background preloader

Le bonheur se traduit il par une vie en société ?

Facebook Twitter

BONHEUR ET SOLITUDE SONT-ILS COMPATIBLES ? Le bonheur, c’est un état de complétude où l’on se sent heureux, en harmonie avec la nature et son environnement.

BONHEUR ET SOLITUDE SONT-ILS COMPATIBLES ?

Cependant, pour atteindre cet état d’osmose avec soi-même et l’existence, faut-il être seul(e) ou accompagné(e) ? Nous verrons que dans certains cas, il y a une nécessité de la solitude pour être heureux, puis nous verrons les limites de l’aspect bénéfique de l’isolement. La jalousie et l’envie sont des travers très répandus dans le genre humain, aussi le contact avec autrui est loin d’être toujours bénéfique. C’est pourquoi le philosophe Schopenhauer (philosophe allemand , XIXème siècle) dans Aphorismes sur la sagesse dans la vie disait même que « La sociabilité est un penchant dangereux et pernicieux … car il nous met en contact avec des êtres moralement mauvais, et intellectuellement bornés ou détraqués ». Rechercher la solitude est donc quelque part un comportement qui reléverait de l’instinct de survie. Les relations avec les autres : une part de bonheur - Linkup Coaching - Centre Européen de Formation au Coaching Professionnel sur Viadeo.com.

Qu’est-ce qui nous pousse à entrer en relation avec nos congénères ?

Les relations avec les autres : une part de bonheur - Linkup Coaching - Centre Européen de Formation au Coaching Professionnel sur Viadeo.com

Il est dans la nature humaine d’établir des rapports avec les autres. La psychologie positive se concentre sur la qualité de la relation entre deux personnes et sur ses conséquences sur notre bonheur. Nous avons tous besoin de ces relations, qu’elles soient amoureuses, amicales ou sociales. Le bonheur est dans les relations (le malheur aussi) - Palo Alto et Cie. Qu’est-ce qui nous rend heureux ou malheureux ?

Le bonheur est dans les relations (le malheur aussi) - Palo Alto et Cie

La plus longue étude jamais réalisée sur la vie humaine a rendu ses conclusions. Elles viennent confirmer le fondement de l’école Palo Alto : notre bonheur et notre santé sont interactionnels ! Les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. Et inversement, des relations mal gérées provoquent le plus de souffrances et de mauvaise santé. Des hommes suivis pendant 75 ans de leur vie. Vivre seul et heureux - Aimer vivre seul. Solitaires à tendance asociale, ils n’aiment rien tant que leur propre compagnie.

Vivre seul et heureux - Aimer vivre seul

Ne voir personne et rester seul chez soi : si, pour certains, cette image relève du cauchemar, elle est pour eux un idéal de vie. Pourquoi ? Anne-Laure Gannac Sommaire Nous sommes tous un peu envieux de […] ceux qui savent être en tête à tête avec eux-mêmes et ne compter que sur eux , écrit le professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre, dans Détache-moi (Anne Carrière, 2005). Pourquoi l’être humain a-t-il besoin d’être en relation avec les autres ?

Psychologie Pourquoi l’être humain a-t-il besoin d’être en relation avec les autres ?

Pourquoi l’être humain a-t-il besoin d’être en relation avec les autres ?

Aller vers autrui La dimension relationnelle est une composante de l'être humain ; l'amour, un potentiel en chacun et le sens de l'existence est fait de cet élan vers autrui. Il est vital de se sentir aimé comme de pouvoir partager le capital d'amour dont chacun est dépositaire. Notre bonheur passe par celui des autres. Un bonheur pour soi tout seul ?

Notre bonheur passe par celui des autres

Serait-il possible en négligeant celui des autres ou pire en essayant de le construire sur leur malheur ? Un « bonheur » élaboré dans le royaume de l'égoïsme ne peut être que factice, éphémère et fragile comme un château bâti sur un lac gelé, prêt à sombrer dès les premiers dégels. Nous ne sommes pas faits pour vivre seul! Rédigé le 2008-03-10 C’est la conclusion que je retire de ma dernière enquête.

Nous ne sommes pas faits pour vivre seul!

Je savais qu’il était important d’avoir une vie sociale minimale, mais l’intensité de cette dernière influence à ce point le niveau de bonheur que j’en suis un peu estomaqué et, avouons-le, un peu perplexe également. Imaginez! Vingt trois points d’écarts entre l’IRB des personnes qui avouent avoir une vie sociale très active et celui des personnes qui, à l’opposé, en ont une très tranquille (87,70 vs 64,50). Une gigantesque étude le prouve: l'amitié est la clef du bonheur et de la santé. Vous êtes riche?

Une gigantesque étude le prouve: l'amitié est la clef du bonheur et de la santé

Vous êtes célèbre? Ça ne vous empêchera pas d’avoir une santé pourrie, alors même que vos anciens copains de classe qui ont anonymement pointé à l’usine ou gratté du papier pour pas cher toute leur vie affichent une santé insolente à l’heure où sonne la retraite. Parce que eux, on les aime pour de vrai. Telle est la conclusion que l’on peut tirer d'une étude dirigée par le professeur Robert Waldinger et rapportée par le Washington Post. Robert Waldinger, psychiatre à Harvard, a repris en 2003 la direction de la Grant Study.