background preloader

Anisgasmi2

Facebook Twitter

Anis Gasmi

Histoire-Géographie Terminale S-ES-L : Les documents: L'année 1968 aux Etats-Unis : chronologie. 5 janvier Inculpation du Dr.

Histoire-Géographie Terminale S-ES-L : Les documents: L'année 1968 aux Etats-Unis : chronologie

Benjamin Spock et de quatre au­tres personnalités pour avoir aidé des insoumis. 9 janvier Surveyor 7 se pose sur la lune. 17 janvier. Pourquoi Tommie Smith a-t-il levé un gant noir aux JO de 1968 ? - Le saviez-vous ? - Athlétisme. Athlétisme - Le saviez-vous ?

Pourquoi Tommie Smith a-t-il levé un gant noir aux JO de 1968 ? - Le saviez-vous ? - Athlétisme

Vendredi 13 octobre 2006 - 11:17 La Lettre de l'économie du sport n°813 Les athlètes noirs américains étaient arrivés aux JO de Mexico en portant un badge "Olympic project for human rights" afin de protester contre l'inégalité raciale, un badge d'ailleurs arboré par solidarité par une grande majorité de leurs coéquipiers blancs. Mais le coup de tonnerre médiatique survint le 16 octobre lors de la remise des médailles du 200 mètres masculin des épreuves d'athlétisme. Le vainqueur, Tommie Smith, qui avait battu le record du monde, monta sur le podium en chaussettes noires, tout comme le médaillé de bronze John Carlos. Et pendant l'hymne des Etats-Unis, les deux hommes levèrent un poing ganté de noir et fixèrent le sol, détournant leurs yeux de leur drapeau national.

Smith et Carlos, libres - Athlétisme. Ils étaient Américains.

Smith et Carlos, libres - Athlétisme

Ils étaient noirs. Parce qu'ils étaient à la fois l'un, et l'autre, ils ont torpillé l'assourdissant silence olympique, qui voudrait que l'injustice, le racisme, et la bêtise s'arrêtent à la porte des stades. Mais Tommie Smith et John Carlos ne voulaient pas de cette naïveté mal placée. Beaucoup ont oublié dans quelle discipline ils avaient brillé afin de monter sur ce podium. Certains ont même du mal à se souvenir de leurs noms. Nous sommes donc à Mexico, en 1968. Courage et faute de goût Lors de la conférence de presse qui suit, Smith et Carlos, très calmes, s'expliquent. En accomplissant leur geste, mûrement réfléchi, les deux Américains savent qu'ils se condamnent. Exclus à vie D'ailleurs, dans les tribunes, au moment de l'incident, des bagarres ont éclaté entre Mexicains et certains spectateurs américains, blancs.

. (1) Peter Norman est souvent le grand oublié de cette séquence. John Carlos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

John Carlos

Pour les articles homonymes, voir Carlos. John Wesley Carlos (né le 5 juin 1945 à New York) est un athlète américain qui remporta la médaille de bronze sur le 200 m lors des Jeux olympiques d'été de 1968[1]. Il est resté célèbre pour avoir protesté avec son compatriote Tommie Smith et l'australien Peter Norman contre les discriminations dont étaient victimes les Noirs aux États-Unis sur le podium du 200 m des Jeux olympiques d'été de 1968 à Mexico[1]. Le 30 septembre 2016, soit plusieurs décennies après avoir été ignorés, voire méprisés, Smith et Carlos sont reçus à la Maison Blanche par le président Obama[2]. Tommie Smith. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tommie Smith

Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Études[modifier | modifier le code] Le à Sacramento, il bat le record du monde du 220 yards avec virage en 20 s 0. Là encore, ce temps est également le nouveau record du monde du 200 m bien qu'il ait couru un peu plus que la distance. Après avoir passé son baccalauréat en arts de sociologie avec comme spécialité la science militaire et l'éducation physique auprès de l'université d'État de San José[1], Tommie Smith reçut sa maîtrise en sociologie à Goddard-Cambridge, Boston[1]. Universiade de 1967[modifier | modifier le code] Smith et Carlos utilisent le podium du 200 m comme tribune - Actualité Olympique. La finale du 200 m se trouve quant à elle placée sous le signe de la polémique et de l'exploit sportif.

Smith et Carlos utilisent le podium du 200 m comme tribune - Actualité Olympique

JO de 1968 : deux poings levés... et un troisième homme, acteur lui aussi - 15 août 2015. Cet été, "l'Obs" revient sur les photos qui ont marqué l'histoire.

JO de 1968 : deux poings levés... et un troisième homme, acteur lui aussi - 15 août 2015

A la une des journaux, dans les pages de nos livres d'école, voire arborées fièrement sur nos t-shirts, elles ont fait le tour du monde. Mais connaissez-vous l'histoire secrète de ces clichés mythiques ? Un geste de défi 1968, année césure. Même si l'événement se veut apolitique, les Jeux olympiques de Mexico ne sont pas épargnés par la bourrasque de révolte qui souffle alors. Il s'agit de Tommie Smith et de John Carlos, respectivement premier et troisième, qui s’érigent ce jour-là contre le racisme et l’exclusion dont sont toujours victimes les afro-américains aux Etats-Unis. (Anonymous/AP/SIPA) "Dénoncer l'injustice" La ségrégation, théoriquement abolie en 1964 par le Civil Rights Act, est encore bien présente dans les mentalités en 1968. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images Site Web pour cette image Un geste de défi tempsreel.nouvelobs.com Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à