background preloader

Gestion de projet

Facebook Twitter

Obstacles à éviter lors de la mise en place d’un projet collaboratif | Intelligence économique et stratégique. Un article rédigé par Ionut Tagleri Bénéfices du travail collaboratif Pourquoi adopter la vision du travail collaboratif au sein de l’entreprise ? Cette vision qui prend une ampleur considérable à l’ère du web 2.0 présente plusieurs types d’avantages : temporels, sociaux et organisationnels. « Une entreprise sans mémoire est une entreprise plus vulnérable » Concernant les bénéfices temporels, l’argument décisif est l’accès rapide aux informations. Dans le cadre d’un projet de travail collaboratif, ses différentes sous-parties se réalisent plus rapidement, ce qui laissera plus de temps à la prise de décision.

Le travail collaboratif apporte aussi de la cohésion au sein du groupe. L’organisation des documents permet aux employés d’une entreprise d’avoir une vision globale de l’existant. Causes d’échec du travail collaboratif Martin Ader, dans son ouvrage Management collectif de l’information, identifie cinq types de risques qui peuvent entraîner l’échec d’un projet de travail collaboratif : Les démarches nécessaires pour remettre en piste un projet qui en en panne ou à risque. Critical Steps Necessary for Turning Around a Stalled or Failed Project par Rob Betcher Ce que bon nombre de leaders réalisent aujourd’hui est que seulement 34% des projets réussissent. Le corollaire est que 66% sont en échec, ce qui peut vous intriguer. Vous pourriez vous demander : « qu’est-ce qui tue tant de projets ? ». Cette expérience m’a donné l’opportunité de voir presque tout, mais ce qui n’a jamais cessé de me troubler est combien de personnes pensent être des chefs de projets alors qu’elles ne possèdent pas la moindre connaissance basique de ce domaine de compétences.

Je peux très clairement me rappeler le moment où j’ai basculé de développeur à chef de projet. Un autre obstacle est quand le chef de projet a des clients qui pensent que leur emplacement est unique et différent, que leur industrie nécessite des dizaines d’années de connaissances. Partenaire de DantotsuPM Like this: Les sept étapes d'expertise en management de projet. Inspiré du billet L’auteur de ce billet fait un parallèle que j’ai trouvé amusant et fort à propos entre chasse à l’ours et développement logiciel. Je me propose de transposer cette comparaison au domaine du management de projet… Regardons la manière dont les personnes peuvent absorber de nouvelles techniques perfectionnées et ensuite les appliquer à leur travail : autrement dit les étapes d’expertise par lesquelles nous passons tous lorsque nous apprenons.

Alors que l’idée de départ pourrait être qu’il y ait seulement deux types de personne : novice et expert. L’auteur a en réalité découvert sept étapes d’expertise par lesquelles une personne parvient à passer d’une ignorance totale à une connaissance de niveau international. Ces étapes sont nommées : Innocent, Exposé, Apprenti, Praticien, Compagnon, Maître et Expert. Comme vous le verrez ci-dessous, ces sept étapes peuvent avoir un profond impact sur la réussite ou pas de l’introduction du management de projet dans une organisation. Projets collaboratifs: l’art de bien démarrer. Comment créer les bonnes conditions quand on démarre un projet collaboratif ? Dans l’excellent article « The Art of the Start« , Eugene Eric Kim donne trois ingrédients pour bien démarrer un projet collaboratif. Ils vous seront probablement très utiles dans des projets particulièrement délicats. J’ai traduit cet article et je le mets ici à disposition. Cet article a été publié initialement par Eugene Eric Kim sous licence Creative Commons Attribution 3.0 Unported License.

Projets collaboratifs: l’art de bien démarrer Deux de mes mentors, Gail et Matt Taylor, soulignent souvent l’importance des « démarrages propres ». Les gens du métier parlent souvent de « créer une bulle protectrice » (note de Lilian: « safe container » se traduirait plutôt par « récipient sûr/sécurisée », mais je préfère une expression qui donne plus de sens en français). Créer une bulle protectrice consiste en trois activités: 1 Créer un espace agréable et invitant Cette décision n’avait pas été prise à la légère. 2. 3. Groupiful. Outil de gestion de taches et de projets. Groupiful est un outil en ligne qui permet de gérer le travail collaboratif autour de tâches et de projets. Groupiful est une plateforme qui se distingue par sa sobriété graphique et sa relative facilité d’utilisation.

Ce nouveau venu dans la déjà longue liste d’outils collaboratifs dédiés à la gestion de tâches en groupe vise les petites structures avec un dispositif léger et assez efficace. Sur Groupiful vos pouvez créer des groupes de travail pouvant rassembler jusqu’à dix participants. Une fois le groupe crée, les membres vont pouvoir partager des listes de tâches, des notes, des calendriers et des fichiers. Autrement dit, Groupiful permet d’autoriser chaque participant à poster un message ou un fichier, ou encore à déléguer une tâche.

L’autre point fort à n’en pas douter c’est la clarté du tableau de bord et de l’interface de l’application, qui est encore il faut le préciser en phase bêta. Groupiful propose un plan gratuit pour un groupe de travail avec 100Mb de stockage. KanbanFlow, gestion agile et simple des tâches avec Pomodoro. KanbanFLow est un webware de gestion de projet qui se focalise sur l’efficacité et la simplicité. Il permet d’organiser les tâches, et surtout de les traiter, efficacement. Le service en ligne propose une application de la technique Pomodoro sur des listes de tâches partagées ou privées. L’interface propose une vision unifiée sur un même écran, ce qui permet de voir ses tâches en un clin d’œil. Sur les tâches partagées, dès qu’un changement est opéré, celui-ci est répercuté immédiatement chez tous les participants et une notification est affichée.

Vous pouvez diviser vos tâches en sous-tâches. Les sous-tâches peuvent être marquées comme terminée au sein de la tâche mère. Enfin, KanBanFlow propose un timer pour appliquer la technique Pomodoro. L’ensemble de l’interface fonctionne avec des glisser/déposer bien pratique qui font gagner un temps fou. Un bon service en en ligne de gestion de tâches et de projets. Utilisez KanBanFlow. Quels outils pour gérer un projet? Le but de cet article n’est pas de faire le tour des meilleurs outils, ceux-ci n’existent pas. Ni de faire de la publicité en faveur d’un éditeur.

Il s’agit juste d’un constat sur l’omniprésence de cet éditeur en entreprise. D’après une enquête Forrester (2012), la suite bureautique Microsoft Office détiendrait 85% de part de marché. Pour Gartner (2009), en France, 9 chefs de projet sur 10 se servant d’un logiciel en gestion de projet utiliseraient Microsoft Project. Et IDC (enquête 2012), déclare que 47,9% des serveurs sont sous Windows. Aux vues des parts de marché du géant de Redmond, il y a de grande chance de se retrouver dans des environnements à fortes composantes Microsoft.

C’est à dire Sharepoint (collaboratif, Intranet, Extranet, GED), Exchange (serveur de messagerie, agenda, contact, partage), Project (gestion de projet), suite bureautique (Word, Excel, Powerpoint, …), etc. C’est ici que Sharepoint entre en jeu. Exchange est le serveur de messagerie. Gestion du changement : les pièges à éviter. Le monde économique moderne est caractérisé par un changement quasi permanent. Pour y répondre, de nouvelles méthodologies de gestion de projets ont vu le jour, parmi lesquelles figure notamment Agile, qui vise à accélérer les cycles de développement en replaçant le client au centre du projet. Mais la mise en œuvre d’Agile implique également une profonde évolution des pratiques de l’entreprise et donc un accompagnement au changement… Bref, comment réussir cet accompagnement, ou tout au moins ne pas le rater ?

On connaît le célèbre aphorisme attribué à Bouddha : « Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement », ce à quoi Francis Blanche, célèbre chef de projets humoristiques, a répondu : « Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement », preuve que l’humoriste – en son temps, plus jeune bachelier de France (à 14 ans !) – jetait un regard lucide sur la vie de l’entreprise qu’il aura finalement peu connu. Lire l’article.

8 choses que les chefs de projet devraient faire chaque semaine ! 8 Things Project Managers Should Do Every Week! Par Susanne Madsen Dans un article précédent nous avons discuté des 7 choses que les chefs de projet devraient faire chaque jour. Dans ce billet, nous regardons les activités que les chefs de projet devraient faire toutes les semaines.

MPM Partenaire de DantotsuPM Rencontrez votre client Image courtesy of photostock / FreeDigitalPhotos.net Le client est l’élément le plus important de n’importe quel projet, gardez donc les vôtres proches de vous et parlez leur chaque semaine de leurs besoins, soucis et problèmes. Évaluez la progression du projet Passez du temps avec votre équipe chaque semaine à vérifier les progrès réalisés et mettre à jour le plan de projet. Revoyez risques et problèmes "Image courtesy of pakorn / FreeDigitalPhotos.net" Exécutez une revue et une mise à jour des risques du projet et des problèmes à une heure précise chaque semaine. Mettez à jour la métrique. La méthode Scrum : remotiver et responsabiliser les salariés. Guide de démarrage Scrum.

Par Florent Lothon, mis à jour en juin 2013. La méthode Scrum (« Scrum » signifie « Mêlée » en anglais), ou plus exactement le cadre méthodologique Scrum est de loin la méthode Agile la plus utilisée dans le monde. Expérimentée en 1993, elle bénéficie aujourd’hui de nombreux retours d’expérience. Les conférences, communautés, formations, blogs, outils et ouvrages à son sujet ne manquent pas. L’objectif de cet article est de vous aider à vous lancer dans la mise en oeuvre de Scrum. Au sujet de Scrum Parler d’une « méthode » concernant Scrum n’est pas ce qu’il y a de plus approprié. Au sein de ce cadre méthodologique de gestion de projet, les acteurs ajustent empiriquement, au fil des itérations, leur propre méthode en fonction de leur contexte. NB : Sachez que eXtreme Programming couvre également efficacement les aspects de gestion de projet, faisant d’elle l’une des méthodes Agile les plus complète qui existe.

Utilisation de Scrum Pré requis recommandés Les Rôles en bref Démarrage Annexes. Scrum et l’agence tous risques. 16 juin 2010 Et si l’agence tous risques utilisait Scrum ? Vous ne vous êtes jamais posé la question ? Ah vraiment ? Jamais ? C’est en tout cas la question que je me suis récemment posée pour trouver une métaphore plutôt parlante de l’utilité de scrum pour gérer un projet sous contraintes. Le film, qui sort aujourd’hui d’ailleurs, m’a certainement inconsciemment guidé vers ce choix farfelu que j’expose régulièrement lors de formations ou de conférences.

Pour exposer ce magnifique exemple, commençons par le commencement avec un peu d’histoire. L’agence tous risques, c’est avant tout une bande de justiciers qui, à travers une série télévisée des années 80 de 97 épisodes, nous démontre que sauver son prochain est souvent synonyme de problèmes. Je résume vulgairement, mais je suppose que certaines bribes d’épisodes similaires vous reviennent maintenant en tête. L'agence tous risques Oui, le rapport avec Scrum, j’allais y venir. L’équipe Commençons par Looping . Le Scrum master Le product owner. Bien débriefer pour mieux performer. Les débriefings ? Une perte de temps ! C'est ce que pensent certains managers pleinement tournés vers l'accomplissement de leurs objectifs et qui ne souhaitent pas revenir, avec l'ensemble des acteurs concernés, sur leurs actions commerciales passées. À plus forte raison lorsque celles-ci se sont bien déroulées. Pourtant, au même titre que les réunions commerciales, les débriefings collectifs visent à aider les forces de vente à atteindre leurs objectifs et à renforcer leurs performances.

Par ailleurs, les managers pensent généralement qu'un débriefing intervient à la fin d'une action. Alors qu'il n'est pas nécessaire (ni même conseillé) d'attendre ce moment pour débriefer, afin de garder la force de vente toujours en mouvement, active, dynamique, et surtout apte à s'adapter plus rapidement en toute situation. 1.

Le débriefing idéal dure entre vingt minutes et une demi-heure. Loin d'être superflus, les débriefings doivent même devenir un rituel au service de la performance. 2. 3. 4. Le changement, ça prend du temps. Démoralisante l'adoption des réseaux sociaux d'entreprise ? Tout dépend comment les chiffres sont interprétés. La dernière étude de Jane McConnell, Digital Workplace in the Connected Organization, montre que parmi les entreprises les plus avancées, 21% indiquent que la moitié de leurs collaborateurs se servent des réseaux sociaux internes chaque semaine et 24% chaque mois. Si on prend en compte l'ensemble des 314 organisations européennes, nord-américaines et asiatiques interrogées dans le cadre de l'étude, les pourcentages chutent. Elles ne sont plus que 10% à revendiquer une fréquence d'utilisation au minimum mensuelle.

Il faut, en outre, tenir compte que les participants à l'étude sont sans doute plus sensibles que la moyenne à l'importance de disposer d'un environnement numérique de travail moderne. Ils sont mieux équipés et leurs pratiques collaboratives et sociales plus développées. De plus en plus d'entreprises sont équipées d'un RSE. ADEIOS :: Le blog / Articles. Conduire et accompagner les changements Publié le 11 octobre 2012 à 10:22:22 Le changement fait partie des incontournables managériaux pour une entreprise qui désire évoluer, être compétitive et s’ouvrir à l’externe.

Il est aujourd’hui monnaie courante et semble s’être banalisé alors qu’il n’est pas si naturel et évident pour un être humain : qui d’entre nous envisage en grandissant de changer, qui aspire sincèrement à une remise en question permanente ? Un changement ne se décrète pas et ne s’improvise pas, il répond à des principes intangibles qu’il faut connaître et partager. Notre expérience est tout autant intime que professionnelle et nous désirons vous la transmettre. « Les tables de la loi » Un changement diffère d’un projet au sens où la situation vécue par une personne sera très différente et de façon durable de ce qu’elle a connu jusqu’à ce jour.

Un impératif : visualiser les ressentis : le diagramme des ressentis Les bonnes pratiques de régulation Ce qu’il faut obtenir : La gestion de projet collaboratif simple et efficace. Êtes-vous toujours à la recherche d’un outil collaboratif simple et gratuit pour gérer vos projets ? Si c’est bien le cas, n’hésitez pas à jeter un œil sur Trello, un service en ligne organisant les tâches en listes.

Pas besoin d’une longue et fastidieuse prise en main avec Trello : tout est simple et intuitif. Votre gestion se fera à partir d’un tableau de bord composé des listes de tâches, chaque liste correspondant bien entendu à un projet en particulier. Dans la liste même, vous trouverez 3 colonnes correspondant à l’état d’avancement des tâches. Trello est un outil simple et gratuit, idéal pour les petits projets collaboratifs et les petites équipes qui désirent un outil professionnel qui ne ressemble pas à une usine à gaz !

Devenez performant, passez en mode agile. Lire-le-serpent-de-mer-de-la-gestion-de-projet-20-679. Blog - Planzone | Apprendre l’art de la planification de projet. Documents types en gestion de projet (DSI CNRS) Méthodologie SCRUM et gestion de projet | NQINQI. Comment rédiger un plan d'action ? Conseils et modèle. L’importance de la communication dans la gestion des projets Zyncro Blog France: le blog de l'Entreprise 2.0. Idea » Blog Archive » Startup et Management de projets : les règles - 1/6. "Etre un bon chef de projet et pas qu'un héros" Les 10 rapports de projets qu’un bon chef de projet se doit d’avoir.

Etude du besoin. Comment construire un tableau de bord projet sous Excel? 8 choses que les chefs de projet devraient faire chaque semaine ! Exemple simple d'un cahier des charges pour un projet. Le top 10 des pièges en planification (infographie) Le tableau de bord, l’indispensable outil de tout entrepreneur. Prince2. Diagramme de GANTT, suivez le guide de la planification projet ! Méthode RACI : le plus court chemin pour bien gérer vos projets. Planifier un projet : le planning de Gantt et la "to do list" Vidéo 5/8 : Planifier un projet, 2ème partie. Le SMART ne suffit pas, pensez au B.A.-BA. Découvre Trello, outil de gestion de projet clair et complet. L’abécédaire de la gestion de projet web... par quel bout prendre un projet de site internet ?

4 règles pour sortir de la spirale de l’urgence. Pourquoi un projet ne peut pas être à la fois rapide, pas cher et de bonne qualité ?