Transmettre - Apprendre - Marcel Gauchet

Facebook Twitter

La Chaire des Bernardins soutient le travail du pôle de recherche. Sa présidence est attribuée pour un à deux ans à une personnalité internationale sur invitation du Conseil d’Orientation du Collège des Bernardins.



Présidence actuelle : Marcel Gauchet
Marcel Gauchet, directeur de recherche à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, préside la Chaire des Bernardins pour les années 2010-2011 en lien avec le département « Sociétés humaines et responsabilité éducative » sur le thème « Transmettre, apprendre ». Sociétés humaines et responsabilités éducatives - Travail associé. Conférences : Chaire Marcel Gauchet. Podcasts des conférences et tables-rondes.

Les prochains séminaires - Chaire Marcel Gauchet. Poser le sujet - Séminaire de recherche Marcel Gauchet Transmettre/Apprendre. Transmettre – Apprendre est un séminaire émanant du département Sociétés humaines et responsabilités éducatives.

Poser le sujet - Séminaire de recherche Marcel Gauchet Transmettre/Apprendre

Ce cycle de conférences est placé sous la direction de Marcel Gauchet, directeur de recherches à l’École des hautes études en sciences sociales, et titulaire de la Chaire du Collège des Bernardins 2010 – 2011. Transmettre/Apprendre – séance du 28 janvier 2010. [podcast] Séminaire - Poser le débat. Pourquoi parler d’Ivan Illich ? - Séminaire Marcel Gauchet Transmettre/Apprendre. Transmettre – Apprendre est un séminaire émanant du département Sociétés humaines et responsabilités éducatives.

Pourquoi parler d’Ivan Illich ? - Séminaire Marcel Gauchet Transmettre/Apprendre

[podcast] Pourquoi parler dIvan Illich ? Séminaire Transmettre/Apprendre. Transmettre – Apprendre est un séminaire émanant du département Sociétés humaines et responsabilités éducatives.

Séminaire Transmettre/Apprendre

Ce cycle de conférences est placé sous la direction de Marcel Gauchet, directeur de recherches à l’École des hautes études en sciences sociales, et titulaire de la Chaire du Collège des Bernardins 2010 – 2011. Séminaire Transmettre/Apprendre – séance du 25 mars 2010 Cette fois, la parole a été donnée à Marie-Claude Blais qui a participé à la rédaction du livre Les conditions de l’éducation (en collaboration avec Marcel Gauchet et Dominique Ottavi).

Le sujet de la séance s’est concentré sur la transmission familiale. Aujourd’hui, alors que la transmission est officiellement rejetée, lui reste-t-il une place ? Premier pas à faire dans cet état des lieux, définir la transmission par rapport à des mots qui lui sont proches : communication, socialisation, tradition et traduction. [podcast] Mais que transmet la famille ? Et si Internet et le Libre réalisaient la société sans école d'Ivan Illitch ? Je suis en train de lire Une société sans école du prêtre catholique et iconoclaste Ivan Illich.

Et si Internet et le Libre réalisaient la société sans école d'Ivan Illitch ?

Rédigé en 1971, c’est un ouvrage que je conseille à tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la question éducative (autant dire à tout le monde). Si j’avais lu ce livre au jour de sa sortie, je me serais certainement dit que j’étais en face d’un bel utopiste, aussi brillant soit-il. En le découvrant quarante ans plus tard, à l’ère d’Internet et de tous ses possibles, je crois plutôt avoir à faire à un grand visionnaire. Voici ce qu’en dit la quatrième de couverture de mon édition de poche collection Points Essais : « L’école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès qui consistent à produire des élèves dociles, prêts à consommer des programmes tout fait préparés par les autorités et à obéir aux institutions. Et page 128, il y a cette citation que je trouve absolument remarquable et qui a motivé la rédaction de ce court billet : Je me suis replongée dans Une société sans école de Ivan Illich.

Ivan Illich (1926 - 2002) Né à Vienne en 1926, il arrive aux États-Unis en 1951, et travaille comme assistant auprès du pasteur d'une paroisse portoricaine de New York.

Je me suis replongée dans Une société sans école de Ivan Illich

Entre 1956 et 1960, il est vice-recteur de l'Université catholique de Porto Rico, où il met sur pied un centre de formation pour les prêtres américains qui doivent se familiariser avec la culture latino-américaine. Illich fut co-fondateur du Center for Intercultural Documentation (CIDOC) à Cuernavaca, Mexico. À compter de 1964, il a dirigé des séminaires sur le thème «Alternatives institutionnelles dans une société technologique», avec un accent spécial sur l'Amérique Latine. Economie, société. Tradition-Transmission-Catéchèse ? [podcast] Tradition-Transmission-Catéchèse : la transmission de la foi. Relation maître-disciple : une expression de la transmission. [podcast] Les relations maître-disciple : une expression de la transmission. Premier bilan d’investigation. Transmettre – Apprendre est un séminaire émanant du département Sociétés humaines et responsabilités éducatives.

Premier bilan d’investigation

Ce cycle de conférences est placé sous la direction de Marcel Gauchet, directeur de recherches à l’École des hautes études en sciences sociales, et titulaire de la Chaire du Collège des Bernardins 2010 – 2011. Séminaire Transmettre/Apprendre – séance du 24 juin 2010 Avant les vacances d’été, Marcel Gauchet a proposé un premier bilan des cinq séminaires tenus pendant l’année ; que retenir ?

[podcast] Premier bilan et perspectives dinvestigation. Qu'est-ce qu'apprendre - Marcel Gauchet. Transmettre – Apprendre est un séminaire émanant du département Sociétés humaines et responsabilités éducatives.

Qu'est-ce qu'apprendre - Marcel Gauchet

Ce cycle de conférences est placé sous la direction de Marcel Gauchet, directeur de recherches à l’École des hautes études en sciences sociales, et titulaire de la Chaire du Collège des Bernardins 2010 – 2011. Séminaire Transmettre/Apprendre – séance du 14 octobre 2010 Après avoir approfondi la question de la transmission, il s’agit d’aborder le second volet des séminaires : Apprendre. [podcast] Qu'est-ce qu'apprendre. Dominique Ottavi : mettre en lumière une doxa. Voir l’enfant comme l’auteur de ses apprentissages, voilà une idée forte qui s’est imposée dans la vision actuelle de l’éducation.

Dominique Ottavi : mettre en lumière une doxa

Une idée qui peut être contestée mais qui mérite un détour dans l’histoire des idées et que s’est proposé de faire Dominique Ottavi. Pour mettre en lumière les fils qui constituent cette doxa, Dominique Ottavi a souhaité revenir dans un premier temps sur l’influence du philosophe Spencer (1820-1903). Pour le penseur Kieran Egan (1942), Spencer a joué un rôle considérable dans l’élaboration et la diffusion de cette idée forte. Il lui attribue cinq types d’influences : Il faudrait aussi ajouter l’idée, fortement marquée par la lecture de Rousseau, qu’il faut laisser l’enfant expérimenter à sa guise, faire peser le moins d’autorité possible sur lui. Dans cette histoire des idées, les évolutionnistes ont eu aussi un poids important. Dominique Ottavi a souhaité insister sur le caractère complexe et pluriel des origines de cette doxa. InShare1. [podcast] Dominique Ottavi - Mettre en lumière une doxa. Théorie de la connaissance et modèle pédagogique ? Nathalie Bulle, sociologue de l’éducation, auteur récemment de L’École et son double, essai sur l’évolution pédagogique en France, Paris, Hermann, 2009 (rééd. 2010) était l’invitée de cette séance.

Théorie de la connaissance et modèle pédagogique ?

L’objectif de son exposé a été de montrer qu’il existe une étroite relation entre les théories de la connaissance (l’épistémologie) et l’apprentissage scolaire. Dans un premier temps, elle a souhaité mettre en évidence les deux grandes théories de la connaissance qui sous-tendent ces deux conceptions pédagogiques : Transmettre Apprendre.La pensée occidentale s’est construite sur une opposition entre une pensée empirique, où la connaissance est essentiellement un mode d’expérience, et une pensée théorique où la connaissance se construit à partir de modèles.

L’École et son double, essai sur l’évolution pédagogique en Fran

[podcast] Théorie de la connaissance - Nathalie Bulle. Transmettre/Apprendre - La cassure des années 70. Rencontres & Débats Audio. La force d’un mythe. Identifier l’évolutionnisme comme source intellectuelle au fondement de la nouvelle pédagogie centrée sur l’apprendre n’a été qu’un premier pas.

La force d’un mythe

La séance précédente a montré que le phénomène social d’individualisation, qui fait irruption dans les années soixante-dix, est un autre paramètre fondamental à prendre en compte. Marcel Gauchet a mis évidence l’apparition d’un nouveau mythe qui tend à enfermer l’enjeu de l’éducation dans une perspective évolutionniste. La pédagogie de l’apprendre se trouve à la confluence des deux phénomènes. L’objet de la séance a été de progresser « un peu plus dans l’intelligence de ce mythe » : comment fonctionne-t-il ? Pour cela, Marcel Gauchet a souhaité s’appuyer sur le livre de Kieran Egan, L’esprit éduqué, Chicago : University of Chicago Press, 1997.

Rencontres & Débats Audio. Mais quelle était la pensée de Jean Piaget ? Dominique Ottavi, auteur de De Darwin à Piaget. Pour une histoire de la psychologie de l’enfant (CNRS Éditions, 2001) est intervenue cette fois pour présenter la pensée de Piaget, modèle probablement le plus influent dans le champ pédagogique au XXe siècle. Une « embryologie de l’intelligence » Il a d’abord semblé utile de rappeler la position de Jean Piaget par rapport au domaine de la psychologie de l’enfant : au grand paradoxe, Piaget a toujours dit que l’enfant n’était pas l’objet de sa réflexion mais l’épistémologie. Ce qui l’intéressait avant toute chose, c’était de comprendre le développement de l’intelligence. Angle d’approche qui justifierait son déni d’être l’héritier de toute une tradition psychologique centrée sur l’enfant. Jean Piaget (1896 - 1980) Une pensée des stades. Rencontres & Débats Audio. Face à face : Vygotsky-Piaget. Après une séance consacrée à Piaget, il a semblé naturel d’évoquer la figure de Vygotsky (1896-1934), psychologue soviétique.

Marie-Claude Blais, en charge de la séance, a souhaité revenir sur cette association des deux penseurs, une association qui, en réalité, ne va pas de soi. De la même génération, ces deux auteurs se sont lus mais pour mieux se différencier.

Lev Vygotski

Rencontres & Débats Audio. Bilan et perspectives : apprendre à l’heure d’Internet ? Peut-on apprendre en ligne. A TED 2011, Salman Khan est venu présenter la Khan Academy, une collection soigneusement structurée de plus de 2000 vidéos éducatives (voir la présentation vidéo avec sous-titres en français). La Khan Academy connaît un succès notable avec quelques 1 millions de visiteurs par mois qui regardent entre 100 et 200 000 vidéos par jour, souligne son créateur. Salman Khan a commencé incidemment. Analyste financier pour un fonds de pension, il donnait des cours de math à distance à des cousins via l’internet et a décidé de mettre quelques leçons sur YouTube, plus comme complément aux cours qu’il leur donnait qu’autre chose.

Ses cousins ont été assez heureux d’avoir moins à le déranger pour accéder aux leçons et de pouvoir les suivre selon leur propre rythme. Petit à petit, les vidéos publiques sur YouTube ont rencontré succès et commentaires élogieux… Tant et si bien que quelques profs ont commencé à utiliser ces cours en vidéos comme devoir du soir et à proposer des exercices en classe.


  1. zeronomics Mar 12 2011
    excellent - merci bcp. J'ai ajoute ce pearltree a ma petite compilation
  2. amsika Feb 15 2011
    Etrange en effet, je vais me renseigner pour voir ce qu'il se passe