background preloader

Intelligence Artificielle

Facebook Twitter

Dans 43 ans les IA réaliseront n’importe quel job. Le monde se dirige vers un scénario digne de la science-fiction et les plus pessimistes y verront le début d'un monde proche de celui de Matrix ou de Terminator : l'Intelligence Artificielle (et donc les robots) va remplacer l'homme dans tous les domaines.

Dans 43 ans les IA réaliseront n’importe quel job

C'est en tout cas ce que croient les spécialistes en la matière, interrogés dans le cadre d'une étude. L'étude n'a pas été menée par un cabinet d'analyse ou une entreprise spécialisée dans l'IA : elle a été réalisée par les universités d'Oxford et de Yale. 2060 : le début de la fin de l'ère humaine Les chercheurs, dont l'étude a été publiée le 30 mai 2017, ont interrogé 352 chercheurs en Intelligence Artificielle qui ont publié des articles en 2015. Selon eux, l'IA va se développer très rapidement : en 2060, les Intelligences Artificielles seront en mesure de réaliser toutes les tâches humaines.

Quel avenir pour l'intelligence artificielle ? Intelligence artificielle : l'Homme perd son dernier match contre la machine. IA et robots tueurs : Musk, Hawking et bien d'autres signent une lettre ouverte. Bill Gates, Elon Musk, Stephen Hawking : l'intelligence artificielle cumule ses détracteurs. L'Intelligence Artificielle va t-elle poser un problème majeur à l'humanité ?

Bill Gates, Elon Musk, Stephen Hawking : l'intelligence artificielle cumule ses détracteurs

Cette question majeure n'aiguise plus seulement l'intérêt des spectateurs de Ghost in the shell ou des lecteurs d'Asimov. Des voix nombreuses, et fortes, s'élèvent en dehors du champ de la science fiction, et interrogent publiquement les développements de cette discipline scientifique. Bill Gates, l'ex-patron de Microsoft, est le dernier en date à s'émouvoir des progrès de l’intelligence artificielle. « Je suis dans le camp de ceux qui s’inquiètent du développement d’une super intelligence », a t-il expliqué lors d'un chat réalisé par le site Reddit. Le robot humanoïde iCub du laboratoire de robotique IDSIA (Suisse), doit planifier et contrôler le mouvement de toutes ses articulations à l'unisson. (Source : Wikipedia / Juxi) Bill Gates évoque à juste titre les propos du patron de Tesla et SpaceX. Les robots tueurs suscitent l'inquiétude en Norvège.

Le gouvernement norvégien finance le développement de robots qui pourront, sans intervention humaine, prendre la décision de tirer sur leur cible.

Les robots tueurs suscitent l'inquiétude en Norvège

La Ligue pour la paix estime que ce projet viole le droit international. “Robots tueurs” pour les uns, “munitions partiellement autonomes” pour les autres : depuis plusieurs mois, le gouvernement norvégien finance le développement de nouveaux missiles pour équiper ses avions de combat. Leur particularité : “ils auront la capacité d’identifier une cible et de prendre la décision de tuer – ou non – sans intervention humaine”, rapporte la version norvégienne du site d’actualité The Local. “Cette technologie soulève plusieurs questions morales, notamment sur ce qui se passe si l’humain disparaît totalement du champ de bataille au profit des machines, ou encore sur qui sera tenu responsable en cas d’erreur ou d’attaque violant le droit international”, pointe The Local.

Elon Musk (Tesla) : "Avec l'intelligence artificielle, nous invoquons un démon" Google investit davantage dans l'intelligence artificielle. L'intelligence artificielle : une menace pour les professions intellectuelles ? Pendant très longtemps, ce rêve resta du domaine de la spéculation et fit les beaux jours de la science-fiction et tous les cinéphiles se souviennent du chef d’œuvre de Stanley Kubrick : « 2001 : Odyssée de l’espace » (sorti en 1968) dans lequel HAL, l’ordinateur contrôlant le vaisseau spatial d’exploration, se mettait à éprouver des émotions humaines et à adopter un étrange comportement… En 1950, alors que les premiers ordinateurs sortaient à peine des laboratoires, le génial scientifique anglais Alan Turing imagina, dans la revue Computing machinery and intelligence, un fameux test consistant à confronter un ordinateur et un humain, sans que ce dernier sache s’il avait affaire à une machine ou à un autre être humain.

L'intelligence artificielle : une menace pour les professions intellectuelles ?

L’idée lumineuse de ce test était que le jour où l’homme ne serait plus capable de savoir, dans une conversation en temps réel non préparée, si son interlocuteur était une machine ou un humain, les ordinateurs pourraient alors être qualifiés « d’intelligents ». Intelligence artificielle: réussir le test de Turing est-il vraiment important? Pour la première fois, une intelligence artificielle passe avec succès le test de Turing.

Une intelligence artificielle créée par des développeurs russes a passé avec succès le test de Turing, qui consiste à tromper au moins 30% des testeurs humains en se faisant passer avec succès pour une vraie personne.

Pour la première fois, une intelligence artificielle passe avec succès le test de Turing

Il s'agit d'une première dans l'histoire de l'IA et de l'informatique en général. Créé en 1950 par Alan Turing, le test du même nom consiste à mesurer la capacité de réflexion d'une machine. Pour être passé avec succès, l'ordinateur, ou plutôt l'intelligence artificielle qu'il contient, doit parvenir à tromper au moins 30% de ses testeurs en 5 minutes maximum, en se faisant passer pour un être humain. Jusque-là, aucun programme informatique n'y était parvenu.

Laurent Alexandre : "La stratégie secrète de Google apparaît…". Paru dans leJDD Selon Laurent Alexandre, Google est le premier embryon d'intelligence artificielle au monde.

Laurent Alexandre : "La stratégie secrète de Google apparaît…"

(Reuters) Laurent Alexandre est une personnalité atypique dont l'expertise est écoutée. Chirurgien urologue de formation, diplômé de l'ENA, HEC et Sciences-Po, cofondateur de Doctissimo.fr, il préside désormais la société de séquençage de génome DNA Vision. Ce "cerveau" s'intéresse "aux bouleversements qu'entraîneront pour l'humanité les progrès de la science, de la technomédecine et des biotechnologies". Google est le premier embryon d'intelligence artificielle au monde, selon vous. Expliquez-vous…Regardez la vague de rachats de start-up et de sociétés auxquels Google procède!

Revue d'Intelligence Artificielle. Intelligence artificielle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Intelligence artificielle

Définition[modifier | modifier le code] Le terme « intelligence artificielle », créé par John McCarthy, est souvent abrégé par le sigle « I.A. » (ou « A.I. » en anglais, pour Artificial Intelligence). Il est défini par l’un de ses créateurs, Marvin Lee Minsky, comme « la construction de programmes informatiques qui s’adonnent à des tâches qui sont, pour l’instant, accomplies de façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de haut niveau tels que : l’apprentissage perceptuel, l’organisation de la mémoire et le raisonnement critique »[1],[2].

Stephen Hawking met en garde face aux dangers de l'intelligence artificielle.