Global cities

Facebook Twitter

La Terre n'est pas si plate - PETROLE. Global city. The most complex of these entities is the "global city", whereby the linkages binding a city have a direct and tangible effect on global affairs through socio-economic means.[1] The use of "global city", as opposed to "megacity", was popularized by sociologist Saskia Sassen in her 1991 work, The Global City: New York, London, Tokyo[2] though the term "world city" to describe cities that control a disproportionate amount of global business dates to at least the May 1886 description of Liverpool by The Illustrated London News.[3] Patrick Geddes also used the term "world city" later in 1915.[4] Cities can also fall from such categorization, as in the case of cities that have become less cosmopolitan and less internationally renowned in the current era.

What's this awkaward concept of Alphawrold cities++ ? Fred, can you let it like this? – Patrice

Criteria Characteristics Although what constitutes a world city is still subject subject to debate, standard characteristics of world cities are:[6] Studies GaWC study.

Global city

Global cities, Dual cities ?

Système-monde. Les nouvelles capitales du monde. Alors que le monde devient résolument multipolaire, les nouvelles géographies du capitalisme tissent des réseaux qui s’étendent sur toute la planète.

Les nouvelles capitales du monde

Aux commandes de l’économie mondiale, lieux de pouvoir politique, pôles diversifiés de la culture planétaire, de grandes métropoles globales fleurissent aujourd’hui sur tous les continents. Elles ne se réduisent plus à une poignée de villes de l’hémisphère Nord. Les villes à la conquête du monde. Partenaires dans l’échange, rivales sur les mers, les villes européennes n’ont eu de cesse d’intégrer des fractions croissantes du globe dans leurs réseaux commerciaux.

Les villes à la conquête du monde

Actrices décisives des mondialisations d’hier, elles reprennent leurs droits aujourd’hui. Depuis que les villes existent, elles sont les nœuds essentiels de la puissance. Capitales impériales, cités-Etats, carrefours marchands ou centres de savoir et de création artistique, souvent plusieurs choses à la fois, les villes concentrent les pouvoirs et les richesses, tracent les routes de l’échange, scandent les rythmes de la production et de l’échange, lancent les offensives et signent les traités. On avait fini par l’oublier, tant la géopolitique et l’économie internationale nous avaient habitués à nous représenter les affaires planétaires comme les relations entre ces blocs bariolés que sont, dans nos vieux atlas, les Etats-nations. A L’origine des réseaux de villes L’expérience européenne n’est cependant pas un cas isolé. L'archipel des villes globales. Les nouvelles logiques spatiales du capitalisme ont changé le visage des grandes métropoles : la ville globale est intégrée dans de multiples réseaux, où la complémentarité joue davantage que la concurrence.

L'archipel des villes globales

On a parfois tendance à imaginer l’économie mondiale comme une vaste étendue lisse, où l’on pourrait colorier nettement les zones de prospérité et de pauvreté. Des villes citadelles aux villes réseau. Pendant longtemps, les grandes capitales furent des centres de pouvoir rivaux.

Des villes citadelles aux villes réseau

Aujourd’hui, la géopolitique de la mondialisation dessine une planète multipolaire où ces capitales politiques sont plutôt amenées à agir en interaction. Les centres politiques actuels sont d’abord les héritiers de la conception du pouvoir de l’État-nation née au XIXe siècle. Capitales d’un monde en pleine révolution industrielle, Paris, Londres, Berlin étendent et renforcent leur pouvoir sur leurs territoires nationaux tout comme dans leurs colonies lointaines.

Ce développement spectaculaire de leur capacité à agir et à se projeter atteint un premier paroxysme au début du XXe siècle et concourt à l’affrontement fratricide de 1914-1918. Dans un ordre du monde fondé sur la Realpolitik, chaque capitale étend son pouvoir de commandement en fonction de son influence géopolitique. Washington, centre de la politique planétaire ? La multipolarisation du monde A quand l’avènement de la cité mondiale ? Points de repères : Émergence d'un monde multipolaire. Les mégalopoles donnent le la de la politique et de l’économie mondiales.

Points de repères : Émergence d'un monde multipolaire

Forgé en 1961 par le géographe Jean Gottman, le terme de mégalopole désignait initialement les métropoles de la côte est des Etats-Unis, aux banlieues si étendues qu’elles finissent par se rejoindre. Sont aujourd’hui appelés ainsi les réseaux de villes voisines où se concentrent et opèrent en synergie pouvoirs politique, économiqueet financier. • La mégalopole américaine en impose, englobant sur le couloir Baltimore-Boston (800 kilomètres) la Maison Blanche, la Banque mondiale ou le FMI (à Washington), l’Onu et Wall Street (à New York), un centre universitaire de premier plan (à Boston). • L’arc européen est un réseau serré de métropoles qui, sur 1 500 kilomètres, rassemble Bruxelles, siège de l’exécutif de l’Union européenne, des capitales politiques de premier plan (Londres, Paris, Berlin), ainsi que des centres financiers (Londres, Paris, Luxembourg, Francfort, Genève) et industriels (Paris, Milan).

Points de repères : Les villes globales. On trouve des villes globales sur tous les continents, sous toutes les latitudes, de New York à Buenos Aires, de Londres à Mumbay, de Tokyo à Sydney.

Points de repères : Les villes globales

Tant en termes de création de richesse que de pilotage de l’économie mondiale, quelques pôles urbains tiennent cependant le haut du pavé. La mégalopole américaine, le réseau de villes européen et le nuage urbain Tokyo-Osaka se voient confirmés dans leurs fonctions. Une poignée de villes émergentes asiatiques s’est néanmoins imposée, emmenée par Singapour, Séoul et Hong Kong. Il existe plusieurs manières de mesurer l’importance économique d’une ville. World-City Network: A New Metageography? Measuring hierarchies and systems.

Benchmarks & rankings - facts and figures. City mercantilism and consequences. From world cities to gateway cities: Extending the boundaries of. La régionalité dans le réseau des villes mondiales. Gateways in Globalization: European Global City Roles and Functi. Doi:10.1111/j.1468-2427.2010.01005.x Please refer to the published version when quoting the paper.

Gateways in Globalization: European Global City Roles and Functi

(Z) K. Pain* Introduction: Terminologies - old metaphors, new meanings The gateway and corridor concepts were originally developed to describe an apparent systematic ordering of urban places in the nineteenth-century pre-globalization era but there has been a surprising recent resurgence in their use to describe contemporary post-industrial forms of spatial organization. Massey (1999) has argued that contemporary cities should be understood as conduits of globalization and Short et al. (2000) deliberately use the term ‘gateway’, instead of ‘global city’, to highlight the ways in which cities can be affected by globalization. Regions, Globalization, Development. Buy & download fulltext article: Abstract:

Regions, Globalization, Development

Globalisation as Reterritorialisation: The Re-scaling of Urban G. Global cities, glocal states: global city formation. 1998.Brenner.RIPE.pdf (Objet application/pdf) 1999.Brenner.Urb.St.pdf (Objet application/pdf)


  1. Frederic Mar 1 2009
    Mieux que la première qui était déjà bien. Les distances relatives, la personnalisation des bulles, la possibilité de voir la forêt depuis chaque arbre et pas seulement la racine, évidemment la possibilité d'inviter... Résultat, tu as vu que je commençais à m'amuser un peu sur les différents arbres....
  2. Patrice Mar 1 2009
    Que penses-tu de la nouvelle version? Parmi les nouveauté, des invits pour faire directement venir tes amis - appuye sur "pearl a friend"... et choisi bien!