background preloader

Réflexions pédagogiques

Facebook Twitter

Pratiques d’enseignement et d’animation : le numérique peut-il aider à la co-éducation ? Rappel de la Problématique : Le numérique est entré dans l’école, parfois par la fenêtre, et fait partie des pratiques pédagogiques de nombreux enseignants – mais nombreux sont ceux qui n’y ont pas recours.

Pratiques d’enseignement et d’animation : le numérique peut-il aider à la co-éducation ?

Par ailleurs, s’il est entré dans le quotidien de nombreux enfants et adolescents, par le biais des ordinateurs familiaux, des téléphones portables et des tablettes, il semble que les animateurs ont des difficultés à le prendre en compte dans les activités péri-scolaires et de loisirs. Peut-on comparer les usages numériques respectifs de l’école et de l’éducation populaire ? Le numérique peut-il aider à développer les pratiques de co-éducation ? Cette table ronde veut faire un premier état des lieux : numérique et co-éducation, quelles pratiques ? Quels échanges sont possibles entre animateurs et enseignants autour du numérique à l’école, au collège, au lycée? Le numérique, catalyseur de co-éducation ?

Le numérique comme support de projets communs Le numérique pour créer du lien. BYOD au CDI : est-ce une bonne idée. – Par ailleurs, lors des TPE par exemple, iI existe un problème d’équipement (je n’ai jamais vu une machine par personne pour 31 élèves).

BYOD au CDI : est-ce une bonne idée

Or, il y a une phase (la rédaction) où chacun doit pouvoir avoir accès soit à Internet, soit à un traitement de texte. Il m’est souvent arrivé d’autoriser les élèves à venir avec leurs PC portables ou leurs tablettes. Certaines années, les ordinateurs personnels étaient aussi nombreux que ceux du CDI… mais je n’avais pas de Wifi : ils n’avaient que la fonction de machine à écrire… Dans quelles conditions cela peut marcher ? Proposez un Wifi qui soit capable de soutenir les sollicitations : Ce n’est pas la peine de se lancer dans une entreprise comme celle-là sans avoir un réseau digne de ce nom.

Doit-on enseigner le numérique comme les maths et le français ? Les nouvelles technologies doivent-elles irriguer les autres matières ou consituter une discipline spécifique?

Doit-on enseigner le numérique comme les maths et le français ?

C’est l’un des thèmes de la première conférence de consensus de la Ligue de l’enseignement, le 17 septembre, dans le cadre de la Semaine de l’éducation et du salon correspondant, au centre d’exposition de la porte de Versailles. Est-il aussi important de savoir construire un algorithme, coder, contrôler son identité virtuelle sur les réseaux sociaux, que d’apprendre à lire, écrire et compter ? Pour l’éducation nationale, la question ne fait plus de doute. Ces savoirs doivent faire partie du « socle commun de connaissances, de compétences et de culture » défini par le plan numérique pour l’éducation, lancé en 2015 par le ministère. Depuis la rentrée 2016, les langages et usages du numérique s’inscrivent dans les programmes des enseignements primaire et secondaire. Les professeurs de mathématiques et de technologie sont principalement chargés d’assurer les apprentissages.

N 9036 13288. N 9036 13289. N 9036 13286. N 9036 13290. N 9036 13287. Education, quelles fractures numériques? Les outils numériques peuvent-il aider à combattre les inégalités scolaires ou, au contraire, les favorisent-ils ?

Education, quelles fractures numériques?

Avec : Eunice Mangado, directrice déléguée de l'AFEV ; Anne Cordier, maître de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication à l'université de Rouen, auteur de "Grandir connectés" et Karine Mauvilly, co-auteur du livre "Le désastre de l'école numérique" (Seuil) (en duplex depuis Bordeaux) et Jean-Marc Monteil, chargé d'une mission sur le numérique dans l'Education nationale (insert téléphonique) 9ème Journée du refus de l'échec scolaire, organisée par l'AFEV - Le numérique contre les inégalités éducatives: Revue Diversité, N° 185, 3ème trimestre 2016 : Ce que le numérique peut en éducation (Canopé éditions) : L'actualité de l'éducation avec Marie-Caroline Missir, directrice de la rédaction de l'Etudiant - Rentrée universitaire, 40000 étudiants supplémentaires -Scolarité obligatoire de 03 à 18 ans - Convention sur l'éducation du FN.

Texte cadrage jres16.pdf. Enquete_collegiens_JRES_2016-VF.pdf.