background preloader

Politique et pouvoir

Facebook Twitter

Ce n’est pas tant Le Pen qui s’est normalisée que le normal qui s’est lepénisé. Cartographie de l’extrême droite française (mise à jour 2015) À quoi ressemble l’extrême droite aujourd’hui ?

Cartographie de l’extrême droite française (mise à jour 2015)

Pas facile de répondre. C’est pourquoi, pour la quatrième année, nous proposons sous forme de schéma une cartographie actualisée des principaux groupes ou partis nationalistes, racistes et réactionnaires, regroupés par “famille”. En attendant une version interactive sur le site d’ici quelques semaines, vous pouvez déjà la commander en version papier ici, ainsi que d’autres nouveaux argumentaires, dont l’un sur les idées reçues sur l’antifascisme, que nous présenterons d’ici quelques jours. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, d’autant que les positions idéologiques des uns et des autres ne peuvent plus suffire pour comprendre leurs liens, tant ces groupes sont capables d’alliance improbables ; leur importance numérique ou leur popularité sur internet peuvent, dans un sens comme dans l’autre, nous tromper sur leur importance réelle.

Les institutionnels Les modernes Les bourrins Les anti-FN Les nostalgiques. Qui veut la peau des bisounours? « Le terme [bisounours] est passé dans le langage courant pour désigner un individu aux idées exagérément naïves ou candides.

Qui veut la peau des bisounours?

De même, l’expression « pays des bisounours », utilisée de manière négative, désigne toute situation caractérisée par une exagération de bons sentiments (exemple d’emploi : « on n’est pas au pays des bisounours ! »). En politique, bisounours s’emploie surtout dans la forme négative. « Ce n’est pas les bisounours » signifie « c’est tout de même sérieux » ou « cela ne relève pas du monde merveilleux de l’enfance où tout est gratuit » Wikipedia Lire cet article en PDF :qui veut la peau des bisounours Connaissez-vo us les Bisounours ? Altruisme, empathie… Comment ! Tout ceci est certes ironique de notre part, mais cela est loin d’être le cas dans la bouche d’une majorité d’individus. Pourquoi les Bisounours ont mauvaise presse? Qu’est-ce qu’une « brute » dans le contexte du brutalisme? Par « brute », on entend un individu sans finesse, violent, grossier.

. « Bisounours. La psychologie des conservateurs: sept caractéristiques de l'autoritarisme de droite. Politiques antisociales, mépris de la science, rhétorique haineuse - pour plusieurs, les conservateurs d'ici et d'ailleurs semblent difficiles, voire impossibles à comprendre.

La psychologie des conservateurs: sept caractéristiques de l'autoritarisme de droite

Or, la psychologie étudie depuis longtemps ce mouvement, avec des résultats surprenants. Vous ne verrez plus jamais les conservateurs de la même façon! En février dernier, un sondage Léger démontrait que 11% des québécois-es étaient en faveur du gouvernement Harper (Le Devoir, 11 février 2013). Toutefois, si le Parti conservateur du Canada n'est pas très populaire dans la belle province, l'idéologie de la droite conservatrice est très bien représentée sur la scène publique. Quotidiennement, les commentateurs de médias tels que V-télé, Radio-X ou le Journal de Montréal émettent des opinions sur les bases du conservatisme politique.

LIRE AUSSI: Réponse à Bruno Massé L'autoritarisme de droite 7 traits caractéristiques de l'autoritarisme de droite 1. 2. Le billet se poursuit après la galerie Loading Slideshow 3.

Violences policières et état d'urgence

Travail. Vote et abstentionnisme. Médias. Pouvoir. Anarchisme.