background preloader

Alicegodefroid

Facebook Twitter

Facebook et les autres réseaux sociaux ne sont pas des lieux de rencontre comme ils le prétendent ce sont des masques à la solitudenumérique. Le #numérique a des avantages pratiques mais il renforce la solitude de l'être et détruit les contacts humains. Oui ms ON peut-être très connecté & terriblement seul ! La solitude existe au sein de la multitude même numérique. A l heure du numérique, réseaux sociaux, smartphones, la solitude devient un luxe #LNE @C8TV. Always reachable Countries Web RGB GfK Infographic. Plus de 40% des internautes estiment important d’être « toujours joignable » À l'échelle internationale, 42 % des internautes sont fortement d'accord avec l'affirmation « Pour moi, il est important d’être toujours joignable où que je sois », tandis que seulement 11 % sont fortement en désaccord avec.

Plus de 40% des internautes estiment important d’être « toujours joignable »

Cependant, quatre pays - l'Allemagne, la Suède, le Canada et les Pays-Bas - vont à contre-courant de cette tendance, avec un nombre plus élevé de consommateurs connectés n'étant pas du tout d'accord plutôt que d'accord avec cette idée. La France se situe à la frontière entre ces deux courants. D'après une enquête menée par GfK dans 22 pays, la Russie et la Chine présentent les niveaux les plus élevés d'Internautes entièrement d'accord avec le fait qu'il est important d'être toujours joignable, à tout endroit, avec un pourcentage de 56 % pour chacun de ces deux pays. Hyperconnectés : le cerveau en surcharge. Grâce aux smartphones, ordinateurs et autres tablettes, nous sommes reliés au monde en continu.

Hyperconnectés : le cerveau en surcharge

Mais ce déluge d'informations menace notre bien-être. Alliant témoignages de cadres victimes de burn out et explications de chercheurs en neurosciences, en informatique ou en sciences de l'information et de la communication, ce documentaire captivant passe en revue les dangers de cette surcharge sur le cerveau. Il explore aussi des solutions pour s'en prémunir, des méthodes de filtrage de l'information aux innovations censées adapter la technologie à nos besoins et à nos limites. The Department of Communication - Dr. Oren Livio. Sherry Turkle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sherry Turkle

Sherry Turkle en 2009. Sherry Turkle, née le à New York, est professeur d'études sociales en science et technologie au Massachusetts Institute of Technology[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Elle a obtenu un BA en études sociales, puis un Ph.D. en sociologie à l'université Harvard[1]. Téléphones, Technologie and Vie on Pinterest. Kamil Kotarba (@kamilkotarba) Original. Always reachable Countries Web RGB GfK Infographic. Kkjpg. Yannick Nolin Sortir3. Bullet Journal. Bullet Journal, qu’est-ce que c’est ?

Bullet Journal

A l’ère du tout numérique, Bullet Journal nous fait revenir à l’essentiel: du papier et un crayon pour seuls outils. Mais cette approche « low tech » est complétée par une une méthode. Son créateur, Ryder Carroll, décrit Bullet Journal comme « un système analogique pour l’âge numérique ». Et la force de ce système est d’offrir à la fois une grande rigueur dans sa définition, et une grande flexibilité de son organisation. Le culte de l'Internet - Philippe BRETON.

Pour le première fois dans l'histoire de l'humanité, l'homme a construit un dispositif technique, Internet, capable de dispenser les hommes de toute communication directe.

Le culte de l'Internet - Philippe BRETON

Personne n'aurait sans doute pensé à un tel usage, si Internet n'était pas devenu l'objet d'un véritable culte, porté par la promesse d'un monde meilleur, celui du « cyber espace ». Ses thuriféraires, partisans du « tout-Internet », semblent aujourd'hui l'avoir provisoirement emporté face aux « technophobes », mais surtout face à tous ceux qui réclament un usage raisonné des nouvelles technologies. Ces militants fondamentalistes appellent de leurs vœux une « société mondiale de l'information », où le nouveau lien social serait fondé sur la séparation des corps et la collectivisation des consciences.

Seuls ensemble. iDisorder - Dr. Larry Rosen - Research Psychologist and Educator. Internet nous rend-il seul ? Non ! « Nous vivons dans un isolement qui aurait été inimaginable pour nos ancêtres, et pourtant nous n’avons jamais été plus accessibles » via les technologies de la communication et les médias sociaux, estime l’écrivain Stephen Marche pour The Atlantic.

Internet nous rend-il seul ? Non !

La montée de la solitude ? Selon lui, nos médias sociaux interfèrent avec nos amitiés réelles. Les «digital detox» sont de plus en plus difficiles à respecter. Chaque année, le journaliste Jessi Hempel du magazine le plus connecté qui soit, Wired, se déconnecte durant un mois de tous les réseaux sociaux.

Les «digital detox» sont de plus en plus difficiles à respecter

Il a commencé en 2012, se rappelle le journaliste, à l’époque où beaucoup commençaient à évoquer les «digital detox» et autres diètes de Facebook. Il choisit le mois d'août pour des raisons professionnelles évidentes. Ce n’est pas pour éradiquer les réseaux sociaux de son quotidien que le journaliste s’astreint à sa diète annuelle, mais pour observer à quel point ils s’imposent dans nos existences. Et cette présence n’a fait que s’accroître en trois ans. Comment réagissent le corps et l’esprit à une désintox digitale. Les études scientifiques traitant des impacts de la technologie sur notre santé physique et mentale n’en sont qu’à leur début, mais les premiers résultats sont troublants: les réseaux sociaux accentuent le narcissisme, les smartphones créent de l’insomnie et les écrans rendent nos enfants moins empathiques.

Comment réagissent le corps et l’esprit à une désintox digitale

Dans le cadre de son organisation Kovert, qui promeut la recherche sur l’impact physique et mental des nouvelles technologies, Kate Unsworth a organisé un voyage au Maroc tous frais payés avec trente-cinq PDG et entrepreneurs ultra-connectés au Maroc. L’idée: que cinq neuroscientifiques étudient leurs comportements sans technologies. «Nous nous sommes déconnectés en allant au fin fond du désert du Maroc pour une désintoxication digitale. Les médias sociaux et la fin de la solitude. L’édition britannique de Wired consacre ce mois-ci un dossier au thème de la vie privée sur Internet.

Les médias sociaux et la fin de la solitude

Chris Anderson a invité trois spécialistes : Jeff Jarvis, auteur de La méthode Google, Steven Johnson qui a signé Where good ideas come from et Andrew Keen, remarqué récemment pour son livre Le culte de l’amateur. Ce dernier offre sans doute l’analyse la plus relevée en estimant que la vie privée, dans le sens de l’intimité et de la solitude, a disparu avec l’avènement des médias sociaux de type Facebook. Il appuie sa thèse en citant notamment Michel Foucault pour qui "la visibilité est un piège" et n’hésite pas à faire référence à Winston Smith, le personnage phare de 1984 de George Orwell, en affirmant qu'"à l’ère de l’industrie de masse, le héros est celui qui prend plaisir à se retrouver dans son invisibilité, qui tourne le dos à la caméra, et qui cherche à rester seul".

Il en serait, selon lui, devenu de même pour les médias sociaux. Theconversation. La solitude offre de nombreux avantages.

Version française de l'article d'origine sur lequel nous avons travaillé – alicegodefroid

Elle permet d’agir et de penser en toute liberté, stimule la créativité et l’imagination.

theconversation

Elle enrichit également nos relations aux autres, en favorisant l’intimité et le sentiment d’empathie. Évidemment, la solitude n’est pas toujours vécue de façon positive. Pour certains, elle peut même mener à un sentiment d’isolation douloureux. La solitude collectiviste de l'Internet. On écrit «électricité «mais «Internet». L'honneur de la majuscule fréquemment accordé au réseau international est symptomatique du culte qui l'entoure.

Les métaphores ronflantes qui servent à nommer cet univers (du» cybermonde» au» monde virtuel»), ainsi que les expressions routinières (comme l'inévitable «société de l'information») disent bien que nous avons affaire à tout autre chose qu'un simple outil. La vénération qu'il inspire va jusqu'à l'abus de langage. On baptise «nouvelles technologies» les nouvelles techniques. C'est dire si l'entreprise de Philippe Breton est digne d'intérêt. Theconversation.

Article d'origine sur lequel nous avons travaillé – alicegodefroid

WirelessPlacesPhotoEssay. Enfants et écrans : psychologie et cognition. L’Académie des sciences vient de publier un rapport (.pdf) sur la relation des enfants aux écrans (disponible également sous la forme de livre aux éditions Le Pommier), un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques. Comme le précisait Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences lors de la présentation publique du rapport, l’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans (voir les vidéos des présentations). Un rapport qui a voulu insister pas seulement sur les effets délétères des écrans – des effets qui existent, qui influent par exemple sur le temps de sommeil, l’attention, mais de manière plus rare qu’on a tendance à le penser – mais surtout sur les effets positifs de notre exposition aux écrans et notamment de l’exposition des plus jeunes aux écrans.

A l’inverse, chaque culture apporte également son lot d’avantages.