background preloader

Questions de français

Facebook Twitter

Erreurs de style courantes. Articuler ses idées. Les fameux connecteurs… éparpillés dans mon cahier, encadrés dans mon livre, disséminés dans ma tête… Voici une carte très simple qui regroupe ces petits mots qui permettront d’articuler les idées entre elles, de les dérouler dans le temps et de les organiser dans "l’espace" de la pensée.

Articuler ses idées

Il ne s’agit pas d’une carte exhaustive regroupant tous les connecteurs mais plutôt d’une sorte d’antisèche (une autre carte sur les relations logiques se trouve ici) On peut s’en servir à l’oral ou à l’écrit, la garder avec soit "au cas où", ou l’ accrocher au-dessus de son bureau pour rédiger un mail par exemple. Si vous souhaitez vous en inspirer pour construire une carte sur ce sujet avec vos élèves, vous pouvez utiliser le coeur de carte suivant : Les deux cartes sont téléchargeables ici : argumentation-complèteargumentation-vide Marion Charreau Like this: J'aime chargement… Relations logiques. Les doubles consonnes.

Les doubles consonnes posent beaucoup de problèmes aux élèves qui étudient le français.

Les doubles consonnes

Voilà un petit aide qui peut vous être utile, puis un test N'oubliez pas que le groupe -NM- n'existe pas en français, il faut écrire -MM-. ............. immeuble ........... immobile................. immortel. Les différents registres (ou tonalités) littéraires. Liste de pléonasmes. Cours de français - ON NOUS A VOLÉ NOTRE TRAVAIL ! - Société. Les pronoms COD, COI, EN et Y. FranceTerme. Consultation en ligne.

Questions de langue. À : « la voiture de Julie » ou « la voiture à Julie » ?

Questions de langue

(sommaire) La préposition à marque normalement l’appartenance après un verbe (cette maison est, appartient à notre ami). On l’emploie avec la même valeur devant un pronom, seule (un ami à nous) ou pour reprendre un possessif (c’est sa manière à lui). Mais on ne peut plus l’employer entre deux noms, comme on le faisait dans l’ancienne langue, sauf dans des locutions figées (une bête à Bon Dieu), par archaïsme ou dans un usage très familier. On dira : la voiture de Julie, les fleurs de ma mère. À bicyclette, en voiture (sommaire) L’Académie française recommande de réserver la préposition en aux véhicules ou aux moyens de transport dans lesquels on peut s’installer, prendre place : partir en voiture, en train, en bateau. À l’attention de, à l’intention de (sommaire) À ou chez (établissements commerciaux) (sommaire) Dans le cas d’établissements commerciaux, quatre cas sont possibles : Accentuation des majuscules (sommaire) Cédérom (sommaire)

Dire, ne pas dire. L’expression l’œil du tigre fut popularisée par le titre français d’un film de Sylvester Stallone, dont le titre anglais était simplement Rocky III.

Dire, ne pas dire

Elle désigne une farouche détermination à vaincre et une aptitude à voir les faiblesses de son adversaire. Bien avant l’invention du cinéma, la langue latine avait un adjectif qui disait déjà tout cela : ferox. La formation de ce dernier vaut que l’on s’y arrête. Ferox est composé de deux éléments : fer-, dont il est difficile de dire s’il est tiré de l’adjectif ferus, « sauvage, cruel », ou de son féminin substantivé, fera, pris dans l’expression fera (bestia), « (bête) fauve », et -ox, qui remonte à une racine okw-, que l’on connaît surtout grâce à son diminutif oculus, « œil ». Pour les premiers Latins, était donc ferox qui avait un œil cruel, un œil de fauve.

Du premier élément, ferus, sera issu, après quelques glissements de sens, le français fier. On retrouve la racine okw- évoquée plus haut dans un autre composé du même type, atrox.