background preloader

Après les attentats

Facebook Twitter

Etat islamique, un monstre providentiel, par Peter Harling (Le Monde diplomatique, septembre 2014) L’Etat islamique, ce mouvement djihadiste qui contrôle désormais une grande partie du nord-est de la Syrie et du nord-ouest de l’Irak, apparaît aussi déterminé et sûr de lui que la région qui l’entoure est confuse.

Etat islamique, un monstre providentiel, par Peter Harling (Le Monde diplomatique, septembre 2014)

Il ne constitue en rien un nouvel Etat, puisqu’il rejette la notion de frontière et se passe largement d’institutions. En revanche, il nous en apprend beaucoup sur la situation du Proche-Orient, et notamment sur celle des Etats de la région, sans parler des politiques étrangères occidentales. Ce mouvement conquérant a une identité étonnamment claire, étant donné sa composition — des volontaires venus de partout — et ses origines. L’histoire commence en Irak quand, à la suite de l’invasion américaine de 2003, une poignée d’anciens moudjahidins de la guerre d’Afghanistan mettent sur pied une franchise locale d’Al-Qaida. Si l’Etat islamique effectue un retour spectaculaire aux affaires, une faible part du mérite lui en revient. Pour autant, l’Etat islamique a peu à offrir.

La stratégie de Daech décryptée — Je veux comprendre (màj) Mise à jour du 17 novembre 2015 — Hier avec Marion, on a voulu partager un message de tolérance, et surtout expliquer avec des mots simples, et sincères, ce qu’il s’est passé en France, à Paris, le 13 novembre 2015. Sans autre prétention que nous aider les un•es les autres à se sortir de cette tragédie, plus solidaires qu’avant. — Article initialement publié le 16 novembre 2015 « Un acte de guerre » : c’est ainsi que le Président de la République a qualifié les attaques subies par la population parisienne vendredi 13 novembre. Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique. Cette grande enquête publiée dans The Atlantic offre un éclairage sans précédent sur les objectifs et les fondements idéologiques de Daech.

Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique

Soutenant la thèse selon laquelle l’organisation se définit essentiellement par sa lecture littérale du Coran, elle a suscité de nombreuses réactions. "Des conflits géopolitiques sous couvert de religion" Moyen-Orient Et si les conflits du Moyen-Orient contemporain n’étaient pas de nature religieuse ?

"Des conflits géopolitiques sous couvert de religion"

Daesh : une tentative de territorialisation du salafisme (...) TRÉS affaibli entre 2006 et 2010 par les forces américaines épaulées par les milices arabes sunnites antidjihadistes, l’État islamique en Irak, antenne locale d’Al Qaida, se revivifia à partir de 2011 dans la guerre civile syrienne.

Daesh : une tentative de territorialisation du salafisme (...)

Engageant sur le champ de bataille ses combattants aguerris survivants, il remporta des succès qui lui procurèrent peu à peu les moyens de sa conquête : nouvelles recrues, armement et ressources financières. Cela sans attirer suffisamment l’attention de la communauté internationale qui fut donc prise au dépourvu par l’offensive lancée début 2014 dans le nord de l’Irak. En dépit de quelques revers, les forces de ce qui s’appelait depuis 2013 l’État islamique en Irak et au Levant opérèrent une progression foudroyante.

Forts de ces résultats, les djihadistes de l’organisation rebaptisée, en juin 2014, État islamique (Daesh) [2] ont entrepris de fonder un État territorial de part et d’autre de la frontière internationale séparant l’Irak et la Syrie. I. II. IV. Le Dessous des Cartes L’ISLAM EN CONFLIT (2/2) Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France. Comment organiser le dialogue avec les élèves le lundi 16 novembre ?

Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France

En solidarité avec les victimes et leurs familles, le Président de la République a demandé qu'une minute de silence soit organisée le lundi 16 novembre 2015. Comprendre la guerre en Syrie en cinq minutes. Syrie : les ennemis de mes ennemis... Comprendre la domination de l'Etat islamique en 7 minutes - vidéo Dailymotion.

Comprendre la situation en Syrie en 5 minutes. Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015. Suite à la vague d'attentats du 13 novembre dans le Xe et XIe arrondissement de Paris et à Saint-Denis, comme après ceux des 7 et 8 janvier 2015 contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo et contre un magasin casher à Paris, nous proposons une sélection de ressources universitaires publiées par des spécialistes de géographie et de géopolitique pour contribuer à l'analyse. Nous avons privilégié les ressources en ligne, en accès libre ou via le portail cairn.info.

Les ressources les plus récentes sont mises en avant. Si les auteurs sont majoritairement des géographes et des géopoliticiens, ils peuvent être aussi des politistes, anthropologues, sociologues, historiens. Nous commençons par une sélection de documents clefs. Les liens sont valides au 14 novembre 2015. 1. Patrick Poncet, « Le terrorisme », Le Temps de la géographie, France Culture, 10 août 2015. Débat : Terrorisme, insurrection ou résistance : cartographier et nommer « l'internationale djihadiste » Depuis la fin des années 1990, on a vu naître et se développer des mouvements islamistes fondamentalistes transnationaux sans vraiment pouvoir en faire une cartographie plus précise que d’indiquer de vagues localisations géographiques où ces groupes opéraient, ou encore les lieux des attentats qui leur étaient attribués.

Terrorisme, insurrection ou résistance : cartographier et nommer « l'internationale djihadiste »

Ces mouvements qui semblaient disparates et agir indépendamment les uns des autres, à l’exception d’Al-Qaida, se sont structurés petit à petit, tout au long des années 2000, et surtout après le début des révoltes arabes en 2011. Ils se sont transformés en organisations politiques, idéologiques et militaires, qui commencent à tisser entre elles des liens étroits. Depuis 2013, elles ont même entrepris de se « territorialiser » - avec plus ou moins de succès (certaines tentatives de territorialisation sont « contrariées » par des interventions militaires occidentales).