Web semantique

Facebook Twitter
Google may be the dominant search engine, but it’s far from ideal. One major problem: How do you search for things you don’t know exist? Using Google’s own experimental algorithms, a graduate student may have build a solution: a search engine that allows you to add and subtract search terms for far more intuitive results. The new search engine, ThisPlusThat.Me, similarly looks for context clues among the terms. This Grad Student Hacked Semantic Search To Be Better Than Google ⚙ Co.Labs ⚙ Code + Community This Grad Student Hacked Semantic Search To Be Better Than Google ⚙ Co.Labs ⚙ Code + Community

Web 3.0: un internet vraiment intelligent

Le web du futur veut conférer un sens aux données et les rendre compréhensibles par les logiciels et les machines. Et s’affranchir ainsi des humains. Explications. Web 3.0: un internet vraiment intelligent
La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)

La semaine dernière, la frénésie autour de l’IPO de Facebook était a son apogée et qui a fait passé presque inaperçu un changement majeur pour le web : l’évolution du fonctionnement de la recherche de Google (Introducing the Knowledge Graph: things, not strings). Google à l’assaut du web sémantique avec son Knowledge Graph La raison majeure de cette évolution est la prise en compte de données sémantiques dans les résultats de recherche. Le principe est le suivant : plutôt que se fier à des chaînes de caractères, Google va maintenant travailler à partir de données structurées (“Things, not strings“). Ces données structurées sont la résultante des travaux de sémantisation des contenus initiés par les équipes de Google il y a de nombreuses années qui avaient déjà permis de faire des premières expérimentations (notamment la roue magique qui depuis a été mise hors ligne : Google Knowledge Graph, un pas vers la recherche sémantique).
Web sémantique et édition humaine
[Sémantique] Faut-il craindre le moteur intelligent de Google ? La question connaît une nouvelle actualité depuis que le Wall Street Journal rapportait il y a quelques jours des propos d’Amit Singhal, figure de la R&D chez Google. On savait depuis le rachat en 2010 de Metaweb Technologies, le spécialiste de la sémantique, que Google s’intéresse fortement à la possibilité de fournir aux internautes des réponses directes à des questions complexes. Le moteur le fait déjà sur des recherches basiques (météo, cinéma, calcul…) mais pourrait lancer prochainement, dans une nouvelle dimension sémantique, un vrai pavé dans la mare du search. Son moteur, rendu « intelligent » serait à même de fournir des réponses très qualifiées et directes à des recherches pointues, résultats qui viendraient bien sûr se positionner en première position des pages de recherche au détriment potentiel de tous les services développés avec pertinence autour du référencement naturel. [Sémantique] Faut-il craindre le moteur intelligent de Google ?
Google veut se muer en moteur sémantique : quel impact pour le SEO ? Par Olivier Duffez, Mardi 20 mars 2012 Amit Singhal, le boss de l'algo Google, a choisi de fournir des informations à la presse américaine sur l'avenir du célèbre moteur de recherche. On apprend que Google saura prochainement répondre de façon intelligente aux requêtes des internautes, grâce à une énorme base de données d'entités nommées et à des nouveaux algorithmes. Voici des explications et des réflexions sur l'impact pour le référencement naturel. Des réponses intelligentes aux requêtes des internautes Google veut se muer en moteur sémantique : quel impact pour le SEO ?
The Internet map The map of the Internet Like any other map, The Internet map is a scheme displaying objects’ relative position; but unlike real maps (e.g. the map of the Earth) or virtual maps (e.g. the map of Mordor), the objects shown on it are not aligned on a surface. Mathematically speaking, The Internet map is a bi-dimensional presentation of links between websites on the Internet. Every site is a circle on the map, and its size is determined by website traffic, the larger the amount of traffic, the bigger the circle. Users’ switching between websites forms links, and the stronger the link, the closer the websites tend to arrange themselves to each other.

The Internet map