background preloader

Général

Facebook Twitter

Quelques références généralistes en pédagogie universitaire. 27 octobre 2013 par Amaury Daele Les livres de référence en pédagogie universitaire (et en français) sont plutôt rares si on compare avec la littérature sur la pédagogie de l’enseignement primaire et secondaire ou même avec le nombre de livres qui paraissent chaque année en pédagogie des adultes. Je parle ici des livres ou manuels introductifs à l’intention des enseignant-e-s du supérieur pour se former à l’enseignement. Personnellement, je les utilise régulièrement pour préparer des formations. Ceux qui me semblent les plus facilement abordables sont, par ordre alphabétique: Brauer, M. (2011).

Enseigner à l’université. Conseils pratiques, astuces, méthodes pédagogiques. Parmi ces ouvrages, seulement deux sont en français. Berthiaume, D., & Rege Colet, N. Il s’agit d’un livre collectif auquel ont participé 12 conseiller/ère-s pédagogiques et enseignant-e-s/chercheur-euse-s spécialisé-e-s dans l’enseignement supérieur. La table des matières est présentée sur le site de l’éditeur. Partagora.com - Partagez, Suivez, Echangez. Ebooks-Epub. Le système scolaire français - les chefs d'établissement. Un système à l’origine très centralisé Le système scolaire français est traditionnellement très centralisé et entre les mains de l’État (évolution tout au long du XIXe siècle). Une décentralisation commencée il y a vingt ans A partir de la loi de 1983 entrée en vigueur en 1986, les collectivités territoriales reçoivent certaines compétences de gestion, mais l’État conserve le contrôle du pédagogique (programmes ; examens ; formation, recrutement et rémunération des enseignants et des personnels de direction).

Outre le ministère de l’éducation, le ministère de l’agriculture a la tutelle de certains établissements. Aujourd’hui les départements et les régions ont la responsabilité de la construction et de l’entretien des bâtiments dans le cadre d’un « schéma régional des formations » et d’un « programme prévisionnel d’investissement ». Des écoles privées sous contrat avec l’État Une administration très lourde Des échelons dans les régions et les départements Trois niveaux bien différenciés d. G. Rôles des apprenants et des enseignants. © Copyright Marcel Pérez, PhD. 1992 et 1998) Dans une approche stratégique RÔLE DE L’ENSEIGNANT Facilitateur d’apprentissage -prend en compte les connaissances antérieures de l’élève -présente des tâches complètes et signifiantes, perçues par l’élève comme des tâches d’apprentissage valides -se présente lui-même comme un modèle d’apprenant -intervient directement sur le processus d’apprentissage connaissances cognitives ET connaissances métacognitives -rend l’élève conscient de son apprentissage et de la façon dont il apprend 5.

RÔLES DE L’ÉLÈVE Traiteur d’information Solutionneur de problème -utilise ses connaissances antérieures -est actif (-----> apprentissage expérientiel) -utilise l’information présentée -s’engage, car les tâches sont valides et lui paraissent valides -utilise des stratégies pour résoudre des problèmes - découvre comment il apprend (métacognition) - élargit son répertoire de stratégies TEACHER’S ROLE Facilitator of Learning -takes into account previous knowledge of learners 1.

Qui. Culture Visuelle | Média social d'enseignement et de recherche. Évaluation site web. Gestion de Projet. Metamoteurs : quel métamoteur choisir ? Métamoteurs français et internationaux : sélection.

Technologies du Langage - Jean Véronis. Site Ebooks Gratuit. Modèle de lettre, Lettres Types. Le blog de la Facilitation : Définition facilitation. Avant de définir la facilitation en tant que champ d’activité professionnelle, arrêtons-nous dans un premier temps à l’origine étymologique de ce nom féminin. Facilitation provient du verbe faciliter, qui lui-même provient de l’italien facilitare : rendre facile ou plus facile.

La racine latine commune étant l’adjectif facilitis : qui se fait aisément. Le mot facilitation est défini ainsi par le lexique du logiciel Antidote, dont la définition est bien plus fournie que celle du Larousse : (didactique) Action de faciliter(technique) Ensemble des mesures visant à accélérer le transport de marchandises, par air et par mer(physiologique) Augmentation de l’excitabilité suite à un stimulus, unique ou répété.

Stendhal aurait été un des premiers auteurs à utiliser ce terme dans son ouvrage « Souvenirs d’égotisme » (1832, p.99) : « Mme Pasta restait longtemps, par exemple deux secondes ou trois, dans la même position. Cela a-t-il été une facilitation ou un obstacle de plus à vaincre ? » Bien à vous,