La seconde édition de la semaine européenne de l'open data se tenait cette année à Marseille du 25 au 28 juin 2013 (voir notre compte-rendu de la première édition qui se tenait à Nantes en mai 2012). Et l'impression d'ensemble est très différente de l'année dernière. La technique a-t-elle pris le pas ? Où en est l’Open Data

Où en est l’Open Data

Trois jeunes français ont créé Home'n'go, une plate-forme qui permet d'organiser ses recherches et d'y voir plus clair, grâce notamment aux données ouvertes. L'Atelier les avait rencontrés au Camping, accélérateur de start-up, cette semaine. Margaux Pelen et ses deux compères, Adrien Pavillet et Sébastien Zerah, tous trois fraîchement diplômés d'HEC, ont décidé de se lancer dans la création de leur entreprise. Home'n'go met de l'open data dans la recherche d'appartements Home'n'go met de l'open data dans la recherche d'appartements
Libertic Libertic [Cet article a été mis à jour le 6 novembre, avec de nouvelles informations santé] Nous assistons depuis quelques semaines à la fleuraison de nombreux articles venant orner avec anticipation la tombe de l’open data français. Entre le retour de la question de la tarification des données, la fermeture de services basés sur des informations santé, et le remaniement d’Etalab, les pythies prédisent déjà la fin de l’aventure open data.
Emplacement des caméras de surveillance
Lors du dernier Conseil des ministres, qui s'est tenu comme tous les mercredi à l'Élysée, le gouvernement a abordé la question de la mise à disposition des données publiques, qui seront regroupées sur un futur portail en ligne, Data.gouv.fr. À cette occasion, le gouvernement a affiché sa détermination à favoriser l'usage des formats libres et ouverts afin d'encourager la réutilisation des données publiques. Les membres du gouvernement devront veiller "au recensement et à la mise à disposition la plus large possible des données de leur administration, à généraliser l'usage des formats libres et ouverts par les administrations afin d'encourager la réutilisation des données publiques et à inviter tous les établissements publics de l'Etat à participer largement à l'ouverture des données publiques à travers la plate-forme Data.gouv.fr". Open Data : le gouvernement favorable aux formats libres et ouverts Open Data : le gouvernement favorable aux formats libres et ouverts
Et si la culture s’ouvrait à l’opendata? Et si la culture s’ouvrait à l’opendata? L'opendata est freiné dans le cas des données culturelles en raison d'un article de la loi CADA de 1978 alors qu'il n'a pas lieu d'être, estime Calimaq. Lundi 16 mai, la CNIL a publié une synthèse (Comment concilier la protection de la vie privée et la réutilisation des archives publiques sur Internet ?) qui me paraît importante dans la mesure où elle confirme une intuition que j’ai depuis longtemps : l’exception culturelle prévue par la loi du 17 juillet 1978 (dite loi CADA) en matière de réutilisation des informations publiques est inutile et vide de contenu juridique réel.
Opendata : la France fait le choix de la gratuité pour data.gouv.fr on Vimeo
Le blog de Séverin Naudet Le blog de Séverin Naudet Data is increasingly defining us - from the information we share on the web, to that collected by the numerous companies with whom we interact. Intrigued by the sheer scales involved, photojournalist Rick Smolan wanted to see how data was transforming the world. Here, as part of the BBC News - What If?
Open data