastie (petites lèvres) - La Clinique Elysée Pétrarque. Liposuccion ou lipostructure du pubis - La Clinique Elysée Pétrarque. Hymenoplastie - La Clinique Elysée Pétrarque. Grandes lèvres - La Clinique Elysée Pétrarque. La demande de réfection de l'hymen. Dangereux, votre soutif. Le danger du soutien gorge 5.2. Publicité. Le déo intime, tu connais? | feminista! Le marketing du vagin: quand le marché de la beauté s’attaque à l’intime. Esthétisme génital, perversion d'une nouvelle mode | Tina Karr. Un soutien-gorge intégré sous la peau. En Inde, on blanchit même les sexes féminins.