background preloader

Enseigner le code

Facebook Twitter

Les « Ateliers numériques : Tous à l’œuvre ! » au musée du Louvre. Tous à l’œuvre !

Les « Ateliers numériques : Tous à l’œuvre ! » au musée du Louvre

Vous avez envie de vous initier à la modélisation et l’impression 3D d’une œuvre réelle ou imaginaire du Louvre ? Vous souhaitez participer avec votre enfant à un coding-goûter (un goûter d'initiation à la programmation) dédié à percer les mystères de ce musée d’exception ? Vous voulez accompagner un groupe de jeunes au croisement de l’univers des bricoleurs numériques et des espaces de création et de fabrication numériques (FabLab) et de vivre avec eux la rencontre entre culture participative, outils de création numérique et patrimoine culturel ?

Vous avez envie de participer à la création d’un corpus d’images, de textes, de croquis à diffuser, à réutiliser, à mixer pour mieux partager votre expérience dans le Hall Charles V du musée du Louvre ? Du 17 au 19 décembre 2014, c’est possible ! Explorer, apprendre et partager, tel est le programme qui vous est proposé du 17 au 19 décembre. ScratchJr finally brings programming for juniors to the iPad — Edgalaxy: Cool Stuff for Nerdy teachers. In many new national curriculum's around the world coding is being viewed as a new form of literacy as we try to entice kids to become tech creators and not simply tech consumers.

ScratchJr finally brings programming for juniors to the iPad — Edgalaxy: Cool Stuff for Nerdy teachers

Scratch Jr is the little brother to the very popular Scratch that was released nearly a decade ago by researchers from the Massachusetts Institute of Technology or (MIT). Scratch revolutionized coding for kids as it changed lines of irrelevant syntax with variable jigsaw pieces that could be manipulated by students with far more simplicity and success. Scratch has never worked on the iPad unfortunately and there have been numerous forums discussing the potential of making it happen.

So ScratchJr is now available on the iPad and it is targeted at students aged 5 - 7 years old. It is free. As young children code with ScratchJr, they learn how to create and express themselves with computers, not just to interact with it. ScratchJr is available on iTunes now with Android coming soon. Et si on enseignait vraiment le numérique ?

Il faut relancer la Déclaration d'indépendance du cyberespace proclamée en... 1996 Le Monde.fr | | Par Olivier Ertzscheid, maître de conférences à l'université de Nantes.

Et si on enseignait vraiment le numérique ?

Ils sont nés en 1996. Ils ont aujourd'hui 16 ans. L'ensemble de leur scolarité s'est faite dans l'ombre et la lumière du numérique. A leur naissance, le web est âgé d'à peine 7 ans. 16 ans plus tard, pour ces natifs du numérique, il ne reste plus rien de cette déclaration d'indépendance. Apple, Facebook et Google décident seuls et en fonction de leurs seuls critères ce qui est publiable et ce qui ne l'est pas, invoquant le plus souvent le motif de "nudité" ou de "pornographie", et l'appliquant, par exemple, à la fermeture du compte d'un internbaute ayant osé choisir "l'origine du monde" de Courbet comme photo de profil.

Combien de collégiens, de lycéens et d'étudiants, combien de ceux qui sont nés en 1996 sont-ils au courant de cette Histoire, de ces pratiques, de cette évolution ? Informatique à l'école: "La Main à la Pâte", un exemple dont on pourrait s'inspirer. "La question n'est plus de savoir s'il faut apprendre l'informatique et son langage, mais de savoir comment, pour quels usages, et à quelle étape du cursus le faire".

Informatique à l'école: "La Main à la Pâte", un exemple dont on pourrait s'inspirer

Ce sont les propos que Benoît Hamon a tenus au JDD mi-juillet. Le ministre de l'Education a lancé un appel d'offres aux associations pour introduire "en primaire une initiation au code informatique", facultative, sur les temps périscolaires dégagés par la réforme des rythmes scolaires. Un curseur qu'on a du mal à placer L'apprentissage du code et plus largement d'une culture générale du numérique à l'école est une mesure réclamée depuis longtemps par l'Académie des Sciences, soutenue par des acteurs qui comptent dans le secteur numérique, comme la Cnil ou le Conseil national du numérique, et qui figure même dans une proposition de loi de la députée UMP Laure de la Raudière.

Mais cette initiative suscite par ailleurs beaucoup de réticences. La Main à la pâte, au service de la science à l'école depuis 20 ans. Apprendre à coder. Entre la raison et la magie : Faut-il enseigner le code ? La pression mise par certains lobbys auprès des gouvernements pour favoriser l'introduction de l'enseignement de l'informatique et en particulier du "code" dans l'enseignement scolaire n'est pas nouvelle.

Entre la raison et la magie : Faut-il enseigner le code ?

Mais elle ressurgit depuis quelques années dans les échanges sur la nécessité de cet enseignement, le moment de cet enseignement, le contenu de cet enseignement. Faut-il ajouter un énième enseignement ? Créer une nouvelle discipline ? Et si c'était l'occasion de penser réellement ce qui s'enseigne et de sortir des ornières où certains veulent retourner ? De l'Académie des sciences à Xavier Niel L'Académie des sciences avait publié un avis en 2005 sur cette question.

La première observation que l'on peut faire est que parmi les recrutés de l'Ecole 42, certains, et ils sont nombreux n'ont pas les diplômes académiques habituellement requis pour entrer dans ce genre de cursus. Quelle place pour le numérique dans les disciplines scolaires ? Le code et la translittératie Bruno Devauchelle. Ecole : le code informatique proposé en ...