background preloader

Objet d'étude ( Massacre en Corée)

Facebook Twitter

Histoire géographie au collège. I° Identifier le document : Genre : peinture à l’huile Auteur : Pablo Picasso Date : 1951 Format : 210×110 Contexte : guerre de Corée 1950 à 1953 mais inspiration du Tres de Mayo de Goya.

Histoire géographie au collège

Conservation : Musée Picasso à paris II° Description : Dans une dominante de couleurs ternes où domine le gris, il montre un groupe de femmes et d’enfants mis en joue par des soldats. A l’arrière plan, on distingue un fleuve qui sépare la scène du massacre d’une montagne où reste une ruine d’une habitation. III° Explication de la scène Lieu : la rivière peut signifier la séparation de la Corée en deux parties mais rien ne le prouve Personnages : la nudité peut évoquer la fragilité, la femme enceinte montre la vie à laquelle les soldats s’en prennent, les civils montrent les victimes innocentes de la guerre Les soldats sont impersonnels, ils représentent la force et les armées en général ; ils sont déshumanisés, ne portent que des armes parfois étranges ( fusils à 3 canons pour tuer encore plus ?) Massacre en Corée - Pablo Picasso (analyse du tableau) - Bellevue-CDI. Massacre en Corée est un tableau de Picasso peint en 1951 , dans le style expressionniste.

Massacre en Corée - Pablo Picasso (analyse du tableau) - Bellevue-CDI

Le tableau est conservé au Musée Picasso de Paris. [ fr.wikipedia.org/wiki/ Massacre_en_Corée] Présentation de l'œuvre Réalisé sur contreplaqué, cette œuvre de dimension de 110x120cm est une peinture à l'huile. C’est une reprise du « Tres de Mayo » de Goya qui représentait les troupes napoléoniennes fusillant des civils espagnols insurgés contre l’occupation française à Madrid en 1808. Dans les années 1950, Picasso prend du recul sur le « rêve » communiste d’après-guerre, pourtant par cette œuvre engagée, il rejoint la propagande pacifiste, tout en servant celle des maoïstes, qui voient en la guerre de Corée, un élément de l’impérialisme américain.

Analyse du tableau L’expressionnisme dans ce tableau se traduit par l’impression de désolation qui en émane. 1) les couleurs à des dégradés de gris et noir pour les êtres (comme dans Guernica), de vert et bistre pour le paysage dévasté. 2) La composition. Le XXe siècle en images : Pablo Picasso, Massacre en Corée - Le blog histoire des arts.

Massacre En Corée Picasso - Recherche de Documents. Recherche de Documents: Massacre En Corée Picasso Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites Balises: Mots: 527 | Pages: 3 Vus: 625 I ° Identifier la tableau Dimensions : 110 x 120 cm Ce tableau est conservé au au Musée Picasso de Paris.

Massacre En Corée Picasso - Recherche de Documents

Elle est peinte à Huile sur du contreplaqué. C'est une scène historique. Dans ces années-là, Pablo Picasso s'affranchit des idées communistes. C'est une Reprise d'un tableau de Goya qui présentait les troupes françaises fusillant des civils en Espagne, sous les ordres de Joachim Murat (le Tres de Mayo), et aussi de Manet, L'Exécution de l'empereur Maximilien. Dos de Mayo Tres de Mayo 2°Analyser le tableau 1) Composition On observe on premier plan des personne à gauche des femmes et enfants et à droite des hommes masqués et on observe des ruines dans l'arrière-plan. 2) Couleurs , lumières et dessin Les couleurs tirent vers le gris.

Il y a un certain contraste de lumiere entre la parti de gauche plus clair que la parti droite du tableau 3) Personnages et décor. Pablo Picasso. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pablo Picasso

Pablo Picasso Pablo Picasso en janvier 1962. Œuvres réputées Compléments Pablo Ruiz Picasso, né à Malaga, Espagne, le 25 octobre 1881 et mort le 8 avril 1973 (à 91 ans) à Mougins, France, est un peintre, dessinateur et sculpteur espagnol[1] ayant passé l'essentiel de sa vie en France. Artiste utilisant tous les supports pour son travail, il est considéré comme le fondateur du cubisme avec Georges Braque et un compagnon d'art du surréalisme. Biographie Enfance et famille En 1891, le musée provincial de Malaga, dont José Ruiz Blasco était le conservateur, ferme ses portes, ce qui oblige le père à trouver d'autres moyens de subsistance. Le peintre débutant L'artiste ne signe plus ses toiles du nom de Ruiz Blasco mais de celui de Picasso à partir de 1901 À Barcelone en 1896, il est reçu à l'École de la Llotja, où enseigne son père, ayant exécuté en un jour le sujet de l'examen pour lequel on laisse généralement un mois aux candidats[13].

Période bleue.