background preloader

Technology & society

Facebook Twitter

George Hotz Is Taking on Tesla by Himself. George Hotz is taking on Google and Tesla by himself.

George Hotz Is Taking on Tesla by Himself

By Ashlee Vance | December 16, 2015 Photographs by Peter Bohler From A few days before Thanksgiving, George Hotz, a 26-year-old hacker, invites me to his house in San Francisco to check out a project he’s been working on. He says it’s a self-driving car that he had built in about a month. He’s been keeping the project to himself and is dying to show it off. Photographer: Peter Bohler for Bloomberg Businessweek After about 20 minutes of this, and sensing my skepticism, Hotz decides there’s really only one way to show what his creation can do. Chine: un resto futuriste où des robots servent les plats de cuistots androïdes - Le Nouvel Observateur. Kunshan (Chine) (AFP) - Dans un restaurant futuriste de l'est de la Chine, des androïdes s'affairent aux fourneaux, tandis que des robots sur roulettes apportent aux clients les raviolis et les légumes frits qu'ils ont commandés.

Chine: un resto futuriste où des robots servent les plats de cuistots androïdes - Le Nouvel Observateur

Cette petite échoppe, qui a ouvert la semaine dernière à Kunshan, dans la province du Jiangsu, propose des plats emblématiques de la cuisine régionale mais le service, lui, n'a rien de traditionnel. Ma semaine avec des Google Glass. Gadget inutile ou révolution, future norme ou fin de la vie privée ?

Ma semaine avec des Google Glass

Nous avons testé durant une semaine un prototype des lunettes connectées de Google. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup « T'as l'air con. » Collègues, amis, passants, l'avis est unanime. The Internet Is Controlled By 14 People. L'homme augmenté. How Mobile Payments Will Transform The Shopping Experience. Guest author Michael Della Penna is Senior Vice President of Emerging Channels at Responsys, Inc.

How Mobile Payments Will Transform The Shopping Experience

We’ve heard it before… this is going to be the year that mobile payments will boom! Both Gartner and Forrester have made strong predictions of mobile growth, with Forrester recently saying that the U.S. mobile payments market will hit $90 billion by 2017, a 48% compound annual growth rate from the $12.8 billion spent in 2012. Chris Anderson : « L’imprimante 3D aura plus d’impact que le Web »

Arrêtez de réfléchir comme hier, pensez comme demain ! Méthodes agiles : la conception logicielle appliquée au monde physique. Par Fabien Eychenne le 31/10/12 | 15 commentaires | 15,887 lectures | Impression Depuis une quinzaine d’années, la majorité des développements de logiciels s’appuie sur des méthodes dites “agiles”.

Méthodes agiles : la conception logicielle appliquée au monde physique

Sous cette bannière se regroupent plusieurs méthodes basées sur un développement itératif et incrémental, dans lequel la recherche de solutions aux problèmes rencontrés s’appuie sur la collaboration de pair à pair. Elle promeut des réponses rapides et flexibles, une planification des tâches adaptatives dans des laps de temps très courts permettant une très grande réactivité. L’objectif central est de trouver de meilleurs moyens de développer des logiciels. Cet ensemble de méthodes a fait ses preuves dans le domaine du logiciel libre et pourrait pour certains, demain, s’appliquer aux méthodes de travail de la production de biens, de connaissances, dans les entreprises, les administrations, les associations, etc.

Jack Dorsey’s Speech at Disrupt 2012 [Full Video] The End of the World: The State vs. the Internet. A while back, I thought I saw a tweet from Evgeny Morozov that said something to the effect: “You don’t just go from printing press to Renaissance to iPad; there are revolutions and wars in between you can’t ignore.”

The End of the World: The State vs. the Internet

Since I can’t find the tweet, maybe he didn’t say it or I imagined it… but it sparked a line of thinking. Technology and Change Most often, when people think of the printing press, they think of its impact on the Catholic Church – about how it enabled Martin Luther’s complaints to go viral and how the localisation of the Bible cut out the need of the middle man the priest to connect and engage with God. Médias et e-commerce : où en est l'utilisation des mobiles et des tablettes ? Facebook : une application permet de lister ses ennemis - Vu sur le web. Des chercheurs américains ont développé une application permettant de se créer sa liste "d’ennemis" sur Facebook, une manière de remettre en cause les codes du réseau social sur lequel les utilisateurs ne peuvent qu’avoir des "amis" et "aimer".

Facebook : une application permet de lister ses ennemis - Vu sur le web

Concrètement, une fois que vous avez installé le plug-in gratuit, baptisé "EnemyGraph", vous disposerez d’une nouvelle option sur votre compte Facebook, vous permettant de constituer la liste des personnes que vous considérez comme vos "ennemis", exactement sur le même modèle que votre liste d’amis. Un "shot de Johnny Rotten" "Les médias sociaux ont besoin de perturbation. Ils ont besoin de leur shot de Johnny Rotten", explique au site The Chronicle Dean Terry, directeur du programme médias émergeants de l’université du Texas à Dallas, à l’origine du projet. How Target Figured Out A Teen Girl Was Pregnant Before Her Father Did.

Target has got you in its aim Every time you go shopping, you share intimate details about your consumption patterns with retailers.

How Target Figured Out A Teen Girl Was Pregnant Before Her Father Did

And many of those retailers are studying those details to figure out what you like, what you need, and which coupons are most likely to make you happy. Target, for example, has figured out how to data-mine its way into your womb, to figure out whether you have a baby on the way long before you need to start buying diapers. Plongée au cœur du Web. 4chan's Chris Poole: Facebook & Google Are Doing It Wrong. Chris Poole delivered the most powerful 10 minutes of Web philosophy of the afternoon at Web 2.0.

4chan's Chris Poole: Facebook & Google Are Doing It Wrong

Britons leave internet passwords in wills. Qui contrôle Internet ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Après la publication de notre article consacré au projet Commotion, qui permet de créer des réseaux informatiques non censurés et faciles à déployer dans des pays dictatoriaux, de nombreux lecteurs nous ont interpellés pour savoir qui contrôle aujourd'hui Internet.

Qui contrôle Internet ?

En raison de sa nature décentralisée, Internet n'est pas "contrôlé" par un unique organisme, Etat, ou entreprise. Contrairement à une idée répandue, le réseau n'est pas non plus une "jungle" totalement libre : à tous les échelons, de nombreux organismes exercent ou peuvent exercer un contrôle ou une censure sur les informations qui y circulent. Les stuctures les plus fondamentales d'Internet sont sous le contrôle de l'Icann, l'Internet corporation for assigned names and numbers.

Commotion, le projet d'un Internet hors de tout contrôle. Obvious ideas are better than original ideas - Entrepreneur. Question: What can you sit on, sleep on, and brush your teeth with? Collusion, pour visualiser comment nous sommes tracés en ligne. Guerre des hackers: Le lexique pour s'y retrouver. Perdus entre toutes les factions de hackers s'affrontant dans le cyberespace? 20minutes.fr tente de lister les forces en présence, ainsi que de vulgariser quelques termes techniques. Operation Invade Wall Street - A Message to the Media. Instantané de neutralité. Les Pays-Bas sont le premier état européen à avoir inscrit le principe de neutralité des réseaux dans la loi.

Piqûre de rappel pour l'Europe et la France, l'initiative est aussi l'occasion de rappeler, en une image, la définition du concept. C’est une première en Europe : les Pays-Bas viennent de protéger le principe de neutralité des réseaux dans la loi. Concrètement, cela se traduit surtout sur l’Internet mobile, espace où les atteintes à la neutralité ne sont ni discrètes, ni exceptionnelles. Les opérateurs téléphoniques se voient désormais interdits de tout blocage ou de toute surfacturation de service Internet comme la Voix sur IP (VoIP) dans le royaume. Souvent cité en sa qualité d’acteur majeur de la VoIP, Skype s’est réjoui il y a quelques semaines de cette initiative qui était alors encore à l’état de projet, en appelant les utilisateurs européens à faire évoluer la situation chez eux :

Comment nous arrive l’information ? Prendre la mesure des liens faibles. La lecture de la semaine, il s’agit – ça faisait longtemps -, de l’éditorial de Clive Thompson dans le magazine américain Wired. Il lance quelques pistes de réflexion pas inintéressantes au sujet une question souvent posée sur les réseaux : comment nous arrive l’information ? Le titre de son papier Buddy System, « le système pote ». Finis les e-mails : le pari fou d'une grande entreprise française. Peut-on être une grande entreprise française cotée en Bourse avec plus de cinq milliards d'euros de chiffre d'affaires et une importante présence à l'international et se passer d'e-mails ? C'est pourtant le pari fou que veut tenter dans les trois ans le PDG de la SSII (société de services informatiques) Atos Origin, Thierry Breton, l'atypique puisqu'il a été auparavant PDG de France Télécom, de Bull et ministre de l'Economie.

S'exprimant au cours d'une série de conférences de presse consacrées à l'innovation, il a exprimé son ambition de voir les collaborateurs d'Atos Origin abandonner l'envoi d'emails entre eux et utilisent à la place les applications dédiées permettant une meilleure communication ainsi que les nouveaux outils de collaboration et les réseaux sociaux. Et si Internet et le Libre réalisaient la société sans école d'Ivan Illitch ? Je suis en train de lire Une société sans école du prêtre catholique et iconoclaste Ivan Illich.

Rédigé en 1971, c’est un ouvrage que je conseille à tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la question éducative (autant dire à tout le monde). Si j’avais lu ce livre au jour de sa sortie, je me serais certainement dit que j’étais en face d’un bel utopiste, aussi brillant soit-il. En le découvrant quarante ans plus tard, à l’ère d’Internet et de tous ses possibles, je crois plutôt avoir à faire à un grand visionnaire. Que se passera-t-il le jour où les ordinateurs seront plus intelligents que les humains. La lecture de la semaine, il s’agit d’un article extrait du numéro d’avril du magazine The Walrus, mensuel canadien de Toronto.

On le doit à Alex Hutchinson et il s’intitule “Déficit d’intelligence : que se passera-t-il le jour où les ordinateurs seront plus intelligents que les humains ?” Un jour dans le siècle qui vient – et peut-être plus tôt que vous ne croyez, commence Hutchinson – des chercheurs arriveront sans doute à créer une intelligence artificielle plus performante que la nôtre. Ce qui adviendra ensuite, c’est la question que tout le monde se pose – et nous ne sommes tout simplement pas assez intelligents pour comprendre, ou seulement prédire, ce qu’une intelligence surhumaine choisira de faire. Mais il y a une chance raisonnable pour que cette intelligence artificielle éradique l’humanité, soit par pure malveillance, soit dans une tentative maladroite de se rendre utile.

Image : La page d’accueil de la Lifeboat Fondation. 1. Kevin Slavin : “il nous faut dresser l’Atlas des algorithmes contemporains” Kevin Slavin est le cofondateur d’Area/Code devenu il y a peu Zynga, un studio de conception de jeux. Et c’est pour ce travail qu’il est surtout connu (voir ses interventions en 2009 à Picnic dont nous vous avions rendu compte ici et là), mais c’est à une tout autre exploration – oh combien passionnante, bien que particulièrement alambiquée – à laquelle il nous a conviée à la conférence Lift qui se tenait récemment à Genève.

Image : Kevin Slavin sur la scène de Lift11, photographié par Ivo Näpflin. L’équilibre positif de la technologie. La lecture de la semaine est, je l’avoue, paresseuse. J’ai souvent parlé ici de Kevin Kelly, intellectuel américain féru de nouvelles technologies et dont les avis sont toujours intéressants. Stefana Broadbent : “80 % de nos échanges se font toujours avec les mêmes 4-5 personnes

Le “monstre magnifique” de la technologie fait-il changer “le Moi” La lecture de la semaine, il s’agit d’un article mis en ligne le 18 mars dernier sur le site de l’hebdomadaire américain The Nation, il s’intitule : “My monster, My Self”, “Mon monstre, mon Moi”, et on le doit à Gary Greenberg, psychothérapeute. Le papier d’origine est très long, son coeur consiste en une critique des livres de Nicholas Carr, The Shallows, et William Powers Hamlet’s BlackBlerry. Journalisme et réseaux sociaux: 8 tendances venues des Etats-Unis. Deux semaines en «mission» aux Etats-Unis, une quinzaine de visites dans des rédactions dont le Washington Post, NPR, Fox News, CNN, Politico, Bay Citizen, et des rendez-vous auprès des entreprises de nouvelles technologies, dont Google et Twitter.

Une revue du web n´est pas une contrefaçon. Les ambiguités de la gamification.