background preloader

Espaces et échanges

Facebook Twitter

Espaces : Andalousie, Tombouctou, Le Caire, Damas
Echanges : commerce, troc, vente, location

Pour réviser toute la leçon: BnF - Enluminures en Islam. Vie de Mahomet et origines de l'islam. Sarrasins. Arabie: pélerinage à La Mecque. Evolution de la grande mosquée de Damas. C'est pas sorcier -Religion 4: Islam. Lcaire. Gizeh. En Egypte, une chambre secrète se trouverait dans la tombe de Toutankhamon. De nouvelles analyses au radar menées dans la tombe du pharaon Toutankhamon à Louxor, dans le sud de l’Egypte, confortent la thèse d’une chambre secrète où pourrait être enterrée la célèbre reine Néfertiti, selon un archéologue britannique. « Il y a 90 % de chances » qu’il y ait « une autre chambre, une autre tombe derrière la chambre funéraire de Toutankhamon », a affirmé, samedi 28 novembre, le ministre égyptien des Antiquités, Mamdouh al-Damati, lors d’une conférence de presse à Louxor, près de la Vallée des Rois où se trouve le tombeau de Toutankhamon, vieux de 3 300 ans.

A ce jour, les égyptologues n’ont jamais découvert la momie de cette reine à la beauté légendaire, qui exerça un rôle politique et religieux fondamental au XIVe siècle avant Jésus-Christ. Lire aussi : Opération sauvetage pour la barbe de Toutankhamon. Opération sauvetage pour la barbe de Toutankhamon. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marine Benoit Brisé, puis sauvagement recollé à la glu, l’inestimable masque découvert en 1922 sur la momie du pharaon vient d’être envoyé en restauration, plus d’un an après avoir perdu sa barbiche.

Opération sauvetage pour la barbe de Toutankhamon

Août 2014. Dans les somptueuses galeries du musée égyptien du Caire, où est conservée une bonne partie des trésors de l’Egypte antique, va se jouer un drame digne d’un épisode de la série anglaise « Mr Bean », le roi de la bourde. Plusieurs employés chargés de réparer l’éclairage du célèbre masque de Toutankhamon, tentent d’extirper la pièce inestimable de sa vitrine. En Egypte, découverte d'une tombe pharaonique à Louxor. Des archéologues américains ont découvert dans la ville égyptienne de Louxor une tombe pharaonique vieille de plus de 3 000 ans avec des peintures murales en très bon état, a annoncé mardi 10 mars le ministère des antiquités.

En Egypte, découverte d'une tombe pharaonique à Louxor

La sépulture mise au jour date de la 18e dynastie, à l'époque du Nouvel Empire (1550-1070 av.JC), et les peintures murales aux couleurs vives montrent des scènes de la vie quotidienne et de célébrations. « La tombe pourrait avoir été vandalisée, certaines scènes et inscriptions murales ayant été grattées », précise le ministère dans un communiqué, sans plus d'explications. Un caveau similaire a été trouvé la semaine dernière dans la même région. Louxor, ville d'un demi-million d'habitants située sur les rives du Nil, dans le sud du pays, est un musée à ciel ouvert où foisonnent temples et tombes de l'Egypte antique.

« Si l'EI entre à Palmyre, ce sera une catastrophe internationale » Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | • Mis à jour le Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) se rapprochent de la cité antique de Palmyre, à environ 200 kilomètres au nord de Damas en Syrie, menaçant plus de 60 000 habitants et faisant craindre la destruction de ce site classé au patrimoine de l'Unesco.

« Si l'EI entre à Palmyre, ce sera une catastrophe internationale »

Depuis mardi soir, les combats avec l'armée syrienne, encerclée par l'EI, ont coûté la vie à plus de 110 personnes. Selon l'Organisation syrienne des droits de l'homme (OSDH), les djihadistes y ont exécuté 26 civils « pour collaboration avec le régime ». Voir notre enquête (édition abonnés) : L'autre drame syrien. L’armée syrienne repousse l’Etat islamique du nord de Palmyre. Au lendemain de l’entrée de l’Etat islamique (EI) dans le secteur nord de la ville de Palmyre, l’armée du régime syrien a chassé les djihadistes après de violents combats dimanche 17 mai.

L’armée syrienne repousse l’Etat islamique du nord de Palmyre

Dans le nord de la ville, l’EI « s’est retiré de la plupart des quartiers », selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Le gouverneur de la province de Homs dans laquelle se situe Palmyre, Talal Al-Barazi, a affirmé, dimanche, que l’attaque de l’EI avait été « avortée » et que les djihadistes avaient été chassés. Les combattants de l’organisation extrémiste se trouvaient cependant toujours dimanche à 1 kilomètre du célèbre site archéologique de Palmyre, situé dans le sud-ouest de cette oasis du centre de la Syrie. « Les combats se poursuivent dans la banlieue nord d’Amiriya entre forces loyalistes et djihadistes », a rapporté le directeur de l’ONG, qui dispose d’un large réseau de sources civiles, médicales et militaires. SYRIE. La cité antique de Palmyre échappe, pour l'instant, à l'emprise de DAESH. COLONNADES.

SYRIE. La cité antique de Palmyre échappe, pour l'instant, à l'emprise de DAESH

Que se passe-t-il dans la cité antique de Palmyre ? Plusieurs secteurs au nord de la ville syrienne étaient tombés samedi 16 mai 2015 aux mains des islamistes de DAESH. L'assaut avait été lancé trois jours plus tôt. Mais dans un communiqué daté du lendemain l'agence de presse syrienne SANA affirme que "l’armée arabe syrienne a éliminé, en collaboration avec des habitants, les derniers rassemblements des terroristes dans le village d’al-Amiriyah evilt aux collines qui entourent la ville de Palmyre et la ville antique".

Mali : huit mausolées de Tombouctou détruits par les djihadistes ont été reconstruits. Des maçons de Tombouctou ont reconstruit huit mausolées détruits par des insurgés islamistes qui s’étaient emparés de cette ville du nord du Mali en 2012, ont annoncé, dimanche 19 juillet, les Nations unies et des responsables politiques maliens.

Mali : huit mausolées de Tombouctou détruits par les djihadistes ont été reconstruits

A l’époque, les combattants djihadistes avaient justifié leur entreprise de destruction en expliquant que ces mausolées relevaient à leurs yeux de l’idolâtrie. Ils avaient également brûlé des milliers de manuscrits anciens. Les manuscrits de Tombouctou en souffrance à Bamako. « Les manuscrits sont nos diplômes, nos cartes d’identité, nos témoins à travers le monde entier », déclare Bassam Daghastani dans une grande envolée lyrique.

Les manuscrits de Tombouctou en souffrance à Bamako

Ce chercheur syrien, spécialiste de la conservation des manuscrits, animait du 28 au 30 janvier 2015 à Bamako, en compagnie d’autres experts internationaux, un forum sur les défis que pose la conservation de manuscrits anciens au Mali, notamment ceux de Tombouctou. Les manuscrits de Tombouctou sont des textes islamiques rédigés au XIIIe siècle – pour les plus anciens – dans la région de Tombouctou, au nord du Mali. Il s’agit aussi bien de correspondances particulières que de réflexions portant sur l’astronomie, le droit, la médecine, la science ou la langue. A Palmyre, le temple de Baalshamin détruit à l’explosif par les djihadistes. Trois mois après la prise par l’organisation Etat islamique (EI) de Palmyre, l’un des plus importants sites archéologiques préislamiques de Syrie et du Proche-Orient, les premières annonces de destructions majeures commencent à arriver.

A Palmyre, le temple de Baalshamin détruit à l’explosif par les djihadistes

Le directeur des antiquités et des musées de Syrie, Maamoun Abdulkarim, a déploré dimanche 23 août l’anéantissement à l’explosif du petit temple de Baalshamin, un des joyaux du site antique. Sa cella, partie close, a été détruite et ses colonnes se sont effondrées. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, qui cite des habitants de Tadmor, la ville moderne proche du site, cette destruction a eu lieu il y a un mois. « Ils ont tué l’archéologue ! »

Sur la grande place de Palmyre, en Syrie, un empilement de meubles et de livres a été exposé, ces derniers jours.

« Ils ont tué l’archéologue ! »

Ce sont les biens de la famille de Khaled Al-Asaad, l’ancien directeur de l’un des plus beaux sites du monde gréco-romain, assassiné le 18 août par les islamistes, qui ont été confisqués et déversés là, pêle-mêle, afin que chacun se serve. Le reste de la famille a fui, ce week-end du 23 août, en voiture jusqu’à Homs, la ville syrienne la plus proche de la frontière libanaise. Au cours de ce même week-end, l’Etat islamique (EI) a détruit à l’explosif le temple de Baal Shamin dans la cité antique, a annoncé dimanche Maamoun Abdoulkarim, le directeur des Antiquités de Syrie.

L’EI détruit des tours funéraires à Palmyre. C’est une nouvelle destruction du patrimoine syrien attribuée à l’organisation djihadiste Etat islamique (EI).

L’EI détruit des tours funéraires à Palmyre

Le groupe a fait exploser trois des célèbres tours funéraires du site antique de Palmyre, a annoncé vendredi 4 septembre le chef des antiquités syriennes, qui a précisé qu’il s’agissait de « celles qui étaient le mieux préservées, les plus belles ». Selon le spécialiste « des images satellitaires de la Syrian Heritage Initiative, un institut aux Etats-Unis, prises le 2 septembre » ont permis de voir les dégâts infligés.

Les célèbres tombeaux d’Elahbel, érigée en 103 après JC, de Jamblique et de Khitôt ont été touchés. Ils avait été « construits par de riches familles de l’antique Palmyre et qui étaient le symbole de l’essor économique de la ville durant les premiers siècles après Jésus-Christ », a expliqué M. L’âge d’or de la civilisation arabo-musulmane et son Influence sur l'Occident (1ére partie) Les savants musulmans : Al-Jazari, Taqi al-Din, Hassan al-Rammah et les Banu Moussa. L’âge d’or de la civilisation arabo-musulmane et son Influence sur l'Occident (2éme partie) L'histoire de l'andalousie (1) Raghib Serjani.

Islamic Art & Melody. Civilisation islamique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Expansion géographique de l'islam au XXIe siècle. Carte des pays dont la communauté musulmane représente plus de 50 % de la population. La civilisation islamique ou monde musulman désigne la zone géographique couverte par l'expansion musulmane[Quand ?]. La civilisation islamique s'identifie à la civilisation arabe de la période[Laquelle ?] Dite arabe classique (les deux notions sont en effet identiques jusqu'à la chute du Califat de Bagdad le 10 février 1258).