background preloader

Apologie d’acte de terrorisme ?

Facebook Twitter

» [La boucle du ridicule est bouclée] Apologie du terrorisme : un lycéen nantais poursuivi pour un dessin ! Nantes – 17 Janvier Un adolescent nantais de 16 ans a été placé en garde à vue pour avoir diffusé sur Facebook un dessin faisant l’apologie du terrorisme.

» [La boucle du ridicule est bouclée] Apologie du terrorisme : un lycéen nantais poursuivi pour un dessin !

[hmm, vraiment... ?] Communiquer sur Facebook est une manière de s’exprimer publiquement. Ylies 6 ans, traité comme un terroriste. Dans cette affaire pour le moins emblématique, Ylies 6 ans, de confession musulmane, est malmené de manière odieuse par son école.

Ylies 6 ans, traité comme un terroriste

Les autorités s’en prennent à sa mère, et tentent de les faire taire tous les deux. Pour mieux comprendre les rouages infernaux de l’islamophobie ambiante dans lesquels ont été pris ce garçonnet et sa mère, revenons sur le contexte et le déroulé chronologique des faits. Contexte: La maman est convertie à l’islam, mariée à une personne d’origine maghrébine. Son nom de famille ainsi que le prénom de son fils sont donc identifiables comme étant “musulmans”. Dans cette petite ville de l’Eure, où les personnes de confession musulmane sont peu nombreuses, elle a bien senti le regard et l’attitude des gens changer dès lors qu’elle a décidé de porter le foulard. Chronologie des faits: 15 janvier, 9h20 du matin. Dès lors, le comportement du corps enseignant et du directeur change, pour devenir extrêmement hostile et agressif à son égard. » Un parent porte plainte après audition de son fils de 9 ans pour apologie du terrorisme.

Après Nice, Villers-Cotterêts.

» Un parent porte plainte après audition de son fils de 9 ans pour apologie du terrorisme

Un enfant de neuf ans a été entendu dans l’Aisne par la gendarmerie le 15 janvier car un témoin affirmait qu’il avait crié «Allah akbar» pendant une minute de silence en hommage à Charlie Hebdo. Sanction disciplinaire pour le prof accusé d’apologie d’actes de terrorisme. Rythm&News n°4. Apologie et brouhaha. Accusé d’apologie du terrorisme, Ahmed, 8 ans, donne sa version. Châteaurenard. Vendredi après-midi s'est tenue, dans la salle d'honneur de l'hôtel de ville, une cérémonie au caractère très solennel : un rappel à l'ordre, organisé dans le cadre de la Cellule de citoyenneté et de tranquillité publique.

Châteaurenard

Deux collégiens, accompagnés de leurs parents, y étaient convoqués par le député-maire Bernard Reynès, qui les a reçus, entouré de l'adjoint chargé des affaires scolaires (Claude Labarde), de l'adjoint à la sécurité (Michel Lombardo), des chefs d'établissement des deux collèges de la ville, du chef de la police municipale (Max Chaumeil) et de la directrice du CCAS (Élisabeth Rousset). Motif ? Ces deux jeunes, âgés de 12 et 13 ans et demi, n'ont pas respecté l'affiche "Je suis Charlie", apposée dans leurs deux collèges, après les tragiques événements de ce début de mois, et ils n'ont pas marqué la minute de silence, tenant même des propos jugés inquiétants. Entendu pour apologie du terrorisme à 9 ans : son père porte plainte - L'Obs. Un homme a porté plainte pour diffamation après l'audition le 15 janvier de son fils de neuf ans par la gendarmerie de Villers-Cotterêts (Aisne) parce qu'il aurait crié "Allah akbar" pendant une minute de silence en hommage à "Charlie Hebdo", a-t-on appris vendredi 30 janvier auprès du procureur de Soissons.

Entendu pour apologie du terrorisme à 9 ans : son père porte plainte - L'Obs

Les soupçons pesant sur l'enfant "sont sur le plan de la matérialité des faits totalement infondés", affirme à l'AFP le procureur de Soissons, Jean-Baptiste Bladier. » [Délation] Quand l’école trouve “insupportable” que les élèves posent des questions, et en dénonce 40 à la police pour leurs propos… Honnêtement, je me dis toujours qu’à ce stade, plus rien ne m’&tonnera, mais ça m’étonne toujours…“La gauche est une salle d’attente pour le fascisme” [Léo Ferré, 1971] Najat Vallaud-Belkacem : “L’école est en… par LCP Le 7 janvier dernier, sitôt la stupeur et l’horreur passées, les enseignants de toute la France ont très vite compris que l’école serait en première ligne pour réagir face à ces attentats, pour expliquer aux élèves l’inexplicable, et pour gérer leurs émotions et leurs réactions.

» [Délation] Quand l’école trouve “insupportable” que les élèves posent des questions, et en dénonce 40 à la police pour leurs propos…

Et dans la foulée je leur ai en effet adressé une lettre leur demandant non seulement de faire respecter la minute de silence le lendemain, mais aussi de créer des espaces d’échanges et de dialogue. Ils l’ont fait, je les en remercie. Ca ne s’est pas toujours bien passé. Vous me demandez combien nous sont remontés ? Donc surement un bon milliers vu que la plupart des profs n’ont pas surement pas voulu les remonter – et encore, quand ils ont vraiment fait la minute de silence… Prof suspendu : enquête pour apologie du terrorisme - 27/01/2015. Apologie d’acte de terrorisme : « J’ai levé la main et j’ai dit “Ils ont eu raison” »

Patricia, éducatrice, travaille sur le dossier d’un collégien accusé d’avoir fait l’apologie du terrorisme pendant un débat sur l’attentat contre Charlie Hebdo.

Apologie d’acte de terrorisme : « J’ai levé la main et j’ai dit “Ils ont eu raison” »

Elle dénonce une « folie collective ». Né au sud de la Loire voilà quatorze ans un début d’avril, il est là comme une mauvaise blague de la République. Nice : un enfant de 8 ans entendu pour «apologie d’acte de terrorisme»