background preloader

Mers et océans

Facebook Twitter

Lettre PIGB 19 - montée du niveau des mers - CNRS - Dossier Sagascience - Le Climat. Mais cette vitesse d’élévation est loin d’être uniforme : dans certaines régions, la mer a monté plus vite que la moyenne (jusqu’à 20 mm/an), dans d’autres, elle a même baissé (figure 2) atteignant parfois une baisse de plus de 10 mm/an. Nous savons depuis peu (voir ci-dessous) que ces variations régionales des vitesses de variations du niveau de la mer sont causées par la distribution non uniforme du contenu thermique de l’océan, avec les régions plus chaudes coïncidant avec les régions de hausse du niveau de la mer et les régions plus froides coïncidant avec les régions de baisse de niveau. Grâce aux observations spatiales, on mesure en effet les variations du niveau de la mer sur tout le domaine océanique et non plus seulement le long des côtes comme le font les marégraphes. L’océan se réchauffe et les glaces fondent… Quels sont les phénomènes responsables des variations actuelles du niveau moyen global de la mer ?

On peut les ranger en deux catégories : Pêches et aquaculture - Accueil. Océan Arctique : des frontières maritimes à l'épreuve d'une nouvelle donne climatique. Cinq pays sont riverains de l'océan Arctique : les États-Unis (via l'Alaska), le Canada (dont le territoire inuit du Nunavut), le Danemark (via le Groenland [1]), la Norvège, dont l'archipel du Svalbard (ou Spitzberg) et la Russie. Compte tenu des conditions climatiques et océanologiques générales, l'espace arctique n'a longtemps intéressé qu'à travers les expéditions à caractère sportif et/ou scientifique dont il était le théâtre, ou par ses enjeux géostratégiques, principalement dans le contexte de la guerre froide.

Mais, les effets des changements climatiques sur ces espaces extrêmement sensibles d'une part, les ressources naturelles, potentielles ou prouvées, qu'ils pourraient receler d'autre part, ont changé la donne au début du XXIe siècle. Évolutions récentes des températures et de la banquise de l'océan Arctique Courants dominants, routes maritimes et ressources en hydrocarbures Aux postes-avancés des nouvelles frontières de l'Arctique : le port de Churchill, Canada Notes. Le potentiel d'énergie renouvelable de l'océan mondial entre contraintes d'exploitation et enjeux de territorialisation. Qui n’a pas, un jour de tempête, été frappé par la furie des éléments ?

Qui en même temps, ne s’est pas interrogé sur les difficultés de maîtriser une telle débauche d’énergie, en mettant en comparaison cette brutalité de la nature avec d’autres formes d’énergie, plus secrètes, plus constantes ou plus faciles à domestiquer ? Il est vrai que l’énergie contenue dans ces mouvements de l’air et de l’eau arrive la plupart du temps à s’exprimer de manière moins violente que pendant de telles phases paroxystiques, grâce à des flux d’intensité variable, qu’ils soient liés aux courants ou aux ondes animant les masses d’eau, ou qu’ils soient engendrés par des mouvements atmosphériques, dépendant eux-mêmes des échanges entre les eaux de surface et l’air sus-jacent. 1.

A la recherche des environnements favorables aux EMR Les différentes énergies marines renouvelables et leur stade technologique 2. Droits, juridiction et obligations de l'État côtier dans la zone économique exclusive 1. 2. 3. Festival International de Géographie 2009 Mers et Océans : les géographes prennent le large. Grand marché transatlantique, le dossier (Le Monde diplomatique, 27 mai 2014) Agenda • Rencontres et débats organisés par Les Amis du Monde diplomatique. • Réunions et conférences par le collectif Stop-Tafta. À la radio En vidéo Sur la Toile Stop TTIP & CETAInitiative européenne citoyenne auto-organisée contre le TTIP (autre nom du GMT) et le Ceta, l’accord de libre-échange négocié avec le Canada.

Fédère plus de 240 organisations dans toute l’Europe. Attac FranceDossier complet avec analyses, actualités et brochures. Collectif Stop-TaftaLe site du collectif regroupant plusieurs dizaines d’organisations qui militent contre Tafta (autre nom du GMT) en France. Collectivités territoriales contre GMTA l’initiative de Raoul Marc Jennar, campagne « 10 000 collectivités territoriales disent non au gouvernement ». La Quadrature du netL’association spécialisée dans la défense des droits des citoyens sur internet diffuse une chronologie, des documents de référence, un rappel des procédures en cours et de nombreuses ressources. Bibliographie « Le Grand Marché Transatlantique. Quand la mer produit de l’énergie de manière infinie. Quand la mer produit de l’énergie de manière infinie Produire de l’énergie indéfiniment avec les mouvements naturels des océans ? C’est une idée loin d’être nouvelle mais de plus en plus appliquée sur le terrain comme le démontre ce projet Brésilien.

Se libérer des dépenses coûteuses et des dégâts environnementaux engendrés par les énergies fossiles et nucléaires pour produire une énergie sans cesse renouvelée et respectueuse de l’environnement, c’est possible. Dans la grande famille des énergies renouvelables, l’énergie houlomotrice est peu connue. . « L’Agence Nationale brésilienne de l’Energie Electrique » a développé un prototype de production d’électricité à partir de l’énergie des vagues. L’énergie produite par les vagues qui se brisent sur ​​la côte brésilienne a le potentiel pour produire 87GW d’électricité. Chaque module est constitué d’une bouée de 10 m de diamètre, d’un bras mécanique de 22 m de long et d’une pompe raccordée à un circuit fermé d’eau douce. AMÉRIQUE LATINE • Pourquoi le canal du Nicaragua inquiète les scientifiques. Le président Ortega n’a pas tenu parole : le projet visant à relier l’Atlantique et le Pacifique verra le jour d’ici cinq ans. Un vieux rêve qui risque de tourner au cauchemar.

Car cette voie artificielle traverse l'une des plus grandes réserves d'eau douce de la région. 22 Décembre 2014 | Partager : En se réinstallant dans le fauteuil présidentiel en 2007, l’ex-commandant Daniel Ortega avait présenté la politique forestière que le gouvernement sandiniste comptait appliquer. “Même pour tout l’or du monde, nous ne mettrons pas le lac Cocibolca [autre nom donné au lac Nicaragua] en péril en construisant un canal interocéanique”, avait-il affirmé de sa voix posée. “Le Grand Lac est la plus grande réserve d’eau d’Amérique centrale et nous n’allons pas la mettre en danger avec un projet pharaoniq [...] Déjà abonné ? Le Dessous des Cartes ARCTIQUE, LA FIN DU SANCTUAIRE. Lecture : "Géopolitique des océans" par Cyrille P. Coutansais (blog de l'énergie et du changement climatique)Energie, changement climatique et économie. Je fais partie cette année des auditeurs de la session nationale « Protection des Entreprises et Intelligence Economique » de l’INHESJ (Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice).

Dans ce cadre j’ai rédigé une fiche de lecture sur cet ouvrage, que je publie ici. L’exercice étant contraint en volume, l’expression est parfois un peu lapidaire, mais l’essentiel est là. Les illustrations ont été ajoutées par mes soins. L’ouvrage s’articule en trois parties. La première présente les éléments qui font des océans une dimension essentielle de la géopolitique. Partie 1 : un cadre géopolitique bouleversé L’exploitation des ressources naturelles, la globalisation de l’économie et la territorialisation des mers ont bouleversé la géopolitique marine. Autre fonction majeure des océans, le transport maritime (90% du transit commercial international) a vu son volume exploser avec le commerce des hydrocarbures et plus récemment la globalisation de l’économie. Bataille territoriale en mer de Chine. #4 – Repenser la ville portuaire – Édito.

Posted by urbanites on Jeudi, novembre 13, 2014 · Leave a Comment Charlotte Ruggeri Rotterdam, Marseille, Baltimore, Buenos Aires, Saint Nazaire : de grands ports que la revue Urbanités vous propose de redécouvrir avec son #4, Repenser la ville portuaire. Sont aussi à l’honneur des espaces portuaires moins connus (Campana et Zarate en Argentine), moins traités (Maputo) voire oubliés (Paris). Il s’agissait d’abord de rappeler une évidence : les ports ont avant tout fait naître des villes. Comment, dès lors, comprendre les interactions qui naissent entre port et ville, les tensions que les conflits d’usage peuvent provoquer, mais aussi le syncrétisme culturel qui s’y épanouit autour de la culture maritime et portuaire.

Le gigantisme portuaire face à la ville Les ports sont devenus des points d’ancrage majeurs de la mondialisation et les mutations urbaines que cela engendre interrogent le rapport entre port et ville. Effacement du port, renouveau urbain Un lieu de syncrétisme culturel. 26 03 2011 Arte Le dessous des cartes Pêche, la fin de l'abondance. 12 02 2011 Arte Le dessous des cartes Des îles de déchets. Le dessous des cartes. Des drapeaux sous les oceans. Le Dessous Des Cartes Des Frontieres Dans L'ocean Arte 03 05 2008. C'est pas sorcier -ENERGIES DE LA MER : des océans au courant ! Hausse importante des quotas de thon rouge de l’Atlantique. Au lieu de 13 500 tonnes, les pêcheurs pourront prendre un peu plus de 16 000 tonnes lors de la prochaine saison de pêche en Méditerranée, en mai-juin prochain. 19 296 tonnes en 2016 Les quotas augmenteront de 20% par an pour atteindre 19 296 tonnes en 2016.

Les 23 155 tonnes prévues pour 2017 sont soumises au résultat de la prochaine évaluation scientifique du stock prévue en 2016. Cette décision prise au sein de la commission par les représentants des Etats s’appuie sur les constats scientifiques qui montrent une biomasse totale de l’espèce évaluée à 535 000 tonnes. Une décision trop rapide ? Au début des années 2000, cette biomasse était estimée à moins de 150 000 tonnes. Le World Wildlife Found (WWF) qui suit de près l’espèce ne le pense pas. Réchauffement des océans : fin de la pause. Déclaration de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, sur la politique maritime de la France, Le Havre le 16 juillet 2009. - vie-publique.fr.

Personnalité, fonction : SARKOZY Nicolas. FRANCE. Président de la République Circonstances : Déplacement sur le thème de la politique maritime de la France, Le Havre le 16 juillet 2009 Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs les Parlementaires,Mesdames, Messieurs, Je suis venu aujourd'hui au Havre réparer un oubli historique. L'oubli trop long qu'a fait la France de sa vocation maritime. C'est vrai, la France a beaucoup d'intérêts sur la terre et beaucoup de liens au continent pour se tourner spontanément vers la mer. Dans sa vocation maritime, la France a certainement souffert d'avoir une grande capitale terrestre, continentale, abritée du vent du large, et à l'écart des courants d'échange maritimes.

La France doit tout d'abord s'ouvrir à nouveau sur les mers qui la bordent. Dès 2007, un mois après mon entrée en fonctions, j'ai souhaité que notre pays commence par mettre fin au déclin programmé du premier outil de son ouverture maritime : ses ports. TUNISIE • L'étrange lac de "Gafsa Beach" Un lac s’est récemment formé à proximité de la ville de Gafsa, dans le sud tunisien. Il fait maintenant le bonheur des riverains qui n'hésitent pas à s'y baigner, alors que les recherches sur l'origine de sa formation et sur la qualité de l'eau sont encore en cours.

Un lac vient d'apparaître comme par magie dans la région de Gafsa [ville du sud de la Tunisie, située au milieu d'un alignement montagneux connu pour ses mines de phosphate]. Découvert par des habitants, sur la route d'Om Larayes, à quelque 25 km de Gafsa, on l'appelle déjà "Gafsa Beach". Parfait pour l'été, mais aucune sécurité pour les nageurs n'a été mise en place par les autorités. Il s'agit d'un canyon désert qui a été submergé, il y a une dizaine de jours, par des eaux souterraines, jusqu'à constituer un lac assez profond pour que des habitants puissent s'y baigner.

Le journaliste et reporter Lakhdhar Souid, originaire de la région et présent sur place, est surpris par ce phénomène énigmatique. BIODIVERSITÉ • Tokyo fait un pas vers la protection du thon. Le plus grand pays consommateur de thon annonce enfin des mesures pour lutter contre la surpêche. Courrier international 30 août 2014 | Partager : "Sauvons le thon". Tel est le message du ministère japonais de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche, qui a annoncé le 26 août qu'il allait réduire de moitié la pêche du jeune thon rouge (les spécimens pesant moins de 30 kg) par rapport à la moyenne des prises entre 2002 et 2004. Un objectif à atteindre dès 2015. Le but est de reconstituer les réserves de ce poisson dont les Nippons raffolent tant. Alarmée par la dégradation des stocks et la menace d'une éventuelle disparition de l'espèce, la Commission des pêches pour le Pacifique occidental et central (WCPFC), table ronde regroupant des pays comme le Japon, la Corée du Sud et les Etats-Unis, a pris des mesures pour que ses pays membres réduisent de plus de 15 % les quotas de pêche du jeune thon par rapport à la moyenne de 2002 à 2004.

PORTFOLIO • Les esprits de la mangrove. Ni hommes ni femmes, les tida wena ont longtemps joui d’un statut respecté dans l’ethnie vénézuélienne des Waraos. L’irruption de la modernité les a toutefois fragilisés, venant bouleverser des traditions vieilles de 8 500 ans. Courrier international (Paris) 19 Septembre 2014 | Partager : Entre autres projets, le photographe espagnol Alvaro Laiz a développé un intérêt particulier pour les identités transgenres dans les populations nomades ou indigènes. Cette quête l’a conduit à rencontrer les Indiens Waraos du Venezuela, un peuple nomade du delta de l’Orénoque, dans le nord-est du pays. Cette communauté très ancienne installe ses villages lacustres, composés de huttes en bois de palme, sur les marécages et se déplace en pirogue.

Le mot warao signifie “maître de la pirogue”. Société matriarcale, l’ethnie warao a toujours compté en son sein un nombre régulier d’individus transgenres, les tida wena. LE PHOTOGRAPHE — Álvaro Laiz. Un appel pour sauver la haute mer, un « Etat en déliquescence » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martine Valo L’océan va mal. Il faut le dire, le marteler à coups de prises de position solennelles, de cris d’alarme, de démonstrations d’experts. Le travail que la Commission océan mondial rend public mardi 24 juin tient de tout cela à la fois. Au sein de cette instance lancée en février 2013 un aréopage de dix-huit politiques de haut rang (parmi lesquels l'ancien directeur de l'Organisation mondiale du commerce Pascal Lamy ou encore l'ex-premier ministre canadien Paul Martin) sonne l’alerte.

Dans son rapport intitulé « Du déclin à la restauration : un plan de sauvetage pour l’océan mondial », la Commission océan mondial reprend des données déjà connues pour la plupart. A juste titre, les cosignataires déclinent le concept d’un « océan mondial », autrement dit d’une entité globale qui ne connaît pas les frontières. Il y a donc urgence à lancer des négociations internationales pour se doter de règles communes sous l’égide de l’ONU. Huit propositions phares pour sauver les océans. Une étude élaborée par la Commission Océan mondial propose un « package » de mesures donnant la priorité au contrôle international de la haute mer afin d'assurer le sauvetage du plus vaste écosystème vital de la planète. La totalité de l'océan mondial couvre près des trois-quarts de la surface de notre planète et atteint plusieurs milliers de mètres de profondeur.

D'un volume de 1,3 milliard de kilomètres cubes d'eau, il constitue l'écosystème le plus vaste au monde et régule le maintien de la vie sur Terre. Il fournit un large éventail de ressources vitales pour les sociétés humaines. La haute mer constitue l'ensemble des zones de l'océan qui se trouvent en-dehors de toute juridiction nationale. Elle représente 64% de la surface totale de l'océan, soit 45% de la surface totale de la Terre. "La santé de la haute mer affecte la totalité de l'océan mondial ", alerte un rapport intitulé "Du déclin à la restauration - Un plan de sauvetage pour l'océan mondial".

RAPPEL • Quarante ans après, le “Torrey Canyon” pollue toujours.