background preloader

PISA

Facebook Twitter

Éclairages des évaluations internationales PIRLS et PISA sur les élèves français. 1 Ces dispositifs sont détaillés dans M. -T. Céard et al. (2003) et dans des publications de la direct (...) 1À l’entrée dans le nouveau millénaire, deux programmes cycliques d’évaluation de la reading literacy ont été engagés : en 2000, PISA (Programme for International Student Assessment) sous l’égide de l’OCDE, en 2001, PIRLS (Progress in International Reading Literacy Study) sous celle de l’IEA 1. Ils entretiennent de nombreuses similitudes tant par leur conception que par leurs méthodologies. 2 Dans la première partie de cet article, nous nous référons à cette publication dont nous avons trad (...) 2PIRLS prend place au moment où les élèves passent de l’apprentissage de la lecture à la lecture au service des apprentissages (quatrième année de scolarisation obligatoire), alors que PISA porte sur des élèves de quinze ans, se situant donc à une phase de transition entre l’école et le monde du travail.

Les définitions Que va-t-on évaluer ? Types de supports Choix d’un sous-échantillon. PISA : une enquête bancale. La publication au mois de décembre dernier des résultats de l’enquête 2006 du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), réalisée tous les trois ans par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour mesurer les acquis des élèves de 15 ans dans 57 pays, a confirmé le classement médiocre de la France tant en compréhension de l’écrit qu’en culture mathématique et scientifique. Ces mauvais résultats rejoignent les conclusions des éditions précédentes de l’enquête, rendues publiques en 2000 et en 2003. Bien que les performances très moyennes des élèves français aient suscité cette année un certain nombre d’analyses dans la presse [1], les réactions sont toujours restées relativement discrètes en France si on les compare avec le « choc » créé par PISA au Royaume-Uni ou en Allemagne.

Que faut-il donc penser de ces enquêtes ? Sont-elles fiables ? I/ PISA : un modèle d’enquête L’enquête PISA n’est pas une création ex nihilo. Que mesure PISA ? L'étude des systèmes éducatifs par l'enquête PISA, pays par pays. Bruno Suchaut : Relancer l'éducation prioritaire. Par Bruno Suchaut "On demande à l’école de faire plus avec moins", explique Bruno Suchaut, directeur de l'IREDU, dans cette tribune donnée au Café pédagogique.

Il interroge aussi l'allocation des ressources. "Même si la relation entre les moyens et les résultats du système éducatif n’est pas proportionnelle, la politique de rigueur budgétaire qui commence à modifier sensiblement les conditions d’enseignement n’est sans doute la réponse la plus adaptée à la situation et ne permettra surement pas d’inverser la tendance relevée dans PISA au cours de cette dernière décennie. Il faut se doter de moyens de lutte efficaces contre la difficulté scolaire en agissant tôt dans la scolarité (dès l’école maternelle) en se fixant des objectifs ambitieux mais atteignables en termes de maîtrise des compétences à l’école primaire. Les résultats de l’enquête PISA 2009 viennent de paraître. Un second point, lié au précédent concerne la disparité du niveau des acquis des élèves. Bruno Suchaut Dans le Café : Classement PISA : la France championne des inégalités scolaires. Le rapport PISA 2012 sur le niveau scolaire publié par l'OCDE mardi situe notre pays à la 25e place sur 65.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mattea Battaglia et Aurélie Collas Y aura-t-il un « choc PISA » ? Nul doute que la mauvaise note attribuée par l'OCDE à la France, dans le cadre de son Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), va susciter l'émoi. Les résultats de cette enquête triennale, publiés mardi 3 décembre, révèlent que la France bat des records d'injustice. Que son école, prétendument pour tous, est d'abord faite pour une élite, mais se révèle incapable de faire réussir les enfants les moins privilégiés.

Elle en est même de moins en moins capable. L'édition 2012 de PISA met l'accent sur le niveau des élèves de 15 ans en mathématiques. Voir l'infographie : Les gagnants et les perdants du classement PISA Des écarts qui se creusent Le fossé n'a jamais été aussi grand entre les « bons » et les « mauvais ». Le poids croissant des inégalités sociales. 142_05032008104429.pdf. La dernière enquête PISA remet-elle en cause la politique éducative française ? - WikiForse. De WikiForse. Retour à Métiers de l'éducation scolaire et périscolaire Introduction : Depuis la loi de 1989 [1], les évaluations se sont institutionnalisées avec, à cette époque, l'introduction d'évaluations nationales d'entrée en CE2 et en 6ème. En 2000, apparaît l'enquête PISA (Programme International pour le Suivi des Acquis des Elèves), une évaluation internationale commandée par les pays de l'OCDE pour orienter leur politique éducative (Mons, 2008) et à laquelle la France entreprend de participer.

Et en décembre 2013, les mauvais résultats français de cette enquête font la une de tous les médias. Ces derniers dénoncent alors un accroissement des inégalités et la baisse du niveau des élèves français. Nous allons définir précisément l'enquête PISA et les résultats français. Données, qu'est-ce que PISA? PISA, origines, objectifs et cadre théorique Suite au développement d'une éducation de masse dans les pays de l'OCDE, les préoccupations concernant la qualité de l'enseignement émergent.

PISA. Commentaires et enseignements d’une comparaison internationale. Pour l’essentiel : financée par l’OCDE et conçue par des chercheurs australiens, PISA soumet tous les trois ans (2 000, 2 003, 2 006), dans chacun des pays enquêtés (57 en 2006), environ 5 000 jeunes scolaires de 15 ans à une épreuve de « compétences » de 210 minutes portant sur trois domaines : la compréhension de l’écrit, la culture mathématique, la culture scientifique. L’enquête porte en outre sur les caractéristiques économiques et socioculturelles des familles des élèves enquêtés (et le profil de leur établissement scolaire). Elle permet ainsi de comparer les performances des adolescents sous l’angle tant de leur moyenne que de leur dispersion dans chaque pays ; et de rapporter ces performances aux ressources des familles, en mesurant ainsi ce qu’elles doivent en propre à l’action des systèmes scolaires.

Savoirs et compétences A cette seconde critique, Baudelot et Establet opposent deux arguments. Structures sociales et efficacité éducative L’efficacité de l’école commune. L'imaginaire réformateur - PISA et les politiques de l’école. On n'a pas prêté assez d'attention au rôle des comparaisons internationales dans l'élaboration des pratiques d'éducation en France. Elle est grande et elle n'est pas toujours bien fondée. L'enquête PISA, qui propose un programme international d'évaluation des acquis des élèves, en apporte l'illustration. Cette enquête a pris au fil des années une importance croissante, au point de modifier la philosophie des politiques d’enseignement au niveau mondial.

Une belle réussite, à ce ci près qu'elle a été obtenue en étant dévoyée de ses objectifs de départ. L’enquête sert d’instrument politique aux mains des experts et technocrates qui influencent directement sa conception et son traitement. Les classements des systèmes éducatifs et leur interprétation orientent de manière normative les politiques scolaires nationales. Le mécanisme est facile à comprendre. Fortes de l'autorité de l'expertise internationale, ces tendances ont tendu à décourager une utilisation réfléchie des résultats de PISA. PISA 2012 : Mobilisation pour la refondation.