background preloader

Cancer, intérêts contre santé

Facebook Twitter

Merck admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer. La division vaccin de Merck, admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer par le biais de vaccins.

Merck admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer

L’interview choquante censurée menée par un médecin historien Edward Shorter pour la télévision publique de Boston WGBH et Blackwell Science a été coupée du livre “The Health Century” en raison de sa teneur – l’admission que Merck a traditionnellement injecté le virus (SV40 et d’autres) dans la population partout dans le monde. Ce passage contenu dans le documentaire " In Lies We Trust: The CIA, Hollywood & Bioterrorism", produit et librement crée par les associations de protection des consommateurs et l’experts de santé publique, le Dr Leonard Horowitz, caractérise l’entrevue avec le plus plus grand experts en vaccins du monde, le Dr Maurice Hilleman, qui explique pourquoi Merck a propagé le sida, la leucémie et d’autres fléaux horribles à travers le monde: Quels sont les dangers?

Avec ces vaccins sont inoculés dans notre organisme: Posté par jean Meunier Like this: J'aime chargement… Le Cannabis soigne et les gouvernements le savent. Le cannabis est considéré par les gouvernements comme faisant partie de la liste des narcotiques.

Le Cannabis soigne et les gouvernements le savent

Des millions de gens sont en prison à travers le monde pour trafic, revente, etc., mais la plante serait parfaite à l’utilisation si les chercheurs en extrayaient les composantes médicinales qui s’y trouvent. Le gouvernement américain est parfaitement au courant que le cannabis soigne et de ces vertus thérapeutiques. Comment ne le sauraient-ils pas ? La plante a été utilisée comme médicament pendant les 10 000 dernières années. Même aux États-Unis, le cannabis a été utilisé en médecine pendant les 100 dernières années.

Pour faire un rapide résumé, le gouvernement américain a en fait d’excellentes raisons d’avoir rendu le produit illégal. L’OMS interdit la plante artemisia annua, plus grand remède contre le cancer qu’elle eradique en 16 heures. L’OMS interdit la plante artemisia annua, plus grand remède contre le paludisme et le cancer car elle pourrait également aider contre d’autres maladies graves: elle est trop efficace et pourrait nuire aux profits du cartel pharmaceutique mondial.

L’OMS interdit la plante artemisia annua, plus grand remède contre le cancer qu’elle eradique en 16 heures

Cette organisme me fait suer au plus haut degré sachant ce qu’elle est et qui la dirige. Maintenant vous serez prévenu sur le rôle de l’OMS en ce qui concerne ses préoccupations sur votre santé. ‘Artemisia annua est une plante aromatique qui a été utilisée par la médecine chinoise en tant que puissant remède du paludisme, maladie qui, en dépit des statistiques officielles, reste la plus ravageuse de la planète.

L’artémisine est le principe actif de cette plante. On vient de se rendre compte de sa stupéfiante efficacité contre le cancer du poumon et du sein. La Revue des Sciences de la Vie (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine. Cancer et Sucre – Stratégie pour affamer le cancer. (Source : Greenmedinfo.com, via SOTT, Dr.

Cancer et Sucre – Stratégie pour affamer le cancer

Mark Sircus, 27 février 2013, trad. OC et jsf) Selon des chercheurs de l’Université de Californie, San Francisco, le sucre pose un risque pour la santé – en contribuant à environ 35 millions de décès dans le monde chaque année. De l’aspirine pour traiter le cancer du sein. "Nous croyons qu’il pourrait être possible de traiter le cancer du sein - le plus meurtrier chez les femmes - avec un médicament qui se trouve dans les armoires à pharmacie du monde entier : l’aspirine.

De l’aspirine pour traiter le cancer du sein

" Telle est la première phrase de l’article de Michelle Holmes et Wendy Chen, deux professeurs de la prestigieuse université de médecine d’Harvard publié dans le New York Times cette semaine. Une déclaration qui donne espoir, surtout dans notre pays qui détient un triste record dans le domaine. En 2012, 10.337 diagnostics ont été posés et 2.523 femmes sont décédées de la maladie en Belgique. Pour étayer leur point de vue, les deux chercheuses citent des études scientifiques qui ont mis en évidence un lien entre la consommation d’aspirine et la diminution du risque de décès par cancer du sein. Pendant des années, des recherches plus poussées pour développer des traitements à base d’aspirine n’ont jamais été menées. Ce vaccin contre le cancer... qui ne sera pas commercialisé.

Le journal Nature a récemment raconté une histoire extraordinaire*.

Ce vaccin contre le cancer... qui ne sera pas commercialisé

On y voit à l'oeuvre le meilleur de la démarche scientifique : la capacité d'observation, l'intelligence de l'analyse et l'audace de l'expérimentation. En 1924 William Coley, chirurgien des os et cancérologue, observe le cas d'un patient qui souffre à la fois d'un cancer gravissime, le sarcome, et d'une infection cutanée, la scarlatine. Mais, au sortir de son épisode de scarlatine, le malade guérit de son sarcome, sans traitement spécifique, et il ne rechute plus jamais. Le docteur Coley en déduit que l'infection par le streptocoque, la bactérie de la scarlatine, a déclenché quelque chose qui a permis de détruire les cellules cancéreuses, soit directement, soit par une stimulation de son immunité.

À partir de là, le cancérologue américain s'est mis à "vacciner" des patients atteints d'un sarcome avec des streptocoques vivants, puis avec des streptocoques morts. Stromae Quand C'est (Lyrics) Ce que l'industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez. Ce que l'industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez sur la chimiothérapie et les rayons Waking Times, 21 octobre 2013 Ils nous disent que la chimiothérapie sauve des vies, augmente le taux de survie à long terme et n'endommage pas les cellules saines.

Ce que l'industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez

Toutes ces affirmations de l'industrie du cancer sont fausses. Un poison tue sans discrimination – il l'a toujours fait et le fera toujours. Tout en endommageant les cellules saines, la chimiothérapie y déclenche la sécrétion d'une protéine qui entretient la croissance de la tumeur et sa résistance à un traitement ultérieur. Derrière les vaccins, médicaments, diagnostics et thérapies, soins dentaires, psychiatrie et pratiquement toute la recherche médicale, existe une industrie et une source de profit pour les sociétés. Des chercheurs canadiens ont réussi à soigner le cancer mais personne ne s'y intéresse... Traduit par Les moutons enragés Des chercheurs canadiens ont réussi à trouver un remède simple pour lutter contre le cancer, mais les grandes sociétés pharmaceutiques ne sont pas intéressés.

Des chercheurs canadiens ont réussi à soigner le cancer mais personne ne s'y intéresse...

Microsoft Word - MID_Spal_Item_65-2_Traitement_douleur_chronique_cancereuse.doc - MID_Spal_Item_65-2_Traitement_douleur_chronique_cancereuse. La plante qui combat le cancer et dont personne ne parle. Une étude menée à l’Université de Purdue à Lafayette (États-Unis) a récemment découvert que les feuilles de l’arbre Graviola tuer les cellules cancéreuses chez six lignées cellulaires humaines et sont particulièrement efficaces contre les cancers de la prostate, du pancréas et du poumon.

La plante qui combat le cancer et dont personne ne parle

Le corossol (son nom en anglais), connu en Italie comme le fruit de Graviola est donc un remède miracle (et naturel) pour éradiquer les cellules cancéreuses, 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie. Les tests de laboratoire effectués depuis 1970 ont montré son efficacité, et tuer les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris le côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas, et est jusqu’à 10.000 fois plus forte en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses par rapport à «l’Adriamycine, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé dans le traitement du cancer.