background preloader

Yevgen

Facebook Twitter

Anonymous : “Nous ne sommes pas un groupe de hackers” La fermeture de Megaupload, les projets de loi SOPA, ACTA, ou encore Hadopi en France : les actualités n’ont pas manqué pour les “hacktivistes” d’Anonymous.

Anonymous : “Nous ne sommes pas un groupe de hackers”

Rencontre avec un membre d’Anonymous Belgique Les derniers évènements qui ont secoué récemment le web, comme la fermeture de MegaUpload ou les projets de loi SOPA et ACTA ont eu un effet à double tranchant pour les Anonymous. D’une part, le groupe défendant les libertés sur Internet a vu sa popularité exploser ces derniers temps, mais son manque de crédibilité dû à une absence de leader lui a causé quelques soucis. Notamment au niveau de la couverture médiatique des attaques, provenant ou non des vrais Anonymous. Quelles sont les réelles intentions de ce mouvement ? Wall Street menacé par les Anonymous ? "Nous avons décidé de déclarer la guerre au New York Stock Exchange".

Wall Street menacé par les Anonymous ?

Le message des Anonymous, publié sur YouTube le 2 octobre dernier, est sans équivoque. Dans une courte vidéo de deux minutes, le groupe de hackers annonce sa volonté de s'attaquer, le 10 octobre, au site de la Bourse de New York. Sur Internet, Anonymous contre les islamistes. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Yves Eudes Aussitôt après l’attentat contre Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier à Paris, le collectif international de hackers Anonymous a annoncé le lancement d’une opération punitive baptisée #OpCharlieHebdo, qui vise les « terroristes islamistes » actifs sur Internet.

Sur Internet, Anonymous contre les islamistes

Dès le 7 janvier, le collectif affiche sur le site de publication anonyme Pastebin un long communiqué en anglais et en français : « Attendez vous à une réaction massive et frontale de notre part car le combat pour la défense de ces libertés est la base même de notre mouvement. » Dans le même temps, deux vidéos vengeresses adressées à « Al-Qaida, l’Etat Islamique et autres terroristes » sont diffusées sur Youtube à partir d’un compte situé en Belgique : « nous, les Anonymous de toute la planète avons décidé de déclarer la guerre à vous les terroristes… Nous allons surveiller toutes vos activités sur le Net, nous fermerons vos comptes sur tous les réseaux sociaux.

Anonymous piraté, des adresses IP publiées, et Sony se lance dans la chasse aux pirates - ZDNet. Les « Hacktivistes » sont victimes de traitrise.

Anonymous piraté, des adresses IP publiées, et Sony se lance dans la chasse aux pirates - ZDNet

Ce lundi 9 mai, le site AnonOps (Anonymous Operations) a déclaré avoir été corrompu durant le weekend. Il s’agit d’un réseau de dialogue en direct (IRC) où le collectif Anonymous discute et échange régulièrement. D’après le communiqué publié par l’équipe AnonOps, ce piratage serait l’œuvre d’un ancien administrateur du réseau, qui se ferait appeler « Ryan » et aurait orchestré : « un coup d’état contre la structure de commande sans leader qu'emploient les administrateurs du réseau ». Le site conseille ensuite aux internautes d’utiliser le site AnonOps.in, qui n’a pas été touché.

Anonymous (collectif) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anonymous (collectif)

Avec la popularité grandissante des imageboards, l'idée qu'Anonymous soit un collectif d'individus non nommés est devenue un mème internet[8],[9]. Le 25 novembre 2006, plusieurs mentions de la communauté Anonymous sont faites dans le manifeste « Rules of the Internet »[10] édité sur 4chan. La notoriété du nom a réellement débuté en 2008 avec le Projet Chanology (une série d'attaques informatique visant l'église de scientologie). Par la suite, le sens original d'Anonymous a été mal compris, notamment dans l'affaire Sony, où les grands médias ont pu en parler comme d'un groupe restreint de personnes bien identifiées et organisées, alors qu'il s'agit en fait d'un mème et que n'importe qui peut se revendiquer « Anonymous ». Anonymous représente largement le concept de chacun et tous comme un collectif sans nom.