background preloader

Environnement, bien être

Facebook Twitter

Avons-nous vraiment envie de devenir la Silicon Valley. C’est un petit pays que vous visitez en voiture.

Avons-nous vraiment envie de devenir la Silicon Valley

D’abord un long boulevard à trois voies, bordé de grands arbres – pins, palmiers, eucalyptus - qui cachent les maisons s’éparpillant à distance les unes des autres. De magnifiques maisons (les styles à la mode en ce moment : Château de la Loire et villa méditerranéenne), des maisons qui valent des millions, que leurs propriétaires dissimulent derrière des murs de briques et de petites forêts. Votre guide vous dit : "Ici, ce sont les Champs Elysées". Mais vous ne voyez personne sur ces Champs Elysées, à l’exception des rares voitures.

D’ailleurs, précise votre guide, il y a 5 ans, il n’y avait pas grand-chose ici. Vous passez devant une école. Il suffit de tourner, d’emprunter la rue marchande de la ville, de passer la voie ferrée pour arriver dans un quartier semi-industriel où il n’y a plus aucun arbre. Maitres et serviteurs. Ce petit pays, ce n’est pas la Grèce, ni le Portugal. Pourquoi ? Xavier de la Porte. Les chefs européens des droites europhobes. Les anti-FN Royaume-Uni : Nigel Farage (UK Independence Party) "Bad boy" de la politique britannique, cet amateur de bitter, jamais avare d'un bon mot, promet au pays d'en finir avec l'Europe.

Les chefs européens des droites europhobes

Libertaire et anti-élite, ce presque quinquagénaire, fils de courtier, aime se moquer d' Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen et son charisme de "chiffon mouillé". Plastique et suremballages. Les plastiques, des déchets néfastes pour les écosystèmes. Les polymères portent de nombreux torts à la biodiversité : étouffement ou famine pour les animaux qui les ont ingérés, pollution du milieu marin, prolifération d'espèces invasives...

Les plastiques, des déchets néfastes pour les écosystèmes

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric. ACTION VERTE – Un entonnoir géant pour nettoyer les océans. La plate-forme imaginée par Boyan Slat utilise les vents et courants pour aspirer les déchets.

ACTION VERTE – Un entonnoir géant pour nettoyer les océans

L'idée peut paraître saugrenue mais elle est des plus sérieuse. Depuis près de trois ans, Boyan Slat, un jeune Néerlandais de 19 ans, travaille sur le projet d'une plateforme semblable à un entonnoir géant capable de nettoyer les océans. La nouveauté aujourd'hui : une étude de faisabilité affirme que son concept pourrait fonctionner et permettre de débarrasser l’océan Pacifique de la moitié de ses déchets plastiques en dix ans, soit 70 millions de kilos.

>> Lire aussi : Le 7e continent de plastique : ces tourbillons de déchets dans les océans >> Lire aussi : Les plastiques, des déchets néfastes pour les écosystèmes. Le "7e continent de plastique" : ces tourbillons de déchets dans les océans. Sous l'effet des courants, des milliards de fragments de plastique sont amalgamés dans les mers. Ils ont été multipliés par cent dans le Pacifique en quarante ans, selon une étude récente. Déchets électroniques. Extractivisme et anthropocène. Pourquoi l'air est pollué quand il fait chaud en hiver. La pollution aux particules fines, pour laquelle l'alerte maximale a été déclenchée en Ile-de-France mercredi, est favorisée par un phénomène d'inversion de température et une absence de vents.

Pourquoi l'air est pollué quand il fait chaud en hiver

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric On respire mal dans une grande partie de la France et c'est en partie à cause du beau temps. Kaya, l'équation qui calcule l'avenir de l'humanité. Quand, en 1972, Dennis Meadows propose au Club de Rome le rapport qui le fera connaître, le monde en pleine croissance économique et démographique refuse de considérer avec sérieux le pessimisme du chercheur et de son équipe du MIT.

Kaya, l'équation qui calcule l'avenir de l'humanité

Quarante ans plus tard, la planète réalise à quel point Meadows avait pu tomber juste dans ses analyses. Pour qu’elle soit réaliste, il est désormais accepté que l’écologie doit être imbriquée dans des problématiques globales : économiques, scientifiques et démographiques. Et même si Meadows a récemment réaffirmé qu’il était trop tard pour l’humanité, comprendre l’équation de Kaya qui permet de dynamiser les rapports entre les composantes d’un écosystème est primordial pour penser l’avenir de l’espèce. Dennis Meadows, 2012. 76 % des français estiment que le réchauffement climatique aura un impact sur leur vie. Qu’implique la nécessité d’avoir une vision globale ? Futur. La justice américaine doit déterminer si les chimpanzés sont des personnes. Pour lutter contre la pollution de l’air… Pékin détruit 500 barbecues. Dans la guerre que mène la Chine contre la pollution de l'air massive, surnommée l'"Airpocalypse", Pékin commence par la plus petite des batailles.

Pour lutter contre la pollution de l’air… Pékin détruit 500 barbecues

Au terme d'une campagne de trois mois, les autorités de la capitale ont détruit 500 barbecues en plein air, pour réduire les taux de particules fines PM2,5 - celles dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres et qui sont les plus dangereuses dans la mesure où elles peuvent entrer profondément dans les poumons. Une décision qui n'a pas manqué de susciter la critique et l'ironie parmi les habitants, qui estiment que le gouvernement devrait se focaliser sur les principales sources de pollution : les centrales électriques fonctionnant majoritairement au charbon, l'industrie et la circulation automobile. Le gouvernement fait en effet face à une vive résistance des tentaculaires sociétés d'Etat et des intérêts locaux, comme je l'expliquais dans une précédente note de blog. L’homme au même niveau que l’anchois dans la chaîne alimentaire. Dans la chaîne alimentaire, l'homme ne se situe pas au sommet, comme il pourrait le penser, mais au même niveau que... les anchois et les cochons.

L’homme au même niveau que l’anchois dans la chaîne alimentaire

Bien loin, donc, d'un super prédateur. C'est la conclusion d'une étude originale, visant à mesurer l'impact de la consommation humaine sur les écosystèmes, publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences lundi 2 décembre. SALÉ – Les papillons boivent les larmes des tortues. Dans l'ouest de l'Amazonie, les papillons frôlent les tortues, offrant à qui passe par ici le plus beau des aperçus.

SALÉ – Les papillons boivent les larmes des tortues

Mais l'amour est de courte durée, car le papillon n'a qu'une pensée : picorer le sodium, qu'il ne trouve qu'au minimum. Le koala menacé d'extinction à cause du réchauffement. Le koala, une des icônes australiennes, est menacé de disparition par le réchauffement climatique, selon une étude de l'université de Sydney qui met en garde : son extinction pourrait se précipiter si rien n'était fait "en urgence" pour planter à la fois des arbres au feuillage fourni qui le protègent de la canicule durant le jour et des eucalyptus, dont il se nourrit la nuit.

Le koala menacé d'extinction à cause du réchauffement

Pendant trois ans, Mathew Crowther, de l'université de Sydney, a suivi 40 koalas par satellite afin d'étudier leur habitat et leur alimentation. Il a ainsi montré comment l'animal se réfugie la journée dans de grands arbres, dont le feuillage le protège du soleil et des feux de brousse. "Nous avons également montré que, plus il faisait chaud dans la journée, plus les koalas avaient tendance à rechercher des arbres dotés d'un feuillage dense pour échapper aux températures élevées.

" Regarder la carte interactive sur les impacts du réchauffement climatique. A La Réunion, les baleines réussissent leur "come back" LE MONDE | • Mis à jour le | Par Martine Valo (envoyée spéciale à La Réunion) Un jet d'eau s'élève à l'horizon azur, puis une masse sombre s'ébroue à la surface de l'océan Indien : la baleine à bosse a bien voulu se montrer. Son petit la suit de près.

D'autres congénères croisent alentour, à quelques encablures de la côte ouest de l'île de la Réunion, où les mammifères marins ont fait leur réapparition il y a six ans environ. Ils viennent désormais s'y accoupler et donner naissance à leur baleineau durant l'hiver austral, avant de repartir en octobre vers les eaux froides de l'Antarctique et son krill. Alors que leur population avait été décimée entre 1940 et 1960, les baleines à bosse reprennent leurs aises dans ce coin de l'hémisphère Sud où elles ne sont plus chassées depuis 1979. A la place du porc. LE MONDE DES LIVRES | • Mis à jour le | Macha Séry Révélé par la presse mi-septembre, le fait divers a pu faire sourire.

Un porcher atteint de surdité a fait condamner son employeur, coupable de l'avoir exposé, sans protection, au bruit infernal des cochons six jours sur sept. Lors de l'audience, le président du tribunal des affaires de Sécurité sociale de Lons-le-Saunier (Jura) avait souligné que l'ouvrier quinquagénaire travaillait dans des "conditions incompatibles avec la dignité humaine". L’homme au même niveau que l’anchois dans la chaîne alimentaire. Dans la chaîne alimentaire, l'homme ne se situe pas au sommet, comme il pourrait le penser, mais au même niveau que... les anchois et les cochons. Bien loin, donc, d'un super prédateur. C'est la conclusion d'une étude originale, visant à mesurer l'impact de la consommation humaine sur les écosystèmes, publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences lundi 2 décembre.

Pour arriver à ce résultat déroutant, l'équipe conjointe de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et d'Agrocampus-Ouest a utilisé un outil classique en écologie, mais qui n'avait jamais été appliqué à l'homme auparavant : le niveau trophique, qui permet de positionner les différentes espèces dans la chaîne alimentaire. A la base de cette échelle, et donc tout en bas de la chaîne alimentaire, la valeur 1 correspond aux plantes et au plancton. Car manger un carnivore n'a pas le même impact que manger un végétal. Climat : Ne reste-t-il plus que les gouvernants à convaincre ? Le Monde.fr | | Par Chantal Jouanno (Sénatrice de Paris, co-présidente du think tank Ecolo-Ethik) et Stephen Boucher (Directeur de programme, European Climate Foundation) "On agira le jour où l'on se heurtera à un mur". C'est ce que nous entendons souvent répondre quand nous appelons à lutter plus énergiquement contre le changement climatique.

Peut-être ceux qui nous parlent ainsi voient les Français à l'image du Passe-Muraille de Marcel Aymé, "un excellent homme nommé Dutilleul qui possédait le don singulier de passer à travers les murs sans en être incommodé…" Le mur pourtant est de plus en plus visible. APOCALYPSE EAU – Bienvenue à Arc-de-Triomphe-sur-mer. Et si on jouait à se faire très peur ? Le site World Under Water.org propose aux internautes de s'imaginer des villes du monde entier en cas de montée importante des eaux. L'application se sert des photos de Google Street View et ajoute automatiquement une dizaine de mètres d'eau afin d'immerger les sites les plus remarquables de la planète.